TFGA n°24 : La fin

Catégorie : TFGA
tfga 24 dernier

Nous y voilà. Un 24ème thème pour le Top Five Games Addict (et oui, TFGA n’est pas qu’un acronyme !) qui vient conclure 2 ans de blogging participatif tous ensemble, comme rappelé dans cet article-hommage.

Car oui rappelons le une ultime fois, le concept consiste en la réalisation d’un top 5 à partir du 20 de chaque mois sur un thème donné, dans le domaine du jeu vidéo. J’invite ensuite chaque blogueur à faire leur classement et m’en indiquer le lien une fois publié afin que je puisse les recenser ici-même, en fin d’article.

Et pour ce dernier moment ensemble, le thème choisi est une évidence : « La fin« . Ainsi, chacun pourra y voir là-encore sa propre interprétation, plus que jamais. Pour ma part j’ai choisi d’opter pour une version très simple en évoquant les fins de JV m’ayant marqué, chacune à leur manière. Ainsi et même si je vais user de tous mes talents pour ne pas spoiler outre mesure, prenez garde si vous n’avez pas achevé les titres suivants :

The Last of Us, Assassin’s Creed Revelations, God of War 3, The Evil Within, The Witcher 3, Mass Effect 3

N°5 : Frustrante – The Last of Us

tfga the last of us

Un des critères de réussite pour ma part pour un jeu est sa capacité à immerger totalement le joueur. Et à ce petit jeu, The Last of Us a fait mouche sur toute la ligne. Je me suis reconnu en Joël et ai été totalement happé par la relation avec Ellie, qui connait un ultime point à la fin du scénario. Celle que l’on sait immunisée contre les spores qui gangrènent le monde a finalement été sauvé sans qu’elle le sache par son « protecteur » qui est venu la récupérer de force. Mais pour ne pas la brusquer, le mensonge était l’unique solution, ce qui donne lieu à l’une des plus belles fins ouvertes qu’il m’ait été donné de voir : terriblement frustrante, mais magnifique.

N°4 : Logique – Assassin’s Creed Revelations / God of War 3

tfga assassin s creed revelations god of war 3

« Logique », mais c’est quoi cette catégorie pourrie ?! Mais non ne me lancez pas de pierres, je vais vous expliquer. J’aime quand les choses se terminent de manière claires et explicites, à tel point que je suis prêt à davantage me laisser porter par une grande linéarité pour un récit passionnant plutôt qu’un énième open-world, mais finalement décousu et sans but réel. Ainsi, j’ai adoré Assassin’s Revelations, qui est pour moi l’un des meilleurs de la saga, car il offre une formidable conclusion aux arcs d’Ezio et de Desmond, que l’on suit depuis pas mal d’années maintenant, en plus d’achever l’histoire d’Altaïr par la même occasion.

C’est d’ailleurs ça qu’il manquera par la suite à la série, un vrai fil directeur entre les épisodes qui passionnera les joueurs comme j’ai été passionné. Car pour moi le plaisir dans les Assassin’s Creed n’est pas l’exploration d’une map répétitive ni même le surplus de quêtes annexes toutes plus inutiles les unes que les autres, mais bien l’histoire « du passé » et sa liaison avec celle « du présent ». Et dans un autre genre, God of War 3 offre également une fin parfaite à Kratos, son héros, au terme de 3 jeux durant lesquels il aura successivement chercher vengeance face à tous ceux qui l’ont un jour trahis : Dieux, Titans, tous succomberont à son courroux destructeur jusqu’à l’ultime défi, son père Zeus. Au terme de ce combat dantesque, Kratos a obtenu ce qu’il souhaitait : venger le meurtre de sa famille, qu’il a pourtant commis lui-même. Une certaine cohérence et logique est donc présente dans chacun des combats, au-delà du côté bourrin du jeu. Et puis, cela se conclut sur sa propre mort afin de boucler la boucle d’une histoire tragique, qu’on ne pourra plus déterrer désormais … quoique 😉 …

N°3 : WTF – The Evil Within

tfga the evil within

Les bons jeux, c’est comme les bons films, quand ils me font réfléchir je les adore. A ce petit jeu si les Shutter Island et autre Inception de ces dernières années m’ont énormément plu pour ces aspects « wtf » des fins proposées, c’est le jeu The Evil Within qui m’a marqué à ce niveau quand je l’ai fini. Si tout le titre dispose d’une ambiance glauque à souhait qui m’aura fait trembler et suer pendant des heures, la fin me laisse encore actuellement dans mes interrogations, me demandant à quel niveau la « vraie réalité » se situe, tellement les échelons de rêves/psychoses/transes peuvent potentiellement s’entremêler. C’est chiant, tortueux pour l’esprit, mais j’adore ! Peut-être que les DLC m’auraient apporté des réponses d’ailleurs …

