The Walking Dead – Saison 7 – Le roi Negan

Catégorie : Séries
the walking dead saison 7

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait d’articles Séries, honte sur moi et ma descendance. Et pourtant elles ne manquent pas, même si j’ai passé beaucoup de temps à me refaire l’intégrale de Dragon Ball Z (Kai) avec Madame, et ça c’est bon !

Du coup, The Walking Dead a eu le temps de dévoiler les épisodes de sa première partie de saison 7 et nous nous sommes également mis à jour là-dessus. Et vu ce qu’il s’y passe, cela méritait bien un petit topo suite auquel je serai curieux de recueillir vos propres impressions. C’est parti :)

the walking dead saison 7 rick negan

La précédente saison nous avait laissé avec un suspense insoutenable, avec un épisode lui-même extrêmement lourd émotionnellement parlant. Vous l’avez deviné, puisqu’il ne s’agit pas d’une première saison de série, je vais ici spoiler comme il faut, attention donc si vous n’êtes pas à jour dans la série.

Sans transition donc et nous remettant vite dans le bain, le 1er épisode introduit le personnage de Negan, qui fera d’ailleurs office de personnage principal de la série par la suite, à mon sens. Sadique, machiavélique, violent, ils semble cumuler tous les vices mais avec l’intelligence des leaders qui leur est propre. Un régal !

Malheureusement cette violence, tant physique que psychologique, n’a pas plus à tout le monde et après le massacre au sens strict du terme qu’a été ce début de saison, les fans ont hurlé au scandale et au gore. Alors certes 2 des héros que nous connaissions sont morts dans l’opération découverte de Negan, mais les mises à mort de walkers par dizaines ne sont pas moins crades. Personnellement j’ai trouvé que cela crédibilisait le personnage, qui a d’ailleurs confirmé par la suite … et puis il faut savoir : quand les épisodes se concentrent sur les personnages et leur psychologie on crie à la molesse mais quand on passe à l’action, ça râle également 😉 …

the walking dead saison 7 carol

Le destin de nos héros est donc pour l’heure tragique, et surtout multiple. De mémoire (je peux donc aisément me tromper), jamais il n’y a eu autant d’histoires parallèles de par le chemin décousu que prennent certains personnages. Mais je pense que ça n’est que pour mieux préparer le terrain d’une seconde partie de saison explosive.

En effet, le royaume d’Ezekiel et son fameux tigre, la tribu de femmes malgré elles dont les hommes les hommes ont tous été tués par les Sauveurs » de Negan, nos rescapés d’Alexandria évidemment mais aussi les membres de La Colline; tous autant de victimes et donc d’alliés potentiels pour Rick, qui après avoir passé une saison à prendre sur lui pour le bien de ses ingrats d’alliés, ayant finalement décidé d’envoyer le pâté et de se venger très bientôt.

Mention spéciale à la dernière scène d’ailleurs, brrr quand Daryl donne le Magnum à Rick et se serrent dans les bras l’un de l’autre … v_v D’ailleurs s’il y en a un autre qui a pris cher cette saison, c’est bien Daryl. Marionnette dans les mains d’un Negan manipulateur et usant de son autorité et des possibilités que lui confère son armée pour réduire n’importe qui à néant, sa situation au QG des Sauveurs étaient difficilement soutenable. Toutefois, même si c’est assez pathétique pour le personnage, cela densifie le personnage de Negan qui ne se contente pas de simplement tuer avec sa précieuse Lucille mais cherche « autre chose » dans ses plus grands adversaires.

Ainsi, une grande bataille s’affronte et une montée en puissance des plus intéressantes. Rick ralliant peu à peu les alliés qu’il va croiser, va tenter de s’opposer au nouveau grand méchant dont la toute-puissance n’est plus à prouver. Espérons que des personnages comme Carol retrouvent la foi (bordel, qu’elle m’a déçu cette saison !) et que Jésus le badass va enfin passer à l’action; pour l’heure j’ai été ravi de ce début de saison qui irait presque détrôner la 2 dans mon coeur. Et vous, qu’en avez-vous pensé ? 😉

26 janvier 2017
Article précédent Article suivant

11 Commentaires

  • Répondre Sun' (@Sundarks17)

    J’vais essayer d’être concis et le tout sans trop de fautes avec mes 1h de sommeil.
    [Prends ça pour une excuse si jamais un truc cloche dans mon commentaire]

    Perso’, j’ai surkiffé Negan dès que je l’ai vu. Déjà d’une part, c’est joué par un acteur talentueux que je connais bien, notamment de par la série Supernatural, et d’autre part, c’est tellement son truc de jouer les leaders cyniques, tyranniques… enfin bref, tout ce qui se finit par nique, car il finit toujours par niquer de toute façon (pour l’instant).

