Les Saisons

Catégorie : Cinéma
Les Saisons

Comme la tradition le veut au cinéma, il y a des périodes où rien d’intéressant ne vas être en salles pendant des mois, et des moments où plusieurs films intéressants se bousculent. C’est cette seconde période que j’expérimente actuellement.

Deadpool, Zootopia, autant de productions que j’irai voir à terme, mais c’est aujourd’hui un film un peu particulier qui m’amène à rédiger cet article. Car oui il y a de ces productions qui ne sont ni des blockbusters d’action ou encore des thrillers mais des ovnis qu’on ne va pas voir par hasard. Et pourtant, nombreux ont été les spectateurs en salle pour Les Saisons.

une-course-de-lynx-en-hd

Mais de quoi ça parle, ce film ? Et bien il me serait bien difficile de vous énoncer un pitch clair et précis car le propos est multiple. Mais si je devais en énoncer un, je dirais qu’il s’agit d’un documentaire sur l’évolution de la place des animaux sur la planète avec le temps qui passe … selon les saisons, donc.

Deux parties constitueront l’essentiel de ce qui nous est présenté. La première, que je considérerais comme contemplative, est la plus magnifique. On y voit des séquences assez saisissantes de beauté et de tendresse chez tous types d’animaux : chevaux, lynx, loups, beaucoup d’espèces se succèdent, principalement en mettant en avant leur progéniture et la façon dont ils en prennent soin.

La seconde va elle voir apparaître les hommes, évoluant à travers les âges. De l’époque où ils chérissaient la Terre et ce qu’elle offrait en ressources, il est devenu plus agressif en termes de territoires, plus conquérant. Et tout cela se faisant au détriment de « ceux qui étaient là avant », les animaux. Inutile de dire que la cohabitation n’est pas toujours tendre et certaines scènes peuvent arracher quelques larmichettes.

les-saisons

Sans révéler davantage le contenu, je vais revenir sur les réflexions que cela impose. Bon, déjà si l’effort est fait d’aller voir le film, j’imagine que c’est parce que les gens en salle ne tuent pas des chatons à longueur de journée. Et du coup, c’est vrai que le propos perçu est sensé. L’évolution de la place de l’Homme est intelligemment mis en scène et la transition entre le « avant » et le « après » est révélateur : nous avons, au profit de notre évolution et notre développement, massacrer des espèces entières et décimer des forêts non pas uniquement pour des besoins vitaux mais d’expansion, sous prétexte d’être devenue l’espèce dominante.

Alors chacun se fera son idée du côté romancé de l’évidente mise en scène de certaines séquences, mais des vérités sont là, indéniables. Certains points sont d’ailleurs de sacrées marques de cynisme (les pierres/stèles pour honorer les volatiles devant des pièges avec le temps, etc) et j’ai personnellement apprécié cette liberté d’interprétation. Qui plus est et je l’ai déjà plus ou moins dit précédemment : c’est magnifique. Du gros plan sur des bébés renards mignons tout plein à d’autres plus larges consacrés aux traques d’un groupe de loups, tout est sublime et sert admirablement le récit.

Ainsi nous faisons face à plusieurs pistes de réflexion dont chacun jugera de l’importance : extinction d’espèces, déforestation, guerres, etc. Et pour chacune de ces pistes, la sensibilité de chacun  jouera sur son appréciation du film, son jugement par rapport à l’évolution de l’Homme sur Terre, au fil des saisons. Pour ma part, ça conforte mon idée actuelle sur la nature de l’homme à vouloir utiliser ses compétences pour dominer, s’étendre, au détriment d’autres espèces, parfois même de la sienne. Et il en va de même pour l’alimentation : les hommes, pourtant omnivores, sont restés longtemps au stade du « manger de l’animal pour survivre » car ils ignoraient qu’il était possible de répondre aux besoins du corps humain autrement. Et maintenant que cette connaissance est acquise, les choses ou ne serait-ce que les mentalités ont-elles changées ? Je pense que vous avez tous la réponse mais ça, c’est un autre débat :)

24 février 2016
Article précédent Article suivant

9 Commentaires

  • Répondre Quandonestdeux

    Je n’ai pas tout à fait eu le même ressenti que toi (ce qui prouve que les interprétations sont multiples 😉 ) Ce film n’est pas un documentaire mais une fiction où les animaux sont des acteurs (c’est même précisé à la fin du film). J’ai donc été déçu de savoir qu’une grande partie du film était jouée. Cela a enlevé une part de magie pour moi. Mais sur le fond, l’histoire nous amène à réfléchir sur l’avenir et la place des animaux sur Terre et sur ce qu’on leur fait subir…

    24 février 2016 at 20 h 43 min
    • Répondre Alexandre

      Ah on a dû louper la mention qui l’indiquait à la fin, mais justement on s’est souvent posés la question avec Madame face à certains plans que le « naturel » n’aurait pas pu capturer 😮

      On va dire que les mises en scène avaient pour but de mettre en avant l’idée, le message, hein ^^’

      24 février 2016 at 21 h 42 min
  • Répondre Lihan

    Je voulais aller le voir, mais c’est pas trop la tasse de thé de mon homme donc je me ferais ça tranquillement à la maison, une fois qu’il sera sorti :)
    De ta critique, c’est exactement ce à quoi je m’attendais en plus et j’ai hâte de le voir. J’aime beaucoup ce genre de film/documentaire (j’en avais vu sur le nucléaire au ciné il y a quelques années, j’en étais ressortie limite en larmes). Je trouve ça beau et ça donne à réfléchir sur nous et l’avenir de notre planète.

    24 février 2016 at 20 h 18 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien en lisant ton commentaire, je crois pouvoir te dire à 100% que tu devrais apprécier ce film :)

      En effet et comme j’ai tenté de le dire, on en prend plein des yeux … et la tête !

      24 février 2016 at 21 h 11 min
  • Répondre Tiloa

    Un film que je verrais sans nul doute, si ce n’est en salle alors indéniablement plus tard.
    Je suis très attirée par ce genre de films/documentaires sur la Terre, les animaux et récemment (pour moi) les hommes au travers de Humans. Tu l’as vu ?

    24 février 2016 at 18 h 23 min
    • Répondre Alexandre

      J’en ai beaucoup entendu parler de cette série mais non, je ne l’ai pas vu ! La faute à une déjà trop longue liste à voir ^^’

      En tout cas comme d’habitude dès que tu le vois, n’hésite pas à m’en faire ton retour, ça fait plaisir de voir des gens sensibles à ce type de production :)

      24 février 2016 at 20 h 32 min
      • Répondre Tiloa

        Oh non là je parle bien d’un film pas d’une série :) Humans de Arthus Bertrand 😉 renseigne toi à l’occasil’occassionn ^^
        Je reviendrai ici comme à mon habitude pour donner mon impression :)

        24 février 2016 at 20 h 36 min
        • Répondre Alexandre

          Ah, « Human », ok je note alors, merci 😀

          24 février 2016 at 21 h 08 min