N°2 : Parfaite – The Witcher 3

tfga the witcher 3

Il y a des fins que l’on mérite, celles qui font suite à une aventure dont nous sommes le principal acteur. Et je ne parle pas uniquement de l’immersion proposée pour être en phase avec le personnage principal, mais bien la nôtre à nous, le joueur. The Witcher 3 fait partie de ces perles, de ces pépites qui transcendent la limite habituelle imposée par les jeux en nous proposant des choix visant à influencer le reste de notre aventure. Des propositions souvent cornéliennes qui peuvent jouer sur la vie ou la mort d’autres protagonistes, ou bien sur des romances diverses et variées.

Avec Geralt, une multitude de possibilités est offerte à la fin du récit et la mienne est, comment dirais-je, bien révélatrice de ma personnalité : réfléchissant trop aux conséquences de mes choix, je me fourvoie 99% du temps et parvient à un résultat triste, et solitaire. Ainsi, malgré mon souhait de vouloir romancer Triss et en faire la sorcière de ma vie, je finis ma vis seul sans même Ciri à mes côtés à Kaer Morhen puisqu’elle finira finalement par devenir la future Impératrice du monde à la place d’Emhyr, son père, afin de régenter à sa manière le monde. Et d’ailleurs, du côté des DLC je ne m’en suis pas mieux sorti puisque la Duchesse a finit tuée par sa soeur et, n’ayant toujours pas de romance, je me contente de moi-même pour unique compagnie dans mon vignoble … triste, mais finalement révélateur de mon aventure, et pour rien au monde je ne referais une partie afin de changer le cours des choses : c’est une fin solitaire en ermite, mais c’est la mienne, celle de MON Geralt :)

N°1 : La meilleure et la pire – Mass Effect 3

anniversaire mass effect copie

Mass Effect 3, le jeu de toutes les émotions, celui que j’ai autant détesté un jour que je l’adore depuis. Mass Effect, c’est une saga que j’ai découvert peu de temps avant la sortie du 3 et que j’ai littéralement dévoré, emportant aussi ma femme dans cette passion. Tout y est réunit pour des heures de jeu mémorables et passionnantes, où là encore le sort de nos co-équipiers ne tiennent parfois qu’à nos décisions. Mais puisque l’on parle des fins dans ce thème des TFGA, il faut savoir que si nous avons eu le droit au meilleur, il a également été précédé du pire.

En effet, la centaine d’heures de jeu s’était d’abord vu apporter une conclusion bien fade : le but de toute la saga, pouvoir vaincre les Moissonneurs, était à portée de mains et tous attendait l’apogée de ce temps passer à réfléchir aux différentes répercutions  de nos choix par le passé, au meilleur moyen de vaincre ces créatures dont on ne savait rien, et dont on voulait tout apprendre. Mais voilà, cette attente religieuse a d’abord été récompensée par 3 différentes fins qui n’étaient différentes … que par la couleur d’un rayon lumineux, l’énergie libérée par le Catalyseur.

Et je ne déconne pas, c’était bien l’unique différence parmi les cinématiques de conclusion, que l’on choisisse le Contrôle, la Destruction ou encore la Synthèse, et sans parler de la réaction et du « futur » de nos co-équipiers après que nous connaissions un destin funeste. Fort heureusement et après un tollé mondial d’une ampleur jamais vu, une Fin Enrichie a vu le jour gratuitement, ajoutant ce qui aurait dû être naturellement dans le contenu de base. On y découvrait ainsi plus d’explications sur la véritable nature des Moissonneurs et de leurs créateurs, sur les conséquences réelles et concrètes de notre choix sur le devenir de la Galaxie et enfin les réactions de nos amis et/ou de notre romance quand il faudra ajouter le nom de Shepard au tableau des victimes … cette scène, mon dieu … en bref, une conclusion enfin épique et méritée à l’une des plus grandes sagas du JV, tout simplement !

—————————————

Et voilà, vous l’aurez compris c’est désormais la fin de la fin, le terme d’une ultime épopée ensemble marquant ainsi l’achèvement de 2 ans d’aventures ensemble. Vous l’avez peut-être vu dans l’article anniversaire du concept, le plus haut score de contributions sur cette période aura été de 39. Alors que diriez-vous, pour ce 24ème thème, de marquer l’Histoire et de montrer au monde à quel point la blogosphère est riche de talents, à quel point ses plumes sont infinies, et putain qu’elles sont belles aussi ?! Plus que jamais, n’hésitez donc pas à participer vous-aussi à l’aventure TFGA en postant votre propre classement dans les commentaires, sur votre propre blog ou plateforme, et de m’en indiquer le lien ici ou sur les réseaux sociaux afin que je puisse vous recenser 😀

Au revoir mes chers amis, confrères et consœurs de talent, je vous dis à très bientôt pour d’autres projets ensemble !