    En revanche, je trouve que le personnage a perdu réellement de sa saveur au fur et à mesure (il faudrait que j’me re-mate la dernière saison pour définir à partir de quel épisode), c’est d’ailleurs bien visible dans l’épisode 8, le dernier de la partie 1 de la saison 7.

    Au-delà du fait qu’il a rasé sa p’tite barbe qui contribuait à le rendre badass visuellement (avec son blouson de cuir, son treillis, ses bottes et sa batte), j’ai trouvé le personnage totalement surjoué et absolument pas dans l’idée qu’on pouvait s’en faire dans ses premières apparitions.

    L’une des choses qui m’a probablement le plus choqué (je n’ai pas pris ça en compte quand j’disais que ça devenait un perso’ dégueu’), c’est quand il a perdu complètement son sang-froid quand Lucille s’est mangée une balle. WHAT THE HELL ?! Le mec qui a jusqu’ici tout eu du leader ((barbu)) charismatique, calculateur, manipulateur et drôle (aux dépends des autres), nous tape une crise absolument tout sauf virile (un peu comme sa tronche imberbe) en tapant du pied et en montant dans les aigus. Bref, une scène bien dégueulasse alors qu’il était au plus haut dans mon estime, surtout après avoir fait chialer ce p’tit fdp (sorry not sorry) de Carl.

    Pour ce qui est de Carol, je pense que nous sommes beaucoup à être déçu de la tournure que prend son personnage. Elle glande, elle joue les misanthropes dans un pseudo-mélodrame personnel des plus gerbants. En fait, la meuf, c’est juste l’une des meilleures tueuses de la série, et là elle fait son boudin parce que tout le monde lui tend la main et que cé pa b1 2 tué. J’ai l’impression de revoir la meuf de la première saison, et ça m’énerve.

    Et sinon, par curiosité, c’est quoi ton top 3 des personnages ?

    PS : VIVE JÉSUS PUTAIN !

    14 février 2017 at 9 h 50 min
    • Répondre Alexandre

      Putain merci d’évoquer le souci que j’ai eu mais que j’ai passé sous silence dans l’article : PK IL SE RASE BORDEL

      Ca démystifie tout et m’a rappelé les mauvais souvenirs de Rick quand il a fait de même lors des premières fois à Alexandria. Beurk.

      D’accord avec ton analyse même si je serais moins sévère avec Negan, à qui j’ai tout de même envie qu’il arrive des choses plus palpitantes que sourire comme un taré et menacer tout le monde.

      Sinon ! Pour le classement je dirais … Rick tout d’abord car son désir d’être un leader froid et brutal tout en protégeant sa communauté, les « siens », ben je m’y retrouve à mort. Après Daryl (parce que Daryl) et franchement ouais Jésus aussi pcq le gars me fait penser à Wesker dans ses mouvements/aptitudes au CaC (et il est barbu). Ah et je me suis surpris à bien aimer Tara aussi :)

      17 février 2017 at 14 h 21 min
  • Répondre tinalakiller

    J’ai une relation compliquée avec The Walking Dead. Pour cette saison 7, je suis très partagée.
    – effectivement je suis dans une phase de contradiction : alors que je trouvais ça mou, ce premier épisode m’a paru gratuit de violence. En fait, je pense (pour ma part) parce que je n’ai pas été surprise par les morts, j’avais « parié » sur eux. Surtout, on en sait peu sur Negan et parfois je me disais « mais pourquoi est-il si méchant ? Est-ce crédible ? ». Cela dit, la mi-saison commence à faire évoluer Negan, je commence à lui trouver du charisme et à comprendre en quelque sorte la démarche de ce personnage.
    – Where is Carol ??
    – Un épisode = un personnage. Un procédé quand même longuet. J’espère juste que le reste de la saison va être plus bad-ass et qu’on va arrêter de perdre du temps.
    – La fin de la mi-saison est déjà plus prometteur… Mais le problème c’est que tout le temps comme ça dans TWD : le premier, les épisodes de mi-saison et le dernier envoient du pâté et le reste c’est mouuuu.

