TFGA n°4 : Les femmes de nos vies

Catégorie : TFGA

Logo-TFGA_cadre

Nous étions 11 blogueurs et blogueuses de tous horizons au 3ème TFGA, réalisant fièrement notre top « à nous », le faisant découvrir au reste du monde. Souvent par écrit, on a notamment vu émerger une vidéo pour traiter le sujet, j’ai trouvé ça excellent et vous remercie tous pour vos participations, je ne pensais pas réunir autant de personnes au fil des mois :)

En espérant que nous soyons toujours plus nombreux à participer et se ainsi se connaître les uns les autres, voici la 4ème édition du TFGA, ayant pour thème « Les femmes de nos vies« . L’interprétation est comme d’habitude subjective et rien n’est figé, c’est ce qui fait la diversité de nos contributions : vous pourrez ainsi réaliser votre top 5 sur des personnages de jeux, mais tout aussi bien des figures féminines dans l’industrie du jeu vidéo qui vous ont marqués ou vous marquent actuellement. C’est parti pour le mien !

N°5 : Jodie (Beyond : Two Souls)

jodie

Je dis souvent que j’aime les jeux et les retiens lorsque le scénario est grand et bien conté. Sur Beyond, que j’avais critiqué ici, j’ai été plus qu’ennuyé. Si on retrouvait une immersion totale et parfois éprouvante, à l’instar du grand frère Heavy Rain lui excellent en tous points, j’ai été dérangé par le découpage du scénario justement, très décousu par sa narration. Quoiqu’il en soit cela n’enlevait rien à l’aventure singulière de Jodie, l’héroïne du jeu, qui nous a fait passer par toutes les émotions, notamment par l’incroyable motion capture réalisée sur l’actrice Ellen Page. Les scènes sont fortes et on se prend d’affection pour une Jodie qui, bien malgré elle, tente de percer les mystères liés à ses pouvoirs, et dont l’issu selon le choix des joueurs peut se révéler … tragique.

N°4 : Lara Croft (Tomb Raider)

lara croft

Aaah Lara, cette héroïne qui j’en suis sûr sera dans de nombreux top n’est pour moi « qu’en » la 4ème position, car je dois l’avouer je n’ai jamais jouer à cette licence. Mais pourquoi donc a-t-elle sa place dans mon classement dans ce cas ? Et bien simplement parce que le dernier opus en date, sobrement intitulé Tomb Raider pour inaugurer une nouvelle séries de jeux, m’a bluffé. Non pas par son gameplay qui est certes très agréable mais pas très novateur car énormément inspiré d’Uncharted, mais par le réalisme des émotions dégagées par Lara. Dès la cinématique d’intro on est pris aux tripes et tout au long de l’aventure on souffre avec elle dans son parcours remplie d’efforts … et de souffrances.

N°3 : Lightning (Final Fantasy XIII)

lightning

Ces derniers temps lorsqu’un nouvel épisode de la mythique saga Final Fantasy sort, cela est plus source d’inquiétudes que de magie. En effet des changements, notamment au niveau des systèmes de combat, s’opèrent au fil des jeux et chaque opus en dispose d’un propre, de plus en plus orienté action par ailleurs. Lightning est une héroine particulière et imposera ce style nerveux dans pas moins de 3 titres lui étant consacrés. Charismatique, froide et terriblement liée à sa soeur Serah, ses aventures vont l’amener à traverser les frontières du temps jusqu’à une conclusion énorme, invraisemblable, épique … dont je vous invite à découvrir les péripéties ici. Malgré le fait que la trilogie FFXIII ne restera pas gravée dans ma mémoire, Lightning elle le sera parce que putain, elle en impose quand même :)

N°2 : Ellie (The Last of Us)

ellie

The Last of Us … un des jeux dont je pourrais parler des heures sans m’arrêter tellement l’aventure m’a marqué. Si le classement avait été masculin, Joël ferait assurément parti du top, peut-être même sur la marche du podium juste au-dessus, mais Ellie n’en est pas moins marquante. En effet dans ce monde post-apocalyptique remplit soit d’humains infectés par un mystérieux spore les rendant extrêmement agressifs et  assez dégueux visuellement, Ellie représente l’innocence du monde face à cette menace.

