Une fausse Revolution ?

Catégorie : Séries

1

Vous l’aurez peut-être remarqué, sur NT1 depuis 2 semaines sont diffusés les épisodes d’une nouvelle série américaine : Revolution. Après la déception de Beauty and The Beast sur W9, la TNT va-t-elle ainsi redorer son blason ? Pas si sûr. Quelques temps avant la diffusion il se trouve qu’avec Madame nous avions commencé cette même série en VO, et le moins qu’on puisse dire, c’est que la première impression n’était pas très bonne, et comme on dit …

Malgré tout nous avons continué, par curiosité pour les raisons que j’évoquerai plus tard avec en premier lieu l’intrigue globale, qui a été avant toute autre la raison pour laquelle on a tenté ce visionnage. Car oui on le sait depuis Lost et plus récemment Fringe, l’esprit de JJ Abrams est un lieu de créativité débordante, parfois en bien, parfois beaucoup moins. Qu’en est-il donc de ce Revolution dont il me semble reconnaître le monsieur à droite dans l’affiche ? Réponse.

2
Un jour sur Terre un blackout mondial survient, non pas à la Flashforward avec vision de l’avenir mais une coupure d’électricité généralisée qui empêche tout appareil en utilisant de fonctionner : téléphones, lampes, avions, voitures, tout. Un retour en arrière pour l’humanité qui n’est pas sans rappeler à de nombreuses reprises The Walking Dead, où l’on découvre ce qu’il advient des humains après une apocalypse.

Les gouvernements tombent, les cartes sont redessinées, et les hommes s’affrontent avec le temps et les munitions qui s’épuisent, au sabre. Une vie qui qui se ra-apprend donc, et ça clairement ça m’attirait, par curiosité. Je n’ai pas été déçu de ce côté là même si encore une fois le côté « petit groupe qui survit » est déjà connu mais ici des hordes de zombies ne se baladent pas en menaçant le monde, chacun peut vivre comme il souhaite, souvent regroupés en petits villages ayant pris des centaines d’années dans la face niveau fonctionnement.

Mais voilà la question qui demeure et qui se décante à mesure que les épisodes avancent, c’est bien : comment s’est produit le black out ? Est-il possible de « remettre le monde en marche » ? Et bien sûr les nouveaux puissants de ce monde, dont Sebastian Monroe et sa dictature totale, vont chercher à obtenir des réponses. L’idée de pouvoir réactiver des tanks ou autres avions de chasse assurerait à coup sûr une domination totale sur le monde à ses possesseurs. Voici donc la quête ultime, mais je n’en dirais pas plus sur les péripéties afin de respecter ma doctrine : des articles sains, avec 0% de teneur en spoil !

4
Le dictateur, c’est lui. Je vais en effet vous parler maintenant des personnages en commençant par le meilleur, le plus charismatique : Bass, comme l’appellent ceux qui l’ont connu avant sa montée en puissance. C’est pour moi l’atout n°1 de cette série. Le personnage campe l’archétype du dictateur narcissique et paranoïaque et l’acteur qui l’incarne le sublime dans ce rôle. L’interprétation est saisissante et on a pas vraiment envie de faire parti de sa milice et de le décevoir, ou bien d’être en face de lui sur le front …

Pour le reste, c’est un peu le drame. Dans le groupe de « héros » il y en a une que je ne peux pas supporter, c’en est devenu physique. Mais pas de chance on la voit souvent. Charlotte, aka Charlie, est non seulement un personnage dont l’évolution est téléphonée à 10km, mais l’actrice qui l’incarne a de telles mimiques de visage mon dieu … et qu’est-ce qu’elle joue mal la joie/peine c’est franchement risible parfois. Et de ce que j’en ai entendu en version française, la doubleuse ne s’est pas foulée non plus, décidément …

