American Horror Story : Asylum

Catégorie : Séries

4

Vous aimez le glauque, les ambiances malsaines, mais par dessus tout les séries dotées d’une narration mature ? American Horror Story est fait pour vous. Si j’avais déjà parlé de la saison 1 et de tout mon amour pour elle, c’est ici la seconde que je vais développer : Asylum.

Caractéristique unique à cette série, les saisons se suivent en conservant la plupart des acteurs … mais pas le scénario. 1 saison = 1 histoire. Au début c’est un peu troublant, mais comme vous allez le voir par la suite on oublie vite les précédents rôles tellement les acteurs vont incarner leurs personnages. Oubliée donc la maison hantée, place à l’asile !

2

Comme l’indique l’image, il ne va pas seulement s’agir ici d’un asile comme nous l’imaginons avec d’un côté les médecins et de l’autre, les fous. Non ici dans les années 1960 la folie voit se côtoyer tant la science que la religion en guise de traitement, et l’asile est d’ailleurs ainsi découpé.

Le cadre est ainsi posé, et l’ambiance ne met une nouvelle fois pas longtemps à s’installer. Des malades aux têtes … malades, des Sœurs impressionnantes de foi, et un Dr Arden, responsable de la branche scientifique, très avant-gardiste dans son domaine. Les ingrédients sont là pour laisser place à l’esprit dérangé des scénaristes, et croyez-moi dans cette saison, il va vraiment être dérangé, peut-être même un peu trop.

Plusieurs intrigues vont ainsi se succéder avec en fil rouge malgré tout un serial killer qui semble tuer à travers les âges : Bloody Face, un tueur de jeunes femmes dépeçant la peau de ces victimes pour en faire des masques. Sympa hein ? Oui mais c’est ce n’est pas tout. Accrochez vous ici vous allez entendre parler d’extra-terrestres, de nazis, de morts-vivants, de démons, de la Mort et d’autres choses sympas.

Et clairement, ça dessert la série. Alors oui comme d’habitude je ne vais pas spoiler, et c’est vraiment dur ici, mais clairement le ressenti à la fin de saison est qu’ils auraient dû se concentrer sur quelques intrigues qui sont très bien amenées, comme pour la saison 1, plutôt que d’avoir ce melting pot de trucs dont d’ailleurs nous n’avons pas tous les éléments de réponse au final. Et ça en plus d’être frustrant on peut le traduire au mieux par de la fainéantise, au pire par du foutage de gueule. Mais heureusement va s’opérer une magie étrange, une magie qui était déjà présente auparavant, amenée par l’excellent travail des acteurs.

5

Comme je vous l’ai indiqué plus tôt, on reprend la plupart des acteurs de la saison 1 et on redistribue les rôles, et les talents. Si Tate et Violet étaient les personnages mis en avant dans la « Murder House », ici ce sont ceux interprétés par Jessica Lange (à gauche sur la photo), Sarah Paulson (à droite) et Zachary Quinto (Sylar dans Heroes, Spock dans Star Trek) qui sont largement mis en avant.

Une matriarche bien ancrée dans ses méthodes, une journaliste une peu trop curieuse et un psychiatre très empathique, ils seront clairement les éléments centraux ici. Ah quoique non, j’oubliais l’incroyable prestation presque bipolaire de Lily Rabe, sœur Mary-Eunice, qui aaarrrr je ne peux spoiler mais … bref, est impressionnante également :)

Toutes et tous connaissent des hauts, beaucoup de bas, vont connaître le pouvoir, puis la chute qui survient après. Chacun d’entre eux va être au cœur d’une ou plusieurs intrigues, qui parfois vont se croiser, et ainsi nous faire ressentir leurs émotions avec brio. Leur interprétation est réellement excellente.

3

Certains l’auront peut être remarqué, la personne ci-dessus est le personnage de Mark Benford, que l’on retrouve dans la série arrêtée bien trop tôt Flashforward. Il joue ici le propriétaire de l’asile, Monseigneur Timothy Howard, avec son petit accent sexy qui … voilà, j’arrête ma parenthèse.

En conclusion donc, cette saison mélange les genres. Contre toute attente ils sont arrivés à bien doser le tout et si tant est qu’on accepte le surnaturel, et cela parait plausible. Si on tombe parfois, souvent même, dans le WTF intégral, on suit malgré tout l’histoire qui tient par un fil directeur solide, tissé par des acteurs de talent.

Il me manquera finalement une chose, c’est une grosse révélation, un retournement de fin de saison qui tape le cul par terre (oui j’utilise des expressions de l’époque), comme on avait pu avoir dans l’avant dernier épisode de la saison 1. Une révélation de ce type on l’a, sur qui est  » Bloody Face « , mais en milieu de saison.

Et même si la fin est bien racontée, met un terme à l’aide de nombreux flash-backs à l’histoire des personnage que l’on a suivi durant l’histoire, on l’anticipe depuis un moment et comme dit précédemment, toutes les intrigues ne trouvent pas réponse.

Alors voilà, je comprend mieux pourquoi cette saison divise sur internet, tantôt encensée, tantôt démontée. Reste que les acteurs font un formidable boulot et parviennent à porter un scénario parfois bancal, mais toujours prenant. Dans ma tête la première restera un cran au-dessus, mais tout n’est pas à jeter ici et je ne saurais que conseiller à tous de vous forger votre propre opinion.

Article précédent Article suivant

5 Commentaires

  • Répondre Petite G

    c’est déjà le reproche que je faisais à la première saison : pas désagréable mais j’aurais aimé un peu plus de « sobriété » . je suis en train de regarder la deuxième saison et les scénaristes ne se sont pas calmés, ça en devient risible toutes ces thématiques ! bref: une série pas franchement déplaisante mais pas non plus extraordinaire à mon avis… j’attends de voir les prochaines saisons :)

    22 septembre 2014 at 5 h 20 min
    • Répondre Alexandre

      Houla en effet si tu aimes la sobriété, tu vas être servi avec la saison 2 haha ^^

      La saison 3 est elle pour le coup réellement soft puisqu’oubliant quasiment intégralement l’horreur au service d’une intrigue autour de la magie. Tu aimeras peut-être, n’hésite pas à revenir me donner ton avis :)

      22 septembre 2014 at 10 h 22 min
  • Répondre jo3jeans

    Punaise trop bien que tu ne spoile pas, je me méfie des avis sur les séries qui te raconte la série et les surprises.
    J’ai engagé la saison 2 juste après avoir – enfin – maté la 1 et j’ai eu l’impression que les acteurs s’étaient déguisé et qu’ils jouaient un rôle dans le rôle.
    Ça m’a dérangé, j’ai éteint, frustrée… C’est quoi ces extra terrestres ?? Pourquoi l’ex Tate arrive dans l’asile en tant que tueur en série ? Et les sœurs barjots, …
    Bref tout sentait le mauvais jeu d’acteur…
    Trop proche de la saison un sans doute…
    Du coup je vais le retenter =)

    6 février 2014 at 8 h 07 min
    • Répondre Alexandre

      Content d’avoir ce retour, parfois c’est dur de faire un article sans spoil tout ne donnant envie, si j’ai réussi ici tant mieux :)

      Du reste c’est vrai qu’il faut bien se dire avant de regarder qu’ils prennent les mêmes acteurs, mais les rôles et l’histoire sont différents des saisons précédents, il n’existe aucun lien entre elles !

      6 février 2014 at 11 h 00 min
      • Répondre jo3jeans

        oui mais non lol =)
        et puis j’ai démarré person of intesret et j’ai plus de place pour AHS hé hé !

        15 mars 2014 at 14 h 51 min