Pourtant, on découvre très vite qu’elle est couillue, possède un caractère bien trempée et souvent elle tiendra tête à son acolyte. Malgré tout on retiendra moins cela que le lien incroyable qui unit les deux personnages. Presque une fille pour Joël, Ellie et lui vont en baver ensemble, être séparés, puis réunit de nouveau. L’un sauvera l’autre de la mort, et vice-versa … Vraiment, cette aventure est l’une de celles qui m’a le plus marqué ces dernières années et la jeune fille mérite amplement sa seconde position dans mon top.

N°1 : Clémentine (The Walking Dead)

clementine

Faut-il y voir un lien entre jeunesse et intensité ? Peut-être … Clémentine, héroine bien malgré elle du studio Telltale Games ayant réussi à imposer un style dans le monde du jeu vidéo : le découpage en épisodes, à l’instar des séries. Ainsi la série The Walking Dead s’est vu adaptée par le studio avec brio lors de -pour le moment, 2 saisons.

Sur la première Clémentine n’était pas vraiment le personnage principal, mais pas vraiment un simple personnage secondaire non plus. Dans ce monde peuplé de zombies et où la suspicion est omni-présente parmi les vivants, Lee s’est pris d’affection pour cette jeune orpheline et aura pour but de la protéger des horreurs du monde. Pari semi-réussi du fait d’un final brutal, puis c’est la transformation totale dans la seconde saison.

Des enseignements de Lee, Clémentine nous montrera qu’elle a tiré beaucoup, mais également qu’elle s’éloigne de son mentor à de nombreuses reprises, lorsqu’ « il » n’est plus la pour la protéger face à des situations délicates, lorsqu’il est question de vie où de mort. Ainsi la jeune fille frêle que l’on a connu s’est peu à peu muée en une survivante dotée d’une incroyable force de volonté, et qui au niveau du final de la saison 2 nous réservera des décisions qui à n’en pas douter marqueront à vie les joueurs que nous sommes.

—————————————

Voilà, cette quatrième édition du TFGA est terminée pour moi, j’ai désormais hâte de lire vos contributions !

Le prochain thème sera toutefois un peu particulier puisque je n’en suis pas à l’origine. C’est une personne ayant participé à deux reprises aux TFGA qui me l’a soufflé, j’ai nommé Majora’s Mark, que je remercie car je n’y aurais pas penser et cela varie une nouvelle fois des thèmes habituels. Sans plus tarder voici le thème en question : « Vos manettes favorites« . Et oui devant le nombre incalculables de contrôleurs existants, il serait intéressant de connaître les goûts de chacun en la matière. Plutôt old school, moderne, ergonomique ou design ? Vous nous direz tout le 20 février prochain !

En attendant, bonne lecture, et à très bientôt :)

Participants (cliquez sur le pseudo pour accéder à leur TFGA) :

Article précédent Article suivant

25 Commentaires

  • Répondre Informa'Geek

    Tout d’abord j’aurai bien voulu commenter ton classement mais plus de 50% des personnages choisises me sont inconnues non pas de nom mais de jeu car je n’ai pas pu jouer à leur jeu respectif. Donc je ne vais pas trop m’étaler malheureusement. J’aurai bien voulu. Malgré cela, je propose donc mon propre classement qui je pense va réveiller bien de choses chez certains joueurs. Je vous laisse apprécier ci-dessous :
    5 – Marie Belmont (Castlevania Lords Of Shadow). Cette âme pure et fragile guide notre âme (Gabriel Belmont) vers la rédemption et l’acceptation de notre dérive vers le côté obscur. Elle restera pour moi une PNJ fantasmatique et charismatique à souhait.
    4 – Samus Aran (Super Métroid). La belle aventurière cache sa beauté dans une grosse armure de l’espace et c’est très frustrant pour le joueur « amoureux » que je suis de ce genre d’héroïne.
    3 – Kaileena (Prince Of persia – L’âme du guerrier). Cette belle brune ténébreuse à fait chavirer mon coeur dès la 1ère cinématique de la rencontre dans le palais. Je me doutais bien qu’elle cachait bien son jeu mais je serai parti n’importe où avec elle même en enfer.
    2 – Lara Croft (Tomb Raider). Ayant joué à TOUS les épisodes sortis à ce jour je ne pouvais pas passer à coté de cette grande et riche héritière du jeu d’action à la Indiana Jones qui m’a fait vriller les yeux à chaque nouveau titre.
    1 – Moi si je devais me trouver une copine « extra » ordinaire je choisirai Liara de la saga Mass Effect (http://jasonbehnke.deviantart.com/art/Liara-194630846). Je suis resté scotché par cette extra terrestre bleue qui sait manier l’empathie et le désir de découvrir les humains à la perfection. Elle m’a TROP charmée.