Participants (cliquez sur le pseudo pour accéder à leur TFGA) :

Seilin Dehell Hibou Toby One
Foine Aya Band of Geeks Tiloa
Grim Coffee Quest Stéphane Pixel Rose
Kazog PEB Sweet Nanakie Julius
Doc Addict Shayann Clémence Next-Gêne
Take This Game Sinbad Taka La Geek en Rose (rattrapage)
20 septembre 2016
Article précédent Article suivant

13 Commentaires

  • Répondre SweetNanakie

    Oh my god… Ça fait un tout petit peu longtemps, mais je me rend compte que de rage (ou de désespoir) je n’avais jamais commenté l’ultime TFGA… Shame.
    L’heure n’est plus aux larmes mais aux doux souvenirs qui me reviennent lorsque je lis cet acronyme, et c’est donc l’occasion de te remercier une dernière fois pour ton travail épique et dantesque sur ces 2 ans, ton imagination débordante et ta présence sur nos blogs mois après mois!
    God save the Game <3

    28 janvier 2017 at 14 h 42 min
    • Répondre Alexandre

      Oooooh et bien même après coup, ça fait plaisir de lire ça !

      Et c’est vrai qu’avec le temps ne reste que les très bons souvenirs … qui rendraient presque nostalgique :)

      6 février 2017 at 10 h 47 min
  • Répondre sinbadlelegendaire

    Tout d’abord merci pour les TFGA et je respecte ton choix! Néanmoins je pense que tu oublies que les plus grandes participations ont eu lieu en été! Sans compter que certaines personnes participent ( en retard ) comme moi, ce qui change justement les chiffres abordés coté participation!
    J’aimerai te faire changer d’avis mais j’imagine que pour que tu arrêtes un projet ayant 24 mois, tu as du bien y réfléchir donc ce fût un réel plaisir d’y participer et j’espère que ce fût un réel plaisir pour toi aussi bien de nous lire que d’écrire tes propres articles!

    Maintenant parlons de cet article en question:

    The Last of Us: excellent fin et duo même!

    Evil Within: Une fin qui laisse clairement présager une suite, dans le « monde réel »! On l’appelera Evil Without? *connait la sortie*

    God of War: Une fin et quelle fin! Limite qui expliquerait la « non existence de la mythologie greco-romaine » de nos jours xD

    Assassin’s Creed: J’espère que le film retranscrira ce que les joueurs ont ressenti dans cette série de jeux!

    The Witcher: je trouve ça réaliste, mine de rien parfois dans la vie, il ne faut pas ( malheureusement ) trop cogiter =S

    Mass Effect; Punaise, je voulais terminer avec Tali et vivre peinard moi ToT

    2 octobre 2016 at 19 h 43 min
  • Répondre Melifog

    Je n’ai pas lu TW3 et TEW vu que je n’ai pas terminé ces jeux, malgré ça j’ai adoré ton article et je te rejoins sur les fins des jeux ! Je commence à réfléchir sur un potentiel dernier TFGA… on verra :p peut-être !

    En tout cas bravo pour ces deux belles années ! Tu peux en être fier ^^ c’était du boulot mais tu as géré du début à la fin. Je suis fière d’avoir participé ! J’ai déjà hâte de voir ce que tu nous réserve pour la suite :)

    21 septembre 2016 at 13 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Non maisécoutez moi ça … « potentiel dernier TFGA » … t’as plutôt intérêt, nom de diou !! 😀

      Merci en tout cas Mélanie, ça fait toujours plaisir de lire ça, tout comme de savoir que je peux compter sur toi pour la suite de mes folles aventures :)

      25 septembre 2016 at 13 h 09 min
  • Répondre Pixel Rose

    Hello :) Je n’ai pas pu tout lire faute de spoilers. Toute nouvelle blogueuse, je n’aurai eu l’occasion de m’exprimer que sur ce dernier TFGA (snif!) … Merci en tout cas pour ce challenge d’écriture super sympa, j’en ai lu pas mal chez divers participants et j’étais ravie de me lancer moi-même dans cette aventure (encore un raté pour moi, je participe qu’au dernier!) et bref, même du point de vu « lectrice », c’était top!

