The Following, le culte du meurtre

Catégorie : Séries

1

« Une secte de serial killers », voilà comment j’ai entendu parler l’année dernière déjà de cette série. Rien que le pitch donne envie d’en savoir plus. Puis quand a commencé la saison 2 aux Etats-Unis en ce début 2014, la tentation était encore plus grande.

Mais pour certaines raisons dont je ne saurais me souvenir moi-même, j’avais repoussé, et Madame aussi avait négligé de s’y mettre. C’est alors qu’intervint TF1 et ses trailers … ok, là il était temps de rectifier le tir et de se mettre sérieusement à ce qui est devenu désormais une des séries à suivre cette année !

2

Et dire que sur la même grille des programmes il y a Person of Interest, décidément le mardi est signe de qualité sur cette chaine. Soyez sûrs que j’en parlerai très prochainement étant devenu addict aussi, mais ce n’est pas le sujet qui nous intéresse aujourd’hui.

Si le thème parait donc plus qu’accrocheur, c’est surement parce qu’il innove dans son concept. A ce sujet, j’en ai personnellement ras le cucul de ces séries policières/expertes classiques, ou celles de ces dernières années qui tentent de percer en mettant en avant un héros singulier au caractère souvent atypique. C’est là que The Following se démarque, ce n’est pas tant sur un unique personnage principal que tout repose (imaginez un peu Mentalist … sans le mentaliste, Patrick Jane), mais plusieurs.

Ces personnages, ce sont Ryan Hardy, ancien agent du FBI mis au repos après la traque de son némésis, Joe Carroll, professeur de littérature reconverti dans le meurtre. Ajoutez à cela un personnage féminin au milieu et un enfant, et vous allez obtenir des situations terriblement prenantes et rythmées.

4

Cette femme c’est Claire Matthews, ex-épouse de Carroll dont elle a eu un fils, Joey. Depuis les révélations sur les occupations de l’enseignant, Ryan alors agent lui voue une traque sans merci, se prenant peu à peu d’affection pour la ‘victime’ à protéger. En me lisant, je me dit en fait que c’est assez banal, je vais donc axer la fin de l’article sur le traitement de cette histoire de départ. Et bien sûr, c’est énorme.

Le premier épisode restera sans doute comme l’un des meilleurs et je ne peux répondre de votre raison si vous n’accrochez pas. C’est nerveux, une bande son sympa en fond et répondant à beaucoup de codes du Thriller, vraiment un modèle du genre. Puis par la suite, on va en apprendre plus sur la personnalité de Carroll et ses réelles ambitions.

La relation entre les personnages se veut complexe, parfois ambiguë mais souvent couillue, et nous ne sommes pas ici dans un système d’enquêtes au quotidien avec en fond l’évolution des personnages et de l’intrigue globale. Non ici tout va vite, peut-être même parfois un peu trop, et c’est sûrement la raison pour laquelle les saisons ne comprennent que 15 épisodes. Mais devant leur qualité, qui trouverait à y redire ?

3

Alors oui, j’ai pu lire que certains passages sont un peu abusés, qu’il se passe des choses à la PLL qui n’ont pas vraiment d’explication, mais croyez le ou non, et pourtant je suis dur à ce sujet, ça passe. Et oui quand tout le reste est énorme, on excuse certaines maladresses, car oui avec Madame on en a relevé quelques unes … sans s’attarder dessus.

Petit à petit on découvre que Carroll n’a pas fait que se tourner les pouces durant ces années d’emprisonnement mais qu’au contraire il a construit quelque chose qui va émerger lors de son exécution programmée. Jusqu’où son plan s’étend-il, comment ce culte va-t-il répandre son influence et qui sont vraiment ces « followers » ? Réponse en regardant la saison 1 ainsi que les quelques épisodes de la 2 déjà sorties aux US.

Vous l’aurez compris malgré des défauts qui peuvent en rebuter certains, j’ai totalement accroché. J’ai oublié d’évoquer le petit accent sexy de Carroll que j’adore, qui le rend terriblement charismatique, même si j’avais des doutes en voyant l’acteur à la base. Son rôle de gourou est très bien retranscrit dans son interprétation d’homme fou, qui aurait sa place dans un épisode d’Esprits Criminels (à quand un crossover ?).

Je vous laisse donc avec le trailer qui je l’espère vous donnera envie comme il l’a fait avec moi, avec cette série dont vous aurez du mal à stopper le visionnage une fois commencée. Ah oui et je le répète encore, car vous êtes nombreux à visiter le blog mais peu sur la page Facebook … que celle-ci existe ! Et que j’y révèle à l’avance le sujet des prochains articles, y met les ressources photos tout en répondant à vos questions :)

Article précédent Article suivant

7 Commentaires

  • Répondre agrippine

    argh, toiut le monde m’en parle et toujours pas eu l’occasion de la voir…mais c’est passé sur TF1?? je n’ai pas fait attention..(en meme temps je regarde rarement ce que TF1propose..bref, il faut absolument que je la voie…

    7 août 2014 at 8 h 42 min
    • Répondre Alexandre

      Oui c’est passé sur TF1 en seconde partie de soirée, dont la première était consacrée à une autre excellente série : Person of Interest :)

      7 août 2014 at 22 h 28 min
  • Répondre lynda

    tres bonne série ! meme si je n ai pas pu suivre tous les episodes a mon grand regret :-(

    25 mars 2014 at 21 h 52 min
    • Répondre Alexandre

      Quel dommage tu loupes quelque chose :)

      Je visionne actuellement la saison 2 et ils réussissent très bien à se renouveler, le rythme reste très bon. Peut-être que tu peux les avoir en replay sur TF1 ou par-le-moyen-que-l’on-ne-doit-pas-dire-sur-internet !

      25 mars 2014 at 22 h 07 min
  • Répondre De.Lye

    J’ai très envie de regarder cette série, elle a l’air vraiment intéressante ! Merci pour ce post !

    8 mars 2014 at 21 h 03 min
  • Répondre Dot

    Une super série :) la saison 2 est tout aussi extra que la 1ère ! Le personnage de Joey Caroll est très charismatique . C’ est dommage que TF1 le diffuse aussi tard .

    26 février 2014 at 7 h 03 min
    • Répondre Alexandre

      Oui c’est à se demander s’ils veulent vraiment que les gens voient la série, franchement 3ème partie de soirée c’est tendu … Ca me rappelle les dernières saisons de Fringe, même tranche horaire … enfin, TF1 quoi !

      26 février 2014 at 13 h 46 min

    Répondre à Dot Annuler la réponse.