    Voilà pour moi. Un peu triste de ne pas pouvoir dire quelques mots sur « TES » héroines préférées l’ami mais si une âme charitable me fait cadeau de la Playstation je pourrai tester cela. Hé oui je ne possède QUE mon PC donc choix de jeux restreints.

    2 juin 2015 at 12 h 50 min
  • Répondre Roxascension

    Hello,

    Voici ma participation. :)

    /!\ ATTENTION, SPOILS ! SPOILS EN FOLIE ! /!\

    5 – Rochelle (Left 4 Dead 2)

    Rochelle a la joie de vivre. Son joli teint métissé, son jean slim et son tee-shirt rose de groupie de Depeche Mode en font une survivante tâche de couleur dans un environnement zombifié, monochrome et monotone. Avant l’apparition des tanks, des witchs, et autres améric… euh, boomers, Rochelle était journaliste télé. C’est une femme à la fois vive d’esprit et fondamentalement gentille, qui veille sur ses 3 autres camarades autant qu’elle peut. Si Ellis meurt, elle laissera échapper quelques mots pour exprimer sa tristesse. Même chose pour Coach et Nick, ce dernier étant pourtant le survivant le moins apprécié du quatuor.

    Rochelle est également très drôle, et ses répliques font souvent mouche. Faites-lui ramasser une hache et elle dira « Ose me demander quel hache j’ai, pour voir. » (VO: I dare you to axe me a question.) Passez près de la mallette pleine de billets et avec plein de petits pistolets sur la map Le passage et elle ne manquera pas de troller Nick en lui disant qu’il a grandi ici… Et ce ne sont que deux exemples ! Tous les personnages de la licence L4D sont travaillés et bien écrits, mais Rochelle a ce petit quelque chose qui en fait une survivante particulièrement attachante. En cas d’apocalypse, on rêve tous d’avoir une grande sœur comme Rochelle. Et d’ailleurs, ramassez un katana et vous la transformez en Michonne… Enfin, presque. :)

    4 – Colette (Tales of Symphonia)

    Colette est l’archétype du personnage féminin japonais. En tout cas, dans la première partie de Tales of Symphonia. Élue de Sylvarant, elle a pour mission initiale de briser les différents sceaux et de se transformer lentement en ange, afin de renverser l’équilibre de mana qui opère entre les deux mondes (Sylvarant et Tesséha’lla). Extrêmement calme et introvertie, c’est une jeune adolescente orpheline d’une quinzaine d’années qui sait précisément ce qu’elle doit faire : tout au long de l’histoire, elle fera preuve d’une abnégation et d’un courage à toute épreuve.

    Colette, malgré son apparence de petit pion sur l’échiquier, est une femme forte et très déterminée. Symbole d’espoir pour toute une nation, elle ne chancelle jamais face au danger et arbore le même sourire, quelles que soient les circonstances. Prête à mentir à tous ceux qu’elle aime et même à abandonner son corps et son identité, c’est un personnage aussi riche que complexe. Véritable incarnation de valeurs telles que l’altruisme, le dévouement et le stoïcisme, Colette a marqué au fer rouge ma vie de joueur parce que son histoire est touchante et terriblement bien pensée. C’est d’ailleurs le seul personnage (avec Kratos) de la première partie de l’aventure à savoir pertinemment que son père n’est pas un ange blondinet apparu de nulle part, aussi naïve paraisse-t-elle.

