Game of Thrones – Saison 7

Catégorie : Séries
got game of thrones

Après une saison 6 d’une intensité crescendo au fil des épisodes et laissant la place à un affrontement entre Daenerys Targaryen et son armée face à Cersei et son empire, dire que cette saison 7 de Game of Thrones était attendue serait un euphémisme. Et pour l’occasion, je me suis abonnée à OCS pour pouvoir visionner le plus vite possibles les épisodes, freinant tant que faire se peut les inévitables spoils présents sur les réseaux sociaux.

A noter également que les épisodes de cette saison étaient plus longs qu’à l’accoutumée (de 50 à 80 minutes selon) et la saison en elle-même n’était composée que de 7 épisodes. De quoi instaurer un rythme rapide tout en laissant le temps aux différentes intrigues de se dérouler sereinement. Résultat : nous obtenons, selon moi, la meilleure saison à ce jour.

daenerys game of thrones

Si vous me lisez depuis un moment, vous savez qu’à ce moment je vous alerte que, puisqu’il s’agit d’un article ne traitant pas de la 1ère saison d’une série, je vais dévoiler librement des informations liées aux précédentes saisons, et il y en a. Alors si vous n’êtes pas encore à jour de visionnage, revenez plus tard, c’est un peu risqué pour le moment 😉

Pour les autres, vous devez comme moi être sous le choc de cette saison épuisante de révélations et de batailles épiques. En effet, au contraire des premières saisons que j’ai toujours trouvé un peu molles, bien que composées de personnages charismatiques à souhait, on ne souffle que peu ici. Les personnages ne sont plus aux 4 coins de Westeros mais se resserrent au contraire derrière des leaders : d’un côté Cersei suite à sa prise de pouvoir des plus brutales à Port-Réal, de l’autre Daenerys qui siégera à Peyredragon.

Parallèlement à cela, Jon Snow, proclamé Roi du Nord, cherchera par tous les moyens à lutter contre l’arrivée imminente des Marcheurs Blancs. Ce parallèle deviendra d’ailleurs petit à petit l’intrigue principale de cette saison, à mon sens, allant jusqu’à donner lieu à une scène d’une tension rare dans le dernier épisode, une réunion avec les 3 personnages cités, essayant de s’unir face à la menace … enfin, « unir » est peut-être un bien grand mot …

352727.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Les trahisons sont une nouvelle fois omni-présentes et les twists nombreux. Ainsi, on verra Theon à la fois se complaire en pleutre qu’il est tout en devenant badass à la fin lors d’une tant attendue prise de conscience. Egalement, la scène du « procès » entre Sansa, Arya et Littlefinger est d’une intensité à couper le souffle, et j’ai personnellement été surpris de la tournure des événements. Et que dire de Bran qui, s’il m’agaçait de plus en plus au fil des saisons, est désormais plus qu’intéressant avec tout ce qu’il est désormais en capacité de connaître … comme les origines réelles de Jon, promettant de grandes choses dans l’ultime saison à venir.

Ce qui m’a réellement plus ici est que le rythme était parfaitement dosé entre dialogues succulents d’intelligence (que dire du moment Olenna/Jaime autour d’une coupe de poison, bon sang …) et batailles d’une ampleur folle souvent aidées par les dragons de Daenerys, d’une majesté absolue. A ce petit jeu, la bataille navale du début de saison, celle où Daenerys attaque avec Drogon Jaime et Bronn suite à la défaite de ses alliés ou encore la confrontation du commando de Jon avec les Marcheurs Blancs, donnant lieu à une transformation des plus effrayantes pour la suite. D’ailleurs, la scène finale lorsque les morts-vivants arrivent au Mur et « créent » une brèche est d’une puissance énorme, au sens propre comme au figuré.

En somme, nous avons dans cette saison 7 tout ce qui fait de Game of Thrones une bonne série de son genre : complots, batailles épiques, twists et révélations, densifiant le show sans céder à l’appel facile des décès de masse. La scission avec les romans a-t-elle fait du bien au programme ? Peut-être … toujours est-il que de grandes choses se profilent à l’horizon pour l’ultime saison, laissant la place à une bataille face aux Marcheurs Blancs d’anthologie, puis celle pour la conquête du trône qui promet de ne pas être moins à couper le souffle. Avec un budget record de plusieurs dizaines de millions de dollars, Game of Thrones s’apprête à entrer dans l’Histoire et à écrire la dernière page de la sienne. End is coming, et on prie pour que cela vienne le plus vite possible :)

Article précédent Article suivant

7 Commentaires

  • Répondre MarionRusty

    Je ne dirai pas que c’est à mes yeux la meilleure saison mais elle était clairement excellente malgré trop d’ellipses et de raccourcis.

