La Belle et la Bête revisité

Catégorie : Cinéma

1

C’est un peu par hasard si j’ai entendu parler de cette nouvelle version du célèbre conte. Une affiche posée là alors que j’allais voir Albator, et voilà que la curiosité de Madame ainsi que la mienne étaient éveillées.

Oui mais alors voilà : c’est français. C’est peut être bête mais ça n’augure que peu souvent du meilleur, surtout en terme de moyens. Ben oui, on a pas des dizaines de millions à dépenser dans des block busters, et pourtant après la fin de la séance on en a pris plein les yeux.

5

Bon qu’on se le dise, c’est pas forcément un bien non plus, mais j’y reviendrai. L’histoire donc, tout le monde la connait, un père de famille se retrouver nez à nez avec les plus grands trésors dans ce qui est la demeure de la Bête. 

Mais voilà la créature n’est pas prêteuse et en échange il lui demandera une vie de servitude que sa fille, Belle, ne peut accepter. C’est alors qu’elle décide de prendre sa place et se met en route pour le château, mais son séjour dans le château ne va pas se passer comme prévu …

Après ce bref résumé, qui ne spoile rien de plus que ce que vous ne connaissez déjà, ce que je peux déjà dire, c’est qu’avant d’en arriver à ce point du scénario, il doit se passer … la moitié du film. Sérieusement, et c’est récurent ici, il y a un nombre de longueurs vraiment dérangeantes, à tel point même que l’on s’ennuie parfois. Certains personnages secondaires, dont l’excellente Audrey Lamy, parviennent à nous faire passer malgré tout un bon moment, mais le film aurait gagner à être raccourci dans ces 2h au total.

2

 

Changeons maintenant de sujet pour reprendre au niveau des effets spéciaux. Ils sont nombreux ici, tantôt bien intégrés, partant parfois sérieusement en sucette. Difficile d’en dire plus sans spoiler mais lors d’une scène notamment j’ai eu l’impression d’être dans un mélange de God of War par … la taille imposante de certains personnages et les coups qu’ils peuvent donner, et de 300/Spartacus avec du slow-motion dont on se passerait souvent (cf « scène du lac gelé »).

Pour rester dans le domaine des images de synthèse, on sent que les producteurs se sont fait plaisir et ont quand même bien dérivé du conte originel. Pour expliquer la malédiction qui touche « la Bête », ne vous attendez pas à la malédiction d’une sorcière qui veut punir la froideur d’un prince non, ici c’est quelque chose de plus … mystique qui vous attend.

Et cette malédiction justement, je trouve que son annulation par l’amour bien connu qui devrait unir les 2 âmes sœurs n’est pas assez bien traitée. Oui ils vont s’aimer, oui cela aboutira à ce-que-vous-savez, mais sans vraiment que nous, spectateurs, ayons vraiment le sentiment que cet amour soit justifié, scénaristiquement parlant. Tantôt une fameuse danse, mais le moment d’après les pires insultes, pour au final mener à un besoin irrépressible d’être réunis … mwé.

4

Enfin on nous narre l’histoire d’une façon particulière, intéressante, avec 2, ou plutôt 3, niveaux de lecture. Très bon parallèle d’ailleurs jusqu’aux 90% du film qui parvient à nous donner des réponses aux questions qui nous viennent au fur et à mesure Dommage que l’effet soit gâché avec une certaine lourdeur sur la fin qui est plus que prévisible, mais soulignée à de nombreuses reprises.

En conclusion je vous dirai que bizarrement ce n’est pas un mauvais film, loin de là, surtout pour une production française. Il y beaucoup de petites choses, notamment la pléthore de personnages inutiles que l’on ne voit qu’une fois, qui nuisent à l’intrigue globale, mais la beauté des images et des décors parvient à nous tenir en éveil et on se laisse comme bercer.

Finalement, je me dis que le soucis vient peut être de mon côté, peut être que j’attendais une représentation trop similaire au conte, et du coup je me fermais à ces nouveautés proposées ici. A vous donc de vous faire votre propre opinion sur ce remake moderne de la Belle et la Bête :)

Article précédent Article suivant

6 Commentaires

  • Répondre jo3jeans

    Contrairement à Téqui je n’ai pas aimé le pacte des loups et les films français (à part les polars bien noirs ou braquo) je fuis !!
    Merci pour l’avis qui ne m’étonne guère, je trouve dommage ces nouveaux formats de films que je trouve vraiment trop longs.

    16 février 2014 at 10 h 54 min
    • Répondre Alexandre

      Si longueur rimait avec qualité, je ne demande que ça ! Mais comme on dit, ce n’est pas la taille qui compte 😉

      16 février 2014 at 11 h 46 min
  • Répondre Tequi

    J’avais beaucoup aimé Le Pacte des Loups et du coup j’ai très envie de voir celui ci ! 😀

    14 février 2014 at 12 h 07 min
    • Répondre Alexandre

      Ca se laisse tout à fait regarder si, comme dit dans la fin de l’article, tu ne t’attends pas à la base à une retranscription fidèle au conte. Hâte de lire ton retour :)

      15 février 2014 at 0 h 24 min
  • Répondre myself

    J’ aurai préféré que le film se rapproche plus du dessin animé, mais là c’ est mon âme de petite fille qui parle ^^ Je vais le voir la semaine prochaine, j’ ai hate de me faire mon avis. Je suis d’accord avec toi, les films bons français se font rares.

    13 février 2014 at 22 h 06 min
    • Répondre Alexandre

      J’attends alors ton retour ici après visionnage :)

      13 février 2014 at 22 h 17 min

    Laisser un commentaire