    3 – Sniper Wolf (Metal Gear Solid)

    Ah, Sniper Wolf. Quiconque a joué à Metal Gear Solid dans sa jeunesse sait à quel point cette femme est charismatique. Chacune de ses apparitions (codec, combat, cinématique) est merveilleusement bien écrite et semble arriver à point nommé. J’ai joué à MGS alors que j’étais vraiment jeune, et cette licence a réellement marqué ma vie. J’ai pris le temps de décortiquer et de tanner chacun des épisodes et je me suis retrouvé fasciné par les personnages que Kojima a conçus. Sniper Wolf est l’exemple même de ces personnages uniques et hauts en couleur.

    Tireur d’élite d’exception, cette grande blonde élancée est capable de rester une semaine entière allongée, immobile et fusil à la main, dans le but d’abattre sa cible. Son endurance hors norme, sa pugnacité et sa détermination sont ses qualités premières, ce qui lui permet d’être aussi talentueuse au fusil de précision. Le combat que Snake livre contre elle dans le grand champ enneigé, la présence des loups avant et après la séquence de Meryl qui se prend une bastos, et l’histoire d’amour entre elle et Otacon sont autant d’épisodes du jeu qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Là encore, la version française du jeu a su rendre hommage à la version originale, aidée par un excellent jeu d’acteur. Quoi qu’on en dise. (Les critiques influencés par un ex-vidéaste-crevettomoustachu, faites-vous un vrai avis, soit dit en passant…)

    2 – GlaDos (Portal 1 & 2)

    Alors oui, GlaDos (comprenez Genetic Lifeform and Disk Operating System) n’est pas, à proprement parler, un personnage féminin. C’est une intelligence artificielle, responsable de la progression et de l’avancée des sujets de test dans le complexe scientifique d’Aperture Science. Pour autant, GlaDos est dotée d’une voix féminine qui lui confère une personnalité quasi-humaine, si tant est qu’elle est devenue le moteur (à la fois scénaristique et comique) de Portal 1 et 2.

    Son tempérament cynique, voire carrément caustique, et son adaptabilité – plus ou moins limitée, il faut l’avouer – aux différentes situations en font un personnage incontournable de l’univers vidéoludique. Si la version originale du jeu est excellente, je ne peux ici que souligner et rendre hommage à la version française des deux Portal, qui est tout simplement magistrale. Le ton et les blagues ont été parfaitement rendus dans l’adaptation. Par ailleurs, la comédienne de doublage a réussi avec brio à s’approprier le « personnage » de GlaDos, jusqu’à sublimer la version américaine. Bref, GlaDos, tu es peut-être une entité fictive menteuse et manipulatrice avec une patate pour enveloppe corporelle, mais je t’aime. Viens chez moi quand tu veux, je t’ai préparé un gâteau. (Peut-être.)

    1 – Dagga (Final Fantasy IX)

    Dagga. Ou plutôt, Grenat di Alexandros. Ou plutôt, Sheila. Voici un fait : Final Fantasy IX est mon jeu préféré, de tous les temps. Jamais je n’ai autant retourné un jeu. Je l’ai fini des dizaines de fois. À 100%, en speedrun, au niveau 1, avec un seul personnage actif, sans équipement. Bref, ce jeu me fait voyager, me transporte. Il m’a accompagné tout au long de mon enfance/adolescence. Bon, certains diront que Colette et Dagga sont deux personnages très similaires : deux petites midinettes de 16 ans qui ont un rôle clé dans le déroulement du scénario, mais qui restent en arrière-plan, effacées. Eh bien, à ceux-là, je répondrai : non.

    Dagga est une princesse. Elle a été adoptée par la jolie souveraine d’Alexandrie, la reine Branet, et rêve de s’échapper du carcan imposé par sa condition, notamment pour découvrir le monde qui s’étend au-delà des portes de la ville où elle a grandi. Au début du jeu, la tentative d’enlèvement des Tantalas s’avère particulièrement bien coïncider avec la fugue de Dagga. Au fil du jeu, elle voit ses sentiments pour Djidane naître et évoluer, alors que la situation mondiale ne cesse d’empirer. Fraîchement et subitement extirpée de l’adolescence, Dagga est forcéede devenir adulte très vite, en prenant des décisions cruciales et en ayant d’autre choix que d’assumer les choix qu’elle fait. Jetée au milieu d’une guerre, elle découvre la nature humaine et les horreurs dont les gens sont capables. Pour autant, elle reste fidèle à l’éducation que Maître Totto, son professeur, lui a inculquée, avec des valeurs telles que la franchise, l’honnêteté, et la politesse. Les nombreuses QTE du jeu permettent d’ailleurs à son personnage de gagner en épaisseur, puisque les scènes comiques où elle fait une apparition sont plutôt nombreuses.

