One Punch Man

Catégorie : Séries
One Punch Man

Enfin je retrouve le chemin de la raison en vous retrouvant pour un nouvel article. Mes excuses pour cette absence, comme je l’ai indiqué sur les réseaux sociaux la fin d’année a été chargée pour moi avec un déménagement/emménagement assez prenant.

Je vous présente donc officiellement mes voeux pour 2016, puisse cette année vous être favorable ! Aujourd’hui il va donc également être question d’une grande première : la critique d’un anime, One Punch Man pour ne pas le citer. Découpé en 12 épisodes dont j’ai visionné le dernier récemment, voici mon retour sur ce dont vous avez dû entendre parler au moins une fois ces dernières semaines. Et si ce n’est pas le cas : bonne découverte 😉

1

Le pitch ? Je ne le connaissais pas, hormis ce que mon beau-frère m’en avait dit : « c’est l’histoire d’un gars qui tue tout le monde en 1 coup ». Bon, il doit y avoir plus rêveur et c’est finalement après l’effervescence autour de l’anime en décembre que je me suis laissé convaincre de me lancer. Et finalement, j’ai passé un bon moment. Du moins, je j’ai été intrigué.

Nous suivons donc les péripéties d’un homme, Saitama, qui a tout d’un homme ordinaire, même plutôt ringard dans l’accoutrement. Super-héros à ses heures perdues, il arbore un costume ainsi qu’une cape dégueulasse, et il est chauve. Mais voilà, à chaque fois qu’il part sauver la planète, il tue ses ennemis d’un seul coup de poing.

Comment ? Pourquoi ? Vous le découvrirez en partie durant cette première saison, enfin … presque, mais j’y reviendrai. Une des raisons pour lesquelles je ne regarde jamais d’animes est que je les trouve trop lents, trop mous. Les longueurs dans les dialogues me gonflent souvent, aussi passionnant que soit le récit. Et dans One Punch Man, ce souci est totalement absent : l’action est constante et quand elle se relâche un peu, c’est pour balancer des traits d’humour qui font mouche.

2

Car oui, l’humour est omniprésent. C’est aussi une des forces de l’anime. Qu’il soit concrétisé par le dessin même ou les dialogues, on ne peut s’empêcher de sourire parfois, l’alternance entre Saitama « sérieux » et « normal » est d’ailleurs délectable … comme chacune des interventions du héros, en fait. Et ce héros n’est pas seul dans cette aventure, il sera en effet amener à rencontrer d’autres héros qui, comme lui, tentent au quotidien de protéger la Terre contre l’invasion de monstres tous plus puissants et immenses les uns que les autres.

En tête, Genos, un homme-cyborg en quête de vengeance qui décèlera en Saitama le héros qu’il est vraiment, jusqu’à en devenir l’élève. Un personnage sérieux et discipliné en total décalage avec son maître, ce qui donnera de nombreuses scènes extrêmement drôles. D’autres viendront croiser leur chemin et ainsi diversifier les affrontements auxquels on assistera. Et même si cela est un gros point positif car certains sont aussi attachants qu’impressionnants, cela me permet d’aborder un des points négatifs : au final, c’est toujours Saitama qui gagne.

C’est en effet le délire de l’anime, le héros défait tous ses ennemis d’un coup de poing. Mais voilà, on sait dès lors que si un affrontement s’éternise ou si Saitama est sur place, le combat va vite se terminer. Alors bizarrement ça me plait autant que ça m’ennuie, car ça me fait poser une question : il y aura-t-il une limite un jour ? Il y aura-t-il un ennemi assez puissant pour lui tenir tête ? Le moins qu’on puisse dire est qu’ils défilent devant lui, du plus menu au plus gigantesque, le tout dans un style bien barré. Mais pourtant autant … disons que notre héros est bien nommé.

