Final Fantasy X-2.5 : Le prix de l’éternité

Catégorie : Divers, Jeux Vidéo

1

Il y a des articles qu’on pensait ne jamais écrire, et bien clairement celui que je vous présente en fait parti, car je vais vous parler d’un roman, et oui. Je ne m’éloigne pas totalement des mes 3 thématiques pour le blog car il s’agit là d’un roman faisant office de suite au jeu FFX-2.

Bon du coup on a ce nom plus qu’indigeste -à la limite du risible, je vous l’accorde, de « FFX-2.5  » . Mais lors de sa sortie il avait eu le mérite d’attirer mon attention, étant un fan absolu de l’originel FFX. Sauf que voilà, ne lisant jamais de bouquins, j’ai mis longtemps avant de me décider. Au final, mon envie de prolonger un univers apprécié alliée à une femme qui déchire ont finalement eu raison de moi !

2

L’exercice de critique d’une série, d’un film ou encore d’un jeu est parfois difficile quand on se fiche de ne pas spoiler, et je remarque à l’écriture de ces premières lignes que c’est peut-être pire pour un roman. Je vais donc comme à l’accoutumée ne rien vous dévoiler hormis mon ressenti vis-à-vis de l’histoire. Pour le reste, nous pourrons aller plus en détails en privé ou dans les commentaires.

L’histoire reprend donc juste après la « fin parfaite » d’FFX-2, lorsque Tidus débarque sur la plage devant une Yuna n’y croyant plus, au terme d’une aventure qui l’avait amenée à combattre le terrible Vegnagun dans un monde post-Yevon où le climat politique était à la récupération des fidèles, et où finalement, la Félicité tant attendue semblait fragile.

Ces retrouvailles m’avaient à l’époque fait soulever une question majeure : comment est-il possible que Tidus puisse réapparaître ? Lui que l’on a découvert n’être qu’un rêve des Priants de Zanarkand, au même titre que son père, Jecht. Comment, alors que le rêve se dissipe à la fin d’FFX, est-il possible qu’il soit de retour ? Et bien, c’est le cœur de ce roman, et vous découvrirez pourquoi tout au long de l’histoire … et en lisant entre les lignes.

3

Car oui même si la relation Tidus/Yuna est au centre de l’intrigue de ce roman, les éléments de résolution nous sont apportés par une histoire parallèle évoquant des « Dieux » ou encore des « Cœurs de chimères  » . Un « monde » qu’il est d’ailleurs difficile à appréhender de prime abord tellement les intervenants sont nombreux. Je vous avoue avoir passé pas mal de temps à revenir quelques pages en arrière pour vérifier l’identité de certains pour être sûr de ce que je lisais et comprenais … parfois à tord.

Il y aussi quelques surprises dans cette relation, justement. Les premières pages ont même été dures à avaler quand le décalage du Tidus de la fin d’FFX et de Yuna de la fin d’FFX-2 provoquent certains dialogues que je n’ai pas trouvé très cohérents de prime abord. Et puis je me dis que finalement, ce décalage est peut-être légitime, qu’il est normal puisqu’après tout le temps les a séparés pendant 2 ans et que les aspirations ne sont peut-être plus les mêmes qu’autrefois, malgré leur amour l’un pour l’autre.

Cette évolution de la relation, tout comme le « A suivre … » de fin de roman, ouvre d’ailleurs toutes les portes possibles à un éventuel FFX-3. Quand le livre s’achève, les explications apportées donnent d’ailleurs tout le caractère de parenthèse à ce roman, jusqu’à même dans les personnages secondaires, presque anecdotiques ici. Et oui, ne vous attendez pas à retrouver tous les héros que vous connaissez, le focus est vraiment mis sur notre couple préféré, même si Lulu arrive en peu de répliques à garder son charisme tout particulier.

Au final je me demande si les défauts que j’ai trouvé à ce roman ne sont pas plus dus à mon manque de lecture régulier qu’à de réels soucis de narration, ou de rythme. Il est toutefois un fait indéniable, c’est que ce FFX-2.5 a le mérite de nous faire replonger dans l’univers de Spira tout en enrichissant quelque peu nos connaissances de celui-ci. Le livre est donc évidemment réservé aux joueurs de la désormais « saga FFX » et ne m’a donné envie que d’une chose : relancer le jeu d’origine !

Article précédent Article suivant

15 Commentaires

  • Répondre Jacques

    merci!

    11 mai 2015 at 8 h 04 min
  • Répondre Doc-addict

    Bon tu as gagné, je vais me l’acheter ce livre! J’hésitais fortement, de peur d’être déçue puisque certains personnages principaux ne sont pas présents, mais je veux comprendre la future relation de Yuna et Tidus, vu que celle ci a fortement changé dans le 2e jeu.
    Par contre, je suis archie fan de la couverture <3

    6 mai 2015 at 13 h 27 min
    • Répondre Alexandre

      Oh oooh, et bien j’ai hâte d’avoir tes retours de fan dessus, qu’on puisse confronter nos points de vue ^^

      9 mai 2015 at 14 h 22 min
  • Répondre Belle-île

    Ah ça me fait replonger dans cet univers que j’ai tellement aimé, merci pour la petite musique … Dis moi, aujourd’hui si je voulais rejouer à FF-X, il faudrait quoi comme console ect ? Parce que ma PS2 elle est au cimetière des machines …

    6 mai 2015 at 9 h 59 min
    • Répondre Alexandre

      Ah, ça fait plaisir d’avoir fait mouche pour la musique, je ne savais pas quoi mettre pour conclure une critique de roman « papier » ^^’ …

      Pour FFX si tu n’as plus de PS2 et bien … le jeu, avec sa suite FFX-2, a été ré-édité sur PS3 l’année dernière, et cette version est également compatible sur PS Vita (la console portable de Sony).