    27 janvier 2017 at 19 h 15 min
    • Répondre Alexandre

      Héhé ne t’en fais pas, ton ressenti global est au moins partagé par pas mal de personnes !

      Par contre tu relèves un point important dont je n’ai pas spécialement parlé : le fait d’avoir le focus sur quasiment 1 personnage = 1 épisode ça lourde un peu la trame globale, qui du coup pourrait s’accélérer.

      Mais là avec la réunion de la fin des différents héros, ça promet pour la suite, oui :)

      6 février 2017 at 11 h 59 min
  • Répondre Mademoizelle Cocotte

    Moi aussi j’ai trouvé Carol décevante, je ne comprends pas du tout ses choix. J’ai hâte de voir la suite :-)

    27 janvier 2017 at 11 h 27 min
    • Répondre Alexandre

      Clairement !

      Le côté « retraitée des massacres » est un peu lourdingue, même si crédible. Merde, c’est un des meilleurs personnages féminins, tout de même 😀

      6 février 2017 at 10 h 57 min
  • Répondre Aurore

    J’ai hâte que la saison reprenne, on sent bien qu’il va enfin y avoir un tournant.Toutefois, Negan devrait rester encore longtemps dans la série !

    26 janvier 2017 at 16 h 03 min
    • Répondre Alexandre

      Je ne sais pas pour Negan, on verra comment la seconde partie de la saison évolue ! En tout cas il a les moyens techniques et humains pour rester encore longtemps, c’est sûr :)

      6 février 2017 at 10 h 56 min
  • Répondre Sweet Judas

    Ma saison préfférée reste pour l’instant la sixième, je pense. L’omniprésence de Negan dans ces 7 premiers épisodes oblige Jeffrey Dean Morgan à cabotiner certaines fois et c’est facilement irritant (ou alors l’acteur s’amuse tellement qu’il se rend pas compte de ce qu’il fait… J’hésite). Cela a tendance à gâcher toute la tension qui nous étouffait dans le première épisode.

    Cela dit, je te rejoins sur le pseudo-scandale autour de « olala mais trop horrible cet épisode, plus jamais j’regarde ». Je tends à pense que si Glenn avait été épargné, la mise en bouillie du visage d’Abraham serait passée comme une lettre à la poste. Sans parler des actions du comics (notamment une scène de viol parfaitement affreuse sur la personne de Michonne) qui n’ont jamais été portées à l’écran. Bref, du tollé pour pas grand-chose, la série a déjà montré des choses autrement traumatisantes et tout aussi insoutenables à regarder (cf. la mort de Lori, personnellement je m’en suis jamais remise même si j’ai jamais pu encadrer le personnage).

    A titre personnel, un moment en particulier m’a retourné l’estomac dans ce premier épisode de la saison 7 : lorsqu’un des Saviors prend en photo (avec un Polaroïd) les visages de Glenn et d’Abraham, réduits à l’état de soupe par notre bonne copine Lucille. L’apogée de la violence, je la vois là : y’a tellement plus de limites pour Negan et ses copains qu’on prend en photo ce genre de choses (et on les balance pépouze sous le nez de Daryl à qui on essaie de broyer l’ego pendant 10 jours)(bande de crevards, va).

    Dans la deuxième partie de saison, j’attends pour ma part plusieurs choses, dont une en particulier :

    – La relation ambigüe entre Negan et Carl, ce dernier découvrant une nouvelle forme de figure d’autorité. Presque un ersatz brouillon de figure paternelle complètement fêlée du bocal (mais néanmoins efficace)(le mec est à la tête d’une communauté de gros psychopathes) finalement, au moment où Rick perd pied et se plie lui-même à une forme d’obéissance passive par crainte de devoir prendre une décision qui ne ferait qu’aggraver leur situation.