Après voilà il y a aussi cette question que je ne peux m’empêcher de penser : d’où viennent tous ces monstres qui apparaissent ? Pourquoi les autres héros que l’on voit par la suite ne sont pas intervenus lors des premières actions de Saitama ? Bon de ce côté là j’imagine qu’il ne faut pas s’attendre à beaucoup venant d’un anime, mais tout de même, ça me travaille. Alors si je devais conclure cette critique je dirais que One Punch Man dispose d’une esthétique fantastique et d’affrontements nerveux bourrés de testostérone, le tout avec une bande son à tomber. L’humour constant achève de dresser le tableau de cet ovni qui, même s’il fait naître quelques questions, fait passer de sacrés bons moments, pour peu qu’on adhère … au héros, justement. Laissez vous tenter par le 1er épisode, il donne un très bon aperçu de l’ensemble :)

6 janvier 2016
Article précédent Article suivant

13 Commentaires

  • Répondre hiboudiurne

    Je veux dire, tu réponds vraiment à tout?

    11 janvier 2016 at 15 h 48 min
    • Répondre Alexandre

      Tout.

      11 janvier 2016 at 16 h 57 min
  • Répondre Dehell

    C’est marrant parce que ça donne envie et en même temps ça donne pas envie.
    Au final, ça rend curieux, et c’est tout à ton honneur !

    7 janvier 2016 at 16 h 01 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien écoute mon cher Dehell, voilà peut-être le meilleur commentaire de 2016, car c’est exactement ce que je cherchais à véhiculer : c’est un bon anime, mais qu’il faut sous-estimer par rapport à ce que l’on en entend ici-et-là :)

      8 janvier 2016 at 20 h 55 min
  • Répondre hiboudiurne

    Très chouette article, qui pointe du doigt un truc que j’aime pas dans les animes (la molesse) et qui rassure du coup.

    Je n’ai pas encore vu l’anime, mais je suis le manga, et ce que tu reproches concernant la toute puissance de Saitama est contrecarrée par une légère subtilité : les combats des autres personnages qui, eux, dégustent et se défoncent dans le plus pur style Shonen.

    Peut-être que tu trouveras plus ton compte avec ces persos, même si j’ai tendance à adorer Saitma et son cheat-mode activé 😀

    7 janvier 2016 at 9 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Ah oui, j’adore notamment Genos qui a peut-être les attaques les plus oufs visuellement, que j’adore voir combattre, mais qui généralement s’en prend plein la gueule … ça compense, comme tu dis :)

      7 janvier 2016 at 9 h 22 min
  • Répondre jokiratv

    Bon ça fait un p’tit moment que j’suis pas passé par ici j’avoue, mais je ne pouvais pas me retenir quand j’ai vu que tu publiais ta première critique d’anime, en tant que gros fana du medium que je suis !

    Alors déjà tu as mis en place le fait que tu étais trèèèèèèès sceptique par rapport aux animes, et y’a quelques phrases qui m’ont pas plu du style « j’imagine qu’il ne faut pas s’attendre à beaucoup venant d’un anime » AAAAAARG MES YEUX! Tout ce que j’en retiens c’est que tu n’as probablement juste pas été introduit aux animes qui correspondent le plus à ce que tu cherches, voilà tout 😀 C’est bien dommage parce que tu ne fais pas partie des personnes complètement allergiques aux animes (la preuve tu as regardé OPM en entier) mais pourtant tu passes à côté de pures gemmes, crois-moi y’en a pour tous les goûts en matière d’anime! (Et si jamais tu as besoin de recommandation n’hésite pas)

    Sinon pour en revenir à ton article, je suis d’accord avec toi, on a beaucoup (trop?) entendu parlé de OPM cette année. En effet c’était un super anime, j’ai apprécié tous les épisodes quand je les regardais tous les dimanches, mais je ne sais pas si ça aurait été la même chose si j’avais eu tous les épisodes de disponibles comme c’était le cas pour toi. C’est un peu comme ça que tu vois les animes auxquels tu accroches vraiment : si tu te dois vraiment te forcer à pas regarder un autre épisode, et échouer finalement comme un con et en perdre des nuits de sommeil (sans regrets).
    La patte graphique est soignée surtout compte tenu du fait que les artistes font au mieux avec les moyens qu’ils ont (oui la prod c’est MADHOUSE donc du lourd, mais l’équipe du studio en soit est assez restreinte de ce que j’ai compris). Les musiques sont vraiment sympa (j’adore l’opening \m/), la plupart des personnages sont intéressants, après le souci du format bâtard de 12 épisodes (encore moins que les 13 épisodes habituels) nous donne un peu trop l’impression de présenter les personnages plus qu’autre chose avec cette première saison, mais bon voilà le hype train est déjà lancé pour la saison 2!