      Sinon, une nouvelle ré-édition sort sur PS4 dans +/- 2 semaines.

      Mais bon, forcément si tu n’as pas l’une des 3 consoles, le coût sera énorme, quoi =/

      6 mai 2015 at 10 h 51 min
  • Répondre Peb

    Tu te sors très bien de cet exercice délicat qu’est la critique de livre sans spoiler 😀
    Sinon j’avoue que je ne suis pas attiré par les romans issus de jeux vidéos, comme le dit hiboudiurne j’ai toujours l’impression que ça fait un peu fanfiction et que du coup ça ne s’inscrit pas vraiment dans l’univers canonique des jeux. Par contre en ce moment je lis les livres « le sorceleur » dont est issus le jeu the Witcher et c’est une tuerie absolue, mais parceque les livres sont la base de l’univers. Ca marche beaucoup mieux dans ce sens je trouve 😉

    6 mai 2015 at 8 h 49 min
    • Répondre Alexandre

      Oh, et bien, ayant découvert The Witcher par le 2, attendant le 3 avec impatience mais étant vraiment curieux de cet univers qui m’a l’air extrêmement riche, je crois que tu vois de me donner la nature de mes prochaines lectures, merci ! :)

      6 mai 2015 at 9 h 14 min
      • Répondre Peb

        A ce propos, je viens de publier un article assez général sur l’univers de The Witcher et comment se préparer avant la sortie du jeu 😉

        8 mai 2015 at 16 h 02 min
  • Répondre aishitsuzukeyo

    Pour moi le meilleur bouquin issu d’un univers jeu vidéo, c’est « The Fall of Reach », de l’univers Halo. Le livre est sorti bien avant Halo Reach et est une parfaite (vraiment, j’insiste) introduction à Halo 1. Un must-read pour tous les fans de la franchise.

    5 mai 2015 at 21 h 27 min
    • Répondre Alexandre

      Malheureusement, je n’ai jamais touché à un Halo, n’étant pas fan de la licence … et n’ayant jamais possédé de consoles Microsoft (allez, exception faite de la 360).

      Mais j’ai en effet pu lire beaucoup de bien de ce roman lors de mes recherches de futurs achats à effectuer :)

      5 mai 2015 at 21 h 35 min
  • Répondre Pikabsynthe

    Hum ça me rappelle les romans de Dragon Age et de Mass Effect que j’ai lu. Bon même si les écrivains ont participé aux scénars des jeux dont j’ai cité, il se trouve que des fois (voir souvent pour les ME) y’a quelques petits écart dans les univers. Par contre j’adore lire quand même des romans tirés de JV rien que parce que très souvent on en apprend énormément plus sur l’univers malgrès les erreurs. La je suis sur les Guild Wars 2 (Fantômes d’Ascalon et Les Liens de la Destinée) et je comprend mieux ce qui ce passe entre le premier jeu et le second. De plus ont a des points de vue d’autre personnage. Concernant FFX-2 j’ai pas pu finir le jeu à l’époque sur Vita… Raison de sauvegarde … (40h de jeu partie en fumée la rage).
    Bref bon article Alex. Tu m’as presque donné envie de le lire mais sans les jeux de fait ça le fait pas justement !

    5 mai 2015 at 14 h 16 min
    • Répondre Alexandre

      Merci !

      Toutes mes condoléances pour la sauvegarde … ce genre de choses, surtout pour un RPG, me fait péter un câble … je t’encourage à ne serait-ce que rusher le jeu pour en voir le bout et l’une des fins possibles, histoire de dire. Après tu pourras mater les autres sur internet et qui sait, enchaîner sur le roman, vu que tu as l’air de lire pas mal en ce moment 😉

      5 mai 2015 at 14 h 23 min
      • Répondre Pikabsynthe

        Malheureusement je n’ai plus la Vita ça m’avais dégouté … Et puis la console a commencer à prendre la poussière alors autant la refourguer ! Un jour si je la reprend ou si Sony décide a sortir des jeux dessus .

        5 mai 2015 at 14 h 26 min
  • Répondre hiboudiurne

    La grosse problématique pour les bouquins qui suivent un univers établi dans un jeu vidéo, c’est (j’ai l’impression!) que les écrivains n’étaient en rien les scénaristes originels.

    Dès lors, je trouve difficile de rentrer pleinement ou d’adhérer à un ouvrage qui s’apparente presque plus à une fanfic qu’à autre chose.

    J’ai eu ce souci sur les romans Diablo que j’ai trouvés lamentables de maladresse, ne capturant absolument pas la « magie » du jeu.

    Peut-être est-ce là ce que tu touches du doigt, en lisant ta critique, j’ai le sentiment que tu n’as pas forcément accroché au livre. C’était juste une façon de prolonger artificiellement l’aventure.

    Ah, au moins, ça a le mérite de te redonner envie de jouer au jeu de base, c’est pas si mal!

    5 mai 2015 at 12 h 22 min
    • Répondre Alexandre

      Bon, au final je n’ai pas dû me débrouiller si mal puisque tu as EXACTEMENT synthétisé mon état d’esprit : je ne mettrai pas le roman sur un piédestal, mais de part le côté « prolongement du jeu », j’apprécie.

      Et puis, comme je l’ai dit, les soucis majeures sont surtout de narration. On a pas mal de nouvelles informations sur la nature des furoluscioles, du pouvoir des invokeurs, de l’origine des Al Bheds, etc

      Pas extraordinaire non en étant un minimum objectif, mais très plaisant à lire :)

      5 mai 2015 at 14 h 02 min

    Laisser un commentaire