    Et puis, qui n’a jamais été bouleversé par la scène où elle se coupe les cheveux ? Sur le plan émotionnel, cette scène est poignante. Elle symbolise la transition entre une Dagga encore prisonnière de l’enfance et la nouvelle Dagga, tenue d’endosser le nouveau rôle de reine qui lui incombe. Et son mutisme. Le mutisme de Dagga, qui se répercute même en élément de gameplay, est la preuve incontestable que le personnage est fort de sens. Et tous ceux qui sont allés au bout de FFIX ont, très probablement, versé une petite larme lors de la toute dernière cinématique. Ce mariage entre les deux protagonistes est la fin parfaite à une histoire d’amour vécue à demi-mots tout au long de l’aventure. Dagga, tu resteras toujours mon personnage féminin préféré. Et puis n’oublions pas qu’Orange is the New Black. Alors ta tenue sera toujours radieuse. <3

    12 février 2015 at 16 h 29 min
    • Répondre Alexandre

      Rholala même avec la désormais 20ème participation, j’arrive encore à être surpris ! Et je suis totalement d’accord pour ta n°1, Dagga … mon dieu cette scène où elle se coupe les cheveux, c’est my-thique. Je me rappelle avoir bugué un moment avant de reprendre la manette par la suite, c’était tellement symbolique, tellement fort, pwah …

      Ah et puisque je ne connais concrètement que Colette dans ton top, je suis content de la revoir également tellement sa transformation, que tu décris parfaitement, m’avait frappé. Son mutisme, son amnésie, puis le retour très progressif à la « normale », rhaa que de bons souvenirs, merci ! :)

      12 février 2015 at 19 h 23 min
    • Répondre PitchWho

      Je plussoie tellement ton numéro 1 et 2 !

      12 février 2015 at 19 h 32 min
  • Répondre Clémence

    Je fais un petit tour des tops des autres participants maintenant que le mien est posté, et le tien est très différent du mien !
    Ahlala, quand je vois la popularité d’Ellie, c’est à mon tour d’avoir honte … On m’a offert The Last of Us Remastered, je l’ai commencé mais jamais continué ! Il me semble que c’est une erreur que je vais devoir rectifier !
    Pour Lightning je la trouve vraiment charismatique (elle me fait penser à Cloud en féminin, en fait !), mais vu que j’ai lâché dès le premier opus (le XIII-2 est toujours sous blister …), j’ai eu du mal à m’attacher à elle en si peu de temps.
    Quand à Jodie, j’ai clairement hésité à la mettre dans mon top, car si le jeu n’est pas excellent en lui-même, son destin m’a vraiment émue. Je crois que c’était la première fois que j’avais presque « peur » de faire du mal au personnage que j’incarnais, je faisais tout dans mes choix pour la préserver de toutes les horreurs qu’elle avait à supporter, la pauvre !

    30 janvier 2015 at 0 h 22 min
    • Répondre Alexandre

      Holala je ne saurais que trop confirmer ta phrase concernant The Last of Us ! Si tu as encore des doutes, va lire l’article que j’en ai fait : c’est tout simplement pour moi le jeu de 2013 ET 2014 :-)

      C’est drôle sinon ton ressenti avec Lightning/Jodie : j’ai été pareil. Pour l’une autant j’aimais le personnage, mais la saga à rallonge pas forcément très bien trouvée sur chaque épisode m’a longtemps rebuté, même si j’adore le personnage. Pour l’autre, j’avais ce même sentiment d’empathie très bien retranscrit qui empêchait totalement certaines actions/décisions …

      30 janvier 2015 at 13 h 48 min
  • Répondre Peb

    Salut Alex, première fois que je commente ici donc j’en profite pour saluer le travail que tu fais ici, les articles sont top! Cependant j’ai une question concernant les TFGA, je n’ai pas compris tout le concept. C’est une idée à toi? Tu lance le thème à chaque fois? il y a une façon particulière de participer et des codes/façon de faire à respecter? Parceque ça m’interesse grandement de participer pour celui de ce mois-ci (les femmes de nos vies) et celui du mois prochain 😉 A bientôt

    24 janvier 2015 at 20 h 36 min
    • Répondre Alexandre

      Hello … « Peb » ? :-)

      Merci pour tes gentils mots, je me suis permis d’aller faire un tour sur ton blog et tes articles sont également tout ce que j’aime : avec du contenu, et très bien orthographié, un plaisir à lire !