Enfin à noter parmi les autres, 2 visages connus dans cette série. Celui de Rachel, honneur aux dames, la mère de Charlie et une de celles qui semblent en connaître beaucoup sur les origines du blackout, est incarnée par la Juliet de Lost. Clairement c’est à partir du moment où « on la voit réellement » (sans en dire plus !) que l’histoire décolle. L’actrice est très bonne et le personnage excellent, du tout bon ! Et dans notre petite troupe celui qui mène les débats se nomme Miles, visiblement proche de Monroe par le passé et balèze au corps à corps. Il s’agit de l’acteur qui incarne le père de Bella dans Twilight, vous savez le gars (très) légèrement inutile dans la saga … c’est lui.

C’est d’ailleurs difficile d’oublier son précédent rôle et c’est peut-être tout à fait personnel mais je ne trouve pas qu’il ait un charisme débordant, surtout quand on le présente comme le super héros sauveur de l’humanité … mouais. De manière générale d’ailleurs, les méchants ont plus de gueule que les gentils dans cette série, même les petits rôles que l’on voit pour 1 épisode sont parfois plus marquants que le petit commando principal. Et ce petit commando, on va souvent le voir, dans des mises en scène parfois limites, mais ça c’est l’objet de la prochaine partie !

5

Leur aventure pour enquêter sur le blackout et surtout pour sauver une certaine personne, va les amener à rencontrer à de nombreuses reprises les troupes de Monroe. Lieutenants, majors, officiers de tous horizons vont croiser leur route, souvent pour mal finir. C’est d’ailleurs un autre point noir pour moi. Vous le constaterez sûrement aussi, mais punaise que c’est pénible qu’à chaque confrontation les gentils héros soient vainqueurs. Putain mais sérieusement ils peuvent être plusieurs dizaines avec des armes lourdes avec nos 4 clampins en face munis d’arcs et de couteaux, ils se feront avoir quand même, c’est souvent d’un ridicule … une milice censée être une élite de soldats se déplaçant constamment à découvert et mourant d’une flèche dans le genou (!), c’est lourd, et ça décrédibilise totalement les affrontements.

Les énormités et les lourdeurs vous en verrez beaucoup. On s’est fait la réflexion avec Madame, à chaque, mais vraiment à chaque épisode il y a au moins une incohérence flagrante. Des déplacements instantanés qu’affectionne Pretty Little Liars par exemple, où d’une seconde à l’autre les personnages peuvent faire des centaines de mètres; ou encore des infiltrations de grosses structures censées être ultra protégées par une ou deux personnes grâce à des ellipses un peu lourdingues à force, là encore ça décrédibilise le tout, et du coup même ces phases insufflent parfois de longs soupirs, surtout quand Charlie est au premier plan bien sûr, mais je ne reviendrai pas sur mon désamour de ce personnage, je pourrais difficilement m’arrêter …

Sinon l’histoire en elle-même réalise le tour de force de nous accrocher, malgré ces nombreux petits défauts qui pourraient tout faire foirer. Comme je l’ai déjà dit, le pitch est accrocheur, et je parlais de PLL pour le coup ici, les révélations viennent et ne se trainent pas sur la longueur. Des réponses on en a, le tout avance. Alors bien sûr il y a quelques épisodes réellement inutiles dans le lot (scénaristiquement parlant) mais on est réellement pris dans ce scénario dont on veut aussi connaître les réponses. La narration aide pour beaucoup, avec des flash backs très bien intégrés qui dispensent çà et là les éléments qu’il faut pour nous tenir en haleine.