    9 septembre 2017 at 18 h 18 min
  • Répondre tinalakiller

    J’ai adoré cette saison. Décidément, resserrer le temps était une bonne idée même si les personnages se déplacent à la vitesse grand V. Et surtout on va la fin arriver et c’est quand même chouette.
    On pourra lui reprocher des éléments « prévisibles », je dirais juste que ce sont des réponses cohérentes par rapport à tout ce qui est mis en place depuis la saison 1. Et d’autres scènes m’ont mis parterre. Mais ils vont tous crever bon sang ????

    5 septembre 2017 at 19 h 00 min
  • Répondre Sweet Judas

    Ahah, j’ai souri en lisant ton billet… On n’est pas du tout du même avis concernant cette saison : pour ma part, c’est l’une des moins bonnes, je trouve. Le rythme est beaucoup trop précipité pour qu’on ait le temps d’apprécier quoi que ce soit. Dix épisodes auraient permis de diluer l’ensemble, carrément trop indigeste dans ce format de sept épisodes (donc j’ai franchement peur pour les six seulement de la saison prochaine…). Bon après, faut comprendre… Entre le coût des effets spéciaux et les deux millions à verser aux interprètes principaux, ça coûte vite rein mais quand même, ça n’excuse pas tout.

    C’est dommage parce qu’il y a des choses qui auraient vraiment mérité qu’on s’y attarde beaucoup plus et qu’on ponde un peu moins d’action surréaliste pour nous jeter de la poudre aux yeux en mode wouah trop héroïque (John Snow et les combats contre les zombies alors qu’il aurait dix fois le temps de monter sur Drogon, Jaime et son armure qui se tapent un 500m dos crawlé pour échapper à Daenerys, Sam qui guérit Jorah en lui faisant un peeling, Sam et Bran qui discutent de la généalogie de Jon Snow comme si c’était trop des bons copains, et tous les autres trucs que si on les énumère, on est toujours là demain). Je pinaille peut être mais cette gestion jem’enfoutiste des distances m’a terriblement gênée. L’ensemble a presque l’air téléphoné et pour une série initialement d’une telle qualité, c’est… Gênant.

    Sinon, je trouve aberrant le traitement réservé au personnage de Tyrion, Baelish et l’Araignée. Depuis la saison une, il est présenté comme le p’tit malin de la troupe, directement sur le podium derrière Littlefinger et Varys et là, on sait pas pourquoi, on sait pas comment mais toutes ses décisions entraînent une catastrophe ou une défaite ou sont à peine écoutées par Daenerys pendant que Cersei (qui a théoriquement un QI d’huître, j’aimerais le préciser) devient trop un stratège militaire. Je ne comprends pas.
    Concernant Varys, il est littéralement TRANSPARENT.
    Et puis Baelish… Je me remets pas de son inutilité au cours de cette saison et de sa fin cent fois méritée, certes, mais tellement… naze pour un personnage de son envergure. C’est quand même lui qui a démarré le vaste merdier qui règne aujourd’hui à Westeros. Il aurait mérité qu’on s’attarde un peu plus sur son cas, non ?

    Et Sansa qui se révèle enfin, y’a rien qui aurait pu me faire plus plaisir dans cette saison, je crois. J’attends ça depuis la saison une 😀

    30 août 2017 at 19 h 03 min
  • Répondre Shayann

    Tu sais quoi ? C’est quand j’ai reçu le mail d’alerte que tu avais écrit cet article que j’ai réalisé que le 7ème épisode était le dernier de la saison.

    Au début je me suis dit « mais qu’est-ce qu’il fou à écrire sur la saison 7 en plein milieu ? ». Grosse déception pour moi qui pensais naïvement que la série contiendrait AU MOINS 2-3 épisodes de plus, voire au moins autant que ce qui avait déjà été diffusé. Mais c’est vrai que le rythme a petit a petit changé au fil des saisons, rallongeant les épisode et, de fait, raccourcissant les saisons.

    Du coup j’ai réalisé après coup, et non sur le générique de fin, que je venais d’assister au twist final avant l’ultime saison. Je te raconte pas comme ça a tourné fort dans la caboche pour me faire un rapide résumé de ce que je devais tenir en haleine pendant 300 ou 400 putains de jours.

    Je suis d’accord avec ce que tu écris, les épisodes étant plus long le scénario peut se poser plus sereinement tout en étant très condensé et ça c’est pas plus mal.

    Je suis admirative devant la capacité des scénaristes à nous faire changer d’opinion (parfois plus d’une fois) sur les personnages, manipulant nos sentiments à leur égard. Cersei notamment, je ne sais toujours pas si je la déteste ou non. Bien sûr comme tout le monde au début de la série je l’ai haïe, mais alors qu’elle était au plus bas j’ai vraiment éprouvé l’envie de la voir triompher de ses bourreaux et retrouver sa splendeur. Maintenant que c’est fait, je le regrette presque (et ses cheveux ne repoussent jamais putain ?). Toutefois j’ai dû jubiler autant qu’elle quand elle a pris sa vengeance pour le meurtre de sa fille (contre un personnage que je commençais à apprécier, après l’avoir détesté au début d’ailleurs).