      Pour le TFGA en effet c’est une idée de moi, basée sur un concept existant, le TFSA, pour les séries. Je me suis dit que le JV était assez riche et les expériences qu’on y vit assez grandes pour pouvoir réaliser de tels tops :-)

      Je lance en effet le thème chaque 20 du mois, et tout ce que tu as à faire pour y participer est … ben rien, tu réalises juste ton propre classement de 5 sur le thème du mois, et tu me tag sur Twitter si possible afin que j’ai connaissance de ta participation afin de l’inscrire sur l’article original et le partager sur les réseaux sociaux par la suite.

      Si j’ai bien compris donc … à très bientôt 😉

      24 janvier 2015 at 21 h 20 min
  • Répondre PixelPlayr

    Excellent top 5, j’aime beaucoup le fait que Lightning soit présente.
    J’ai longtemps hésité à l’intégrer au mien pour toutes les raisons que tu mets en avant.
    Il n’y a pas à dire, elle dégage un « je ne sais quoi » de spécial que l’image choisie met parfaitement en valeur.

    J’adhère complètement à ce top 5 😀

    23 janvier 2015 at 16 h 24 min
    • Répondre Alexandre

      Haha, merci pour la remarque sur le choix de l’image, ça a été dur d’en trouver une de bonne qualité et qui représentait tout ça 😉

      24 janvier 2015 at 12 h 27 min
  • Répondre Tiloa

    Quelle bonne idée de sujet :)
    En y donnant quelques minutes de réflexions en lisant les articles des uns des autres, je me suis dit qu’en fait faire un tri n’était pas aussi évident que je le pensais ^^

    1. Alessa de Silent Hill : pour le char design, l’histoire torturée, et puis c’est quand même l’origine de tout SH quoi.
    2. Nanami de Suikoden 2 : mon rpg preféré de tout temps :) la façon dont le perso de Nanami est développé, prise au milieu de la relation amicale compliquée des deux héros. Et puis elle fait partie d’un moment très fort du jeu que je ne spolierai pas ici ^^
    3. Linoa/Rinoa de FFVIII : Le chara design m’a dessuite séduite, un perso de femme/enfant attachant
    4. Yuna de FFX : Pour son rôle de summoner et ce qu’elle représente dans toute l’aventure.
    5. Impossible de faire un choix de plus XD

    21 janvier 2015 at 20 h 57 min
    • Répondre Alexandre

      Je me sens mal de ne vraiment connaître que Yuna, lol ^^

      FFVIII est le seul FF auquel je n’ai pas joué, car je n’ai vraiment pas accroché au design des personnages, mais il faudra vraiment que je corrige l’erreur un jour !

      Et sinon pour Yuna … bon sang j’ai longtemps hésité mais finalement je ne l’ai pas retenu car je me suis rendu compte que c’était le « couple » Tidus/Yuna qui m’avait rendu fou dans le jeu, pas elle en particulier, même si elle a un rôle très fort et un psychologie plus complexe qu’il n’y parait :)

      21 janvier 2015 at 21 h 22 min
      • Répondre Hibou

        Mince, saute mon passage sur Selphie. 😀

        21 janvier 2015 at 22 h 10 min
  • Répondre Hibou

    Salut! Je viens de voir l’article chez Shayann et du coup, je me suis permis de venir chez toi et de répondre à mon tour à ce top sur mon blog. C’est vraiment une excellente idée! :)

    21 janvier 2015 at 19 h 44 min
    • Répondre Alexandre

      Oh, mais c’est toujours avec grand plaisir que j’accueille de nouveaux visages, bienvenu dans l’aventure et merci pour tes mots ! :)