En définitive, ce n’est clairement pas la série de l’année et l’enthousiasme n’est pas débordant. La faute à un casting bâtard avec des gentils au charisme d’huîtres desséchées et des vilains qui ont la classe, mais qu’on ne voit pas assez. La mayonnaise prend malgré tout et très étrangement on parvient à excuser les nombreuses lourdeurs qu’on est amenés à voir au fur et à mesure des épisodes. Le crescendo scénaristique est bien là et on est curieux de voir comment tout ça va finir. Et la fin de cette première saison justement, laisse augurer une sacrée tension pour la suivante. Malgré tout un peu comme pour la fin de la saison 1 d’Once Upon a Time, j’ai du mal à voir comment la série pourrait se renouveler par la suite. Mais laissons le temps au temps et peut-être aurez-vous déjà une opinion différente de la mienne :)

Le trailer qui suit est le seul que j’ai trouvé pour la série. Attention il y a des petits spoils sur le début de la série donc à vos risques et périls !

Article précédent Article suivant

8 Commentaires

  • Répondre ChichiLove

    J’ai regardé les 2 saisons de cette série & je dois avouer que je suis globalement d’accord avec toi, ce n’est pas une série à bannir, mais ça n’est pas non plus la série du siècle & oui! ça fait plaisir de l’entendre, pourquoi ne pas avoir tué Charlie dès le premier épisode!? Elle est insupportable! Pour le coup c’est vrai que c’est une série où on aurait préféré voir les méchants gagner!
    Ton blog est très intéressant & tes articles très bien écris, c’est un blog qu’on a envie de suivre, ce que je ferai!

    15 juillet 2014 at 17 h 39 min
    • Répondre Alexandre

      Oh, mais c’est avec plaisir que moi aussi je t’accueille, ici ou sur la page FB ^^

      C’est marrant que tu commentes cet article, je suis en train de regarder la saison 2. Pour moi elle n’a rien à voir avec la première, l’intrigue se veut beaucoup plus SF avec les nanites powerful de la mort. Bon après reste le gros soucis de charisme des acteurs … mais ça :)

      15 juillet 2014 at 18 h 05 min
      • Répondre ChichiLove

        raah j’ai envie de te répondre mais j’aurais trop peur de te spoiler, je repasserai dans quelques temps pour être sûre de ne pas faire une gaffe! =)

        15 juillet 2014 at 23 h 04 min
        • Répondre Alexandre

          Teuteuteu, tu t’abstiens en effet je t’en remercie ^^

          15 juillet 2014 at 23 h 34 min
  • Répondre dame.nina

    Tu as regardé toute la saison ? Quand je pense que je me suis arrêté au deuxième épisode tellement cette série relevait du supplice..! J’ai été terriblement déçue, d’autant plus que j’en attendais beaucoup. Peut être qu’un jour je lui relaisserais sa chance, si j’ai rien de mieux à visionner..!!

    22 mai 2014 at 23 h 52 min
    • Répondre Alexandre

      Oui j’ai regardé la saison ! … Mais pour être tout à fait honnête j’ai failli faire comme toi, et puis comme je l’ai dit dans l’article certains acteurs, Monroe en tête, et le pitch général m’ont fait tenir jusqu’à la fin. Après de là à dire que je me précipiterai sur la saison 2, ça serait beaucoup s’avancer ^^

      23 mai 2014 at 12 h 18 min
  • Répondre Mon billet poudré

    Avec ma moitié on était tombé dessus parce qu’en Belgique ça passait cet hiver mais perso je n’ai pas du tout accroché. En général moi j’aime bien la SF post apocalyptique car j’aime l’idée de se projeter, de voir ce que nous humains on deviendrait…mais là je trouve ça un peu mou du genou et comme tu le dis, les perso ne sont pas super forts… En tous cas j’ai bien aimé ton billet, tu sais mêler objectivité et subjectivité : tu sais donc aiguiser la curiosité pour ceux qui ne connaitraient pas maiis j’aime aussi cet aspect « ton pote te donne son avis ». En gros, vive les blogs.
    A bientôt!

    8 mai 2014 at 13 h 25 min
    • Répondre Alexandre

      « un peu mou du genou » haha voilà qui pourrait en effet résumer la série ^^

      8 mai 2014 at 16 h 23 min

    Laisser un commentaire