    Idem pour Daenerys, qui avait été d’emblée mon personnage préférée depuis la saison 1, mais que je trouvais ennuyeuse dans les saisons suivantes et dont l’intérêt a recommencé à grandir depuis la saison 6. Sans parler de Jon Snow ! Ce type, j’ai jamais compris l’engouement que les gens avaient pour lui. Bien que choquée par sa « mort » à Castleblack, je me suis dit « bon débarras ». Il était tellement mou du genou que je pense qu’il était à l’origine de toutes les longueurs plus qu’ennuyeuses des saisons précédentes (j’exagère ?). Et quand j’ai compris que sa mort ne serait que temporaire, je me suis dit : « mais noooooooon pourquoi lui ? Laissez-le crever ou ramenez-nous Ned et Robb si vous faites ça bordel ».

    Bref, comme tu dis, les twists sont nombreux et les scénaristes arrivent souvent à nous surprendre. Ce qui m’a le plus coupé le souffle, c’est évidemment cette transformation du dragon en marcheur blanc (scène qui devrait paraître familière à joueur de WoW pourtant, vu la similitude scénaristique 😛 ). Et la plus grande révélation concerne évidemment les origines de Jon Snow, qu’on soupçonnait évidemment. Mais la confirmation a réussi à être encore plus énorme que ce qu’elle promettait. J’ai aussi fortement apprécié de retrouver au même endroit et au même moment quasiment tous les personnages clés de la série. Comme tu dis, ils étaient souvent dispersés aux quatre coins de Westeros mais là, ça m’a fait un quelque chose de les voir rassemblés, et je ne parle pas seulement des leaders Cersei – Daenerys – Jon Snow.

    Dans l’ensemble, je te concède que cette saison était magistrale mais je ne serais pas aussi emballée que toi quand même. Il y a beaucoup d’incohérences, qui correspondent à des facilités que les scénaristes se sont octroyés pour les besoins scénaristiques. Comme le dit Taka dans le commentaire précédent, les téléportations dans Westeros sont la grande nouveauté ! Sérieusement, c’était juste impossible que Genry retrouve IZI le chemin de Castleblack sans se tromper (alors qu’il connait genre pas du tout la région et qu’il est pas du tout acclimaté non plus), que le corbeau traverse le royaume jusqu’à Peyredragon pour prévenir Daenerys et que ladite Daenerys reviennent aussi vite que le vent sur le lieu dit, elle aussi sans soucis de localisation. Même chose pour la grande réunion des personnages, qui peuvent apparemment voyager sans problème quelle que soit leur localisation de base (le genre qui prenait des semaines dans les saisons précédentes).

    Bon et le Jon qui place un « Dany » dans un moment romantique, wtf. Aussi ridicule que quand il s’était planté seul au milieu d’un champ de bataille en espérant arrêter une charge de cavalerie avec sa seule épée (sisi je te jure je le déteste un peu moins maintenant). Mais il est sale, il se tape sa tante ! Vive le retour de l’inceste, Jaime et Cersei ça devenait trop banal 😛 J’ai hâte de voir comment cette relation va évoluer maintenant que le mal est fait et que la vérité est prête à éclater. Leur relation parentale est juste assez proche pour qu’on ait du mal à l’accepter. Ils aurait suffit qu’ils soient cousins pour qu’on ferme les yeux plus facilement je pense 😀

    Breeeeef merci de m’avoir remis les pendules à l’heure sur le nombre d’épisodes de la série (sinon ce week-end je me serais pointée comme une fleur à chercher en vain l’épisode 8) et vraiment sympa ton article !

    30 août 2017 at 13 h 41 min
  • Répondre Sifhel

    Pour moi l’éloignement avec le roman est une bonne chose. Grâce à cela nous aurons deux versions de l’histoire avec toutes les possibilités engendrées. Le seul regret que j’ai avec cette saison est le manque de surprise. Le dragon marcheur blanc, Aegon , la revanche de Sansa. A part la théorie sur Bran qui n’y a pas trouvé echo. En tout cas la réalisation est magnifique et je suis toujours autant accro à cet univers impitoyable. J’ai hate de voir les dégats que le roi de la nuit va causer.

    30 août 2017 at 13 h 32 min
  • Répondre Melifog

    Je te rejoins cette saison était géniale, le rythme était parfait. Merci la trame commune ! C’était un plaisir à regarder malgré les potentiels spoiles… Regarder la saison 1 sans spoile ça manque lol !
    La prochaine saison promet d’être énorme !
    Valar Morghulis :p

    30 août 2017 at 13 h 25 min
  • Répondre Taka

    Haha, le rythme plus nerveux peut aussi remercier la quantité incroyable de portails de téléportation qui sont apparus dans tous Westeros x)

    Faisant fis de toute durée de trajets, c’est certain que cette saison pouvait être plus dynamique :)

    29 août 2017 at 22 h 29 min
  • Laisser un commentaire