      21 janvier 2015 at 21 h 18 min
  • Répondre Sifhel

    Alors je crois qu’à part Lara Croft on a rien en commun :D. Mais ça va permettre de complèter :

    1 – Morrigan et son caractère très spécial
    2 – Celes dans FFVI un personnage à la fois fort et romantique. Juste irrésistible !
    3 – Jill Valentine : Sexy même avec un gilet pare balle bizarre 😉

    20 janvier 2015 at 20 h 41 min
    • Répondre Alexandre

      Morrigan décidemment j’en entends de plus en plus parler, vite vite dans moins d’un mois que je me fasse cette grande trilogie qu’a l’air d’être Dragon Age :-)

      Et Celes je n’y avais pas pensé mais en effet elle pourrait tout à fait avoir sa place dans un top !

      21 janvier 2015 at 21 h 18 min
  • Répondre Docaddict

    Nous avons Lightning en commun! Pour le reste, n’ayant pas beaucoup avancé dans The Last of Us, ni joué à Walking Dead, je ne peux que te faire confiance :)
    Quand tu verras mon top 5, tu verras que je me suis creusée la tête. Je n’ai pas interprété ce thème de la même manière que toi, mais j’espère que ce sera sympa 😉

    20 janvier 2015 at 13 h 25 min
    • Répondre Alexandre

      Aaaah mais je ne demande que ça, j’essaie justement que les thèmes soient sujets à interprétation !

      Du coup j’ai hâte de lire le tien, hop hop hop on se dépêche ! 😉

      20 janvier 2015 at 14 h 52 min
  • Répondre FickTiff

    Sympa ton top ^^
    Ellie je l’ai plus considéré comme un « boulet » tout le long de l’aventure de The Last of Us ^^’ (il faut dire que je n’ai pas forcément aimé le jeu, je suis loin d’être insensible, mais je n’ai pas réussi à accrocher)
    Jodie je l’avais complètement oubliée par contre, Beyond Two Souls que j’avais trouvé sympa, ne m’a pas marqué autant que Fahrenheit à son époque ^^’
    Après plutôt d’accord, Clémentine je ne peux juger n’ayant pas commencé la saison 2 de TWD (honte à moi), mais j’avais bien aimé son personnage dans la saison 1.

    20 janvier 2015 at 13 h 20 min
    • Répondre Alexandre

      Personnellement j’ai beaucoup plus apprécié la 1ère saison pour The Walking Dead. J’ai trouvé qu’il y avait moins de phase « libre », et du coup la durée de vie en prend un coup.

      Par contre, les choix cornéliens sont toujours présents et la fin est assez terrible. Bon jeu si tu te lances ! :)

      20 janvier 2015 at 14 h 45 min
  • Répondre sorenette

    Eh ben, ça ne rigole pas avec toi, quand tu dis le 20 c’est le 20 à la première heure!
    Encore une fois je n’ai pas joué à tous ces jeux donc je suis très triste et je n’ai pas grand chose à dire, bien qu’elles aient toutes l’air d’être des personnages intéressants. En revanche, c’est marrant parce qu’il y a un personnage que je connais bien et qui en plus se trouve à la même place que toi dans mon top, je te laisse deviner qui ^^.
    Très bon article en tout cas et j’adhère toujours autant à l’idée des TFGA!

    20 janvier 2015 at 0 h 48 min
    • Répondre Alexandre

      Que veux-tu, la ponctualité est très importante si on veut être crédible : le 20 c’est le 20 nomdediou ^^

      Merci pour tes mots, et j’ai hâte de découvrir ton top pour voir quel personnage en commun nous avons ! :)

      20 janvier 2015 at 9 h 08 min
  • Répondre PitchWho

    J’approuve totalement ce top ! Le mien aurait été bien différent mais quand même, je plussoie !
    Je vais passer mon tour ce mois ci je pense :( Mais promis je reviens le mois prochain 😉

    20 janvier 2015 at 0 h 19 min
    • Répondre Alexandre

      « aurait été », mais pourquoi n’en avons-nous pas un ? 😉 Tu peux le faire ici si tu le souhaites, très brièvement !

      C’est dans tous les cas toujours un plaisir de te lire quand tu participes :-)

      20 janvier 2015 at 9 h 00 min