    – Ensuite, je reste curieuse de voir comment peut évoluer la relation entre Carol et Ezekiel (est-ce qu’on peut s’accorder sur la totale badassitude de ce personnage ?)(le mec a UN TIGRE EN ANIMAL DE COMPAGNIE, MERDE QUOI). Je ne suis pas d’accord avec toi sur un point : pour moi, la folie vengeresse de Carol, c’est justement ça sa « perte de foi ». Carol n’a jamais été une tueuse ou une « survivor », elle s’en auto-persuade depuis la mort de sa fille et son action à la prison qui pousse Rick à l’exiler loin de leur groupe, tout simplement parce qu’elle ne veut pas mourir, comme tout être humain doté d’un minimum d’instinct de survie. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle tient le compte exact du nombre d’individus qu’elle a exécuté (contrairement à la rousse, en fin de saison dernière, qui lui dit qu’elle a totalement arrêté de compter mais que ça doit certainement dépasser la centaine). C’est pour ça que sa rencontre avec Ezekiel, qui partage sa vision sur le point du « On n’est pas des sauvages, quand même », et l’apprivoisement mutuel entre elle et Morgan prend tout son sens dans cette saison. Et ça me rend sacrément curieuse, ahah 😀

    – Concernant Daryl, je pense qu’on arrive à un tournant pour ce personnage. Le dernier épisode est crucial sur un point : il est victime des Saviors et de Negan, à qui il voue une haine incommensurable pour leurs exactions multiples ainsi que la torture qu’ils lui infligent, MAIS lorsqu’il s’échappe, il explose avec une barre à mine le pécore moyen qui passe par là, alors même qu’il le supplie de l’épargner et de le laisser s’échapper. Daryl perd le contrôle de lui-même et devient l’un des monstres qu’il hait tant… Son regard totalement perplexe quand Jesus l’appelle est bien la preuve qu’il a complètement perdu le contrôle de cette part sombre de lui-même, qu’il fuit depuis la saison une (et qui était à deux doigts de partir en roue libre sous l’influence joyeuse de Merle, son grand frère).

    – Jesus est un personnage clairement sous-exploité, d’ailleurs, j’espère qu’on verra davantage son côté « funky ninja » dans la suite.

    – J’ai hâte de voir Maggie devenir le nouveau leader du peuple libre, c’est un peu son destin depuis son arrivée en saison 2 et ça me met en joie de penser qu’on y arrive enfin.

    – Heu sinon, où est Heath ?

    – Tara est en vie, je ne suis que Joie, Amour et Cotillons.

    – Remarque à part, j’ai un peu de mal avec le couple que forme Michonne et Rick (je suis la seule à trouver que c’est arrivé comme un cheveu sur la soupe et que c’est pas vraiment crédible ?)(même Sasha et Abraham, j’y croyais plus, c’est dire mon incrédulité).

    – Rosita trouvait grâce à mes yeux jusqu’à maintenant, mais là, je dis non. La mort d’Abraham lui fait complètement perdre les pédales (résultat, elle rate Negan alors qu’il est exactement à 76cm de sa gueule).

    – Eugene, mon brave Eugene, est désormais un atout pour les deux camps. A voir s’il poursuit son évolution de survivor ou s’il redevient une victime sous le joug de Negan.

    – Je suis de plus en plus persuadée qu’Enyd est une sombre petite raclure de fiente de pigeon, à la solde des Wolves ou des Saviors ou d’un autre groupe de psychopathes qu’on n’a pas encore découvert. Et le jour où notre groupe va le découvrir, ça va faire mal.

    – Rick, bring it on boy, je n’attends plus que toi.

    Voilà voilà.

    26 janvier 2017 at 12 h 58 min
    • Répondre Sweet Judas

      préférée*
      (Je m’étais pas rendue compte de la longueur du truc, pardon)

      26 janvier 2017 at 20 h 55 min
      • Répondre Alexandre

        Ne t’excuse pas, j’aime la passion ! Et puis, quand on vient 15 ans après la bataille comme l’engeance de fonds de chiottes que je suis pour le coup, ça ne fait pas de mal un tel rappel des événements 😉

        Et du coup je me rend compte en te lisant qu’en effet, j’aurais peut-être pu développer sur Daryl, best personnage ever, et son « retour au sources » quand il se libère, c’était vraiment saisissant ce déferlement de haine … devant un Jésus médusé, que je pense également sous-exploité alors qu’il était tel un Albert Wesker à son arrivée, le gars invincible au corps à corps 😮

        Ah et pour Rick/Michonne, j’ai également cette impression …

        6 février 2017 at 10 h 55 min