    Donc voilà mon avis perso, OPM était excellent, un super anime, peut être un des meilleurs animes de 2015, mais oui, avec du recul il y a franchement beaucoup mieux. Peut être que d’ici quelques années, on le classera tout comme Attack on Titan dans la catégorie des animes « overrated », en tout cas OPM n’est pas le messie contrairement à ce qu’on a pu entendre. Il ne sauvera pas la japanimation, PUISQU’ELLE N’A PAS BESOIN D’ÊTRE SAUVEE!

    Pour conclure si il y a une chose à retenir de OPM c’est ça : http://imgur.com/Cwi1bCO
    Allez, je m’en vais de ce pas dessiner des têtes de Saitama sur mes yeux.

    7 janvier 2016 at 0 h 54 min
    • Répondre jokiratv

      *oeufs o/

      7 janvier 2016 at 0 h 57 min
    • Répondre Alexandre

      (je laisse « sur mes yeux » tellement c’est drôle désolé :p)

      Et bien, je sais que toi par exemple tu as l’art de dénicher les perles en matière d’animes, parce que tu en regardes beaucoup. Mais si j’ai peut-être maladroitement généraliser, c’est parce que je le classe dans les shonen classiques ou, dans 90% des cas, c’est de la baston avec un peu d’humour, et basta :) Le format de 12 épisodes n’aide surement pas en effet !

      J’adore l’image sinon mwahaha ^^

      7 janvier 2016 at 9 h 16 min
      • Répondre jokiratv

        (méchant :p)

        Le truc c’est qu’il a ses défauts qu’on a déjà listé, mais par contre je suis pas d’accord sur le fait que c’est un shonen classique. Déjà c’est bien violent, je le classerai un peu plus dans la catégorie des seinen même si c’est pas non plus un top niveau maturité comme anime, mais je trouve justement qu’il ne me donne pas l’effet des shonen classiques! Pour te dire, j’en suis limite allergiques à ces animes là, ça fait des années que tout le monde me tanne à regarder Fullmetal Alchemist, le shonen par excellence, et j’ai beau essayé j’accroche pas du tout, ça paraît tellement enfantin/forcé (et j’me mettrais des baffes pour avoir dit ça en temps normal d’un anime). Dans tous les cas, je trouve que OPM a un certain style, un univers qui colle pas trop au reste des shonen qu’on peut trouver actuellement, et c’est la même chose pour Attack On Titan (je sais pas si tu l’as vu), puisqu’il emprunte des aspects des shonen classique tout en les foutant dans un univers super gore et presque mature, ça rend le truc plus addictif j’imagine. D’où la hype qu’a reçu OPM.

        … Pis franchement quand tu vois la tête de Saitama changer une fraction de seconde pour emprunter la tête d’un vrai serial killer, c’est quand même badass!

        7 janvier 2016 at 11 h 55 min
        • Répondre Alexandre

          (non, je n’ai pas vu l’attaque des titans, mais c’est un de mes objectifs de 2016 ^^)

          Et tu vois c’est marrant, tu cites FMA en exemple : j’ai tout vu/lu et je le trouve 1000x plus mature que ce que je vois de OPM ! Des réflexions profondes sur la vie, le principe d’équivalence de la nature, les sacrifices. Dans OPM … ben ça se bastonne, point 😮

          7 janvier 2016 at 13 h 29 min
          • jokiratv

            Oh mais j’en doute pas, si c’est l’un des anime/mangas les plus aimés de tous les temps c’est qu’il y a une raison, j’arrive juste pas à lui donner une chance pour le moment ^^’ Comme tu disais je regarde beaucoup d’anime, mais le plus difficile c’est vraiment de choisir le prochain, parce qu’il y a rien de plus de chiant que de commencer un anime et te rendre compte que ça te plaît pas du tout mais du coup tu sais pas si tu dois te forcer à continuer ou pas!

            Sinon que ce soit bien clair : je dis surtout pas qu’il faut regarder OPM pour son scénario hein, que tu me comprennes bien :’) L’intérêt d’OPM c’est des bastons, des bastons, et de l’humour, mais faut voir au delà de ça 😀

            7 janvier 2016 at 19 h 10 min