Inazuma Eleven, le descendant d’Olive et Tom

Catégorie : Jeux Vidéo

1

Si la série Olive et Tom a marqué énormément de monde et pour la plupart évoque des souvenirs de jeunesse, le nom d’Inazuma Eleven est bien moins parlant. Pourtant, c’est à l’heure actuelle son seul héritier spirituel, et il endosse parfaitement ce rôle. Si vous aimez les tirs du milieu de terrain qui finissent en feu dans les cages du gardien, ça va vous plaire ! On retrouve réellement le fun d’O&T, en encore plus barré mais plus enfantin également.

J’oublie de le préciser mais je vais ici parler des jeux Inazuma Eleven, dont la licence existe aussi en série par ailleurs, sortis sur DS et 3DS. Je ne suis pas fan à la base des jeux de foots classiques, le côté réaliste et non arcade m’ennuie souvent et même si ça ne m’a pas empêché de prendre FIFA 14 sur PS4, quand j’ai découvert les premières images et bandes annonces, j’ai été séduit. Et intrigué aussi. Comment peut-on retranscrire le fun d’un anime sur une console, portable qui plus est ? Réponse.

2

Un « RPG de foot », voilà comment on pourrait résumer ce que sont les jeux Inazuma Eleven (que j’appellerai IE désormais, ne confondez pas avec le plus grand navigateur de notre temps, Internet Explorer 😉 ). J’étais plus que sceptique à cette idée, les jeux de rôle étant bêtement pour moi des personnages évoluant dans un univers fantastique/heroic fantasy qui gagnent de l’expérience en tuant des pas beaux, avec un équipement jouant une place importante sur leur développement.

Et bien le moins qu’on puisse dire, c’est qu’IE dépoussière les codes du genre, et il le fait bien. Car en effet cette dimension rôlesque on l’obtient avec des statistiques de joueurs propres qui évoluent au fil des matchs, mais pas seulement. Vous pourrez grâce à des situations scénaristiques particulières choisir de développer l’une ou l’autre spécifiquement. Et croyez moi il le faudra parfois : n’espérez pas marquer un but si le score de défense du gardien est largement supérieur au vôtre.

Pour évoluer sur le terrain justement et remporter des matchs, vous aurez le droit à des techniques diverses et variées que vous débloquerez au fur et à mesure que le scénario se développe. Ainsi, l’obtention même de ces techniques fait partie intégrante du scénario, et vraiment bien amenée. C’est déjà jouissif de faire un tir s’appelant la Tornade de Feu et l’animation qui va avec, imaginez alors l’effet quand vous vous êtes (scénaristiquement) entrainés pour réaliser un tir qui va TOUPAYTAY !! Rhaa, que c’est bon !

3

Et bien sûr les tirs ne sont pas les seules choses impressionnantes, tant par le visuel que par son acquisition, que vous serez amener à obtenir. En effet si la grande équipe du moment à affronter possède un attaquant terrible qu’il faut stopper à tout prix, le gardien et les défenseurs sont mis à l’épreuve et les personnages correspondant à ses postes évoluent. De la même manière si l’ennemi qui vous fera face possède une défense sans faille, ce sont plutôt les milieux de terrain ou les attaquants qui seront mis à contribution.

Mais comment mettre en place tout ça, comment concrètement joue-t-on à ce titre ? Et bien à l’aide du stylet, sur l’écran tactile. J’avais là aussi des réserves sur le gameplay, et encore une fois j’ai été surpris, en bien. On dirige ses personnages, plusieurs en même temps si l’on fait preuve de dextérité, en cliquant sur eux puis en traçant une ligne dans la direction vers laquelle on veut les emmener. On décoche un tir en cliquant sur la cage du gardien, et les techniques de dribble/défense se déclenchent automatiquement lors d’un contact avec l’adversaire. Le tout est fluide, fun, et bien qu’un chouilla répétitif sur la longueur, c’est réellement plaisant à prendre en mains.

Ces matchs que nous sommes amenés à réaliser, servent un scénario qui lui aussi surprend. Et vous n’avez pas mal lu, oui je parle bien d’un scénario dans un jeu de foot ! Bon clairement ce n’est pas l’aspect qui retiendra les esprits (c’est même parfois un peu niais du fait de l’âge des personnages principaux) mais il a le mérite sur chacun des épisode sortis actuellement de se renouveler sans jamais se répéter. Il saura même vous retenir plus longtemps que la plupart des jeux actuels sur consoles de salon : une moyenne de 30h par opus en ce qui me concerne, pas mal non ?

En bref Inazuma Eleven saura faire vibrer la nostalgie des amateurs d’Olive & Tom en leur donnant ce qu’ils aiment : du foot oui, mais totalement arcade et jouissif à souhait. Plus encore, la dimension RPG élève les jeux à un autre niveau et le résultat hybride qui en ressort est une réussite totale. C’est nerveux, rythmé, on arrive plus à décrocher une fois l’aventure commencée, et c’est bien là le signe d’un bon jeu. Le côté enfantin en rebutera certains, mais ce serait passer à côté d’un jeu novateur qui saura vous retenir pendant des heures. J’espère enfin que le trailer ci-dessous saura vous convaincre, si cet article ne l’a pas fait :)

Article précédent Article suivant

2 Commentaires

  • Répondre cindy bouchez-roussel

    étant petite, je regardais olive et tom et j’ai beaucoup aimé
    à ce jour c’est mon tiloulou qui est fan d’inazuma eleven, il ne rate pas un épisode 😉
    merci pour cette chouette revue
    bizoux, cindy

    5 mai 2014 at 11 h 56 min
    • Répondre Alexandre

      Il a très bon goût alors, et lui pour le coup le côté ‘enfantin’ ne doit pas le déranger 😉

      5 mai 2014 at 12 h 58 min