    20 septembre 2016 at 15 h 35 min
    • Répondre Alexandre

      Ravi de voir que tu pouvais apprécier en tant que lectrice, et comme déjà dit sur Twitter, ravi de te rencontrer en tant que blogueuse, que nous échangions pour les TFGA que tu pourrais rattraper, ou nos futurs articles mutuels :)

      A très bientôt !

      25 septembre 2016 at 13 h 07 min
  • Répondre Romain B.

    Je suis triste puisque pour la première fois depuis que je participe je n’ai pas pu lire ton top Alexandre (en fait j’ai lu les 5 et 4 seulement) à cause de potentiels spoilers sur des jeux que je compte bien faire un jour ! :(

    Néanmoins bravo pour tout cette superbe aventure et merci pour tout. Joli top qui me motive encore plus à faire les trois premiers de ce TFGA…

    20 septembre 2016 at 14 h 23 min
  • Répondre Stéphane MATHON (@StephaneMathon)

    Nous y voilà donc. Suite à une dizaine de jours entre incertitude, croyance, rêve, démesure et perplexité, oui, l’officialisation officielle de l’achèvement de la saga TFGA sera active dès à présent. Une page nostalgique se tourne même si j’ai appris à prendre ce plaisir qu’après avoir pris le train en route. Alors rendons à César ce qui appartient à César, et venons une dernière fois laisser sa patte là où tout a commencé, sans aucune autre forme de casse que la solitude de la police de base des commentaires.

    Alors oui, je ne parlerais pas de jeu vidéo non plus sur cette suite de message, mais j’extirperais des citations musicales de leur torpeur pour qu’elles viennent mettre en exergue des points importants de ce qui a été créé, de ce qui est, et plus si affinités

    « Aller viens, c’est bientôt la fin, de ce monde qui n’entend rien, aller viens sonner le tocsin, fais valser leurs vieux discours, viens danser c’est notre tour. » (Ah, ces doux airs d’opéra !)

    Premier point soulevé, celui de la tribune libre, l’endroit où le peuple se meut, s’émeut et se révèle, celui du don de la plume, de l’entretien de l’âme littéraire, et de l’exploration des émotions et des ressentis personnels. Le tout au sein d’une communauté fidèle, grandissante, voire fanatique pour certains (les sbires vous saluent bien bas). La création a transcendé les êtres pour les faire s’unir et converger vers un même but. Mais sans directives, les âmes des brebis ne s’égareront-elles pas ?

    “This is the end, hold your breath and count to ten, feel the earth move and then, hear my heart burst again. (…)
    You may have my number, you can take my name, but you’ll never have my heart !” (Merci Adèle !)

    Oui nous avons bien dit ressentis personnels. Car par delà les expériences vidéoludiques intenses que nous vivons, se les remémorer nous renvoie vers les sentiers de la nostalgie, du rêve, nous en extirpons les souvenirs, c’est une passion qui nous anime, qui nous fait vibrer. Et la lier à l’écriture, ce sont autant de madeleines de Proust, chaque nouvel angle d’attaque est comme une nouvelle bouchée gourmande de ce met délicieux. En son for intérieur, la Force est intacte, et le potentiel est toujours présent.

    “Show no fear, for she may fade away, in your hand, the birth of a new day.
    Rhymes that keep their secrets will unfold behind the clouds, and there upon a rainbow is the answer to a never ending story.” (What a movie !)

    Car oui, peut-être qu’un chapitre s’achève, que l’histoire du TFGA se termine alors qu’elle était à son apogée, mais nous garderons en mémoire une contribution qui surfait sur sa bonne vague, avec toute sa bienveillance. L’effet papillon était grand, sur différents supports, aussi bien littéraire que vidéo, et même en dessin ! (Merci Tiloa pour ces œuvres !) Un chapitre se clôt, mais à côté de ça, la passion demeure, et de nouvelles pages continueront de s’écrire au gré des vents ! (La NX fera-t-elle oublier l’échec commercial de la Wii U ? L’arrivée des upgrades de console de salon sera-t-elle préjudiciable à la consommation, comme peut l’être Apple avec ses téléphones ? Sonic sonic sonic, sonic SONIC ?) Mais surtout, une communauté s’est soudée, et même par petits groupuscules d’affinités, reste très ouverte à la création. Et oui, je radote, je me fais vieux, faut pas m’en vouloir.

    « Je vais fêter ce renouveau dans la magie d’une histoire ! Je vais fêter ce renouveau qui me donne tellement d’espoir !
    Je sais que ce n’est pas raisonnable de rêver de romance mais je vais fêter ce renouveau, je tenterais ma chance ! » (La sagesse d’Anna)

    Et non, je n’ai pas lancé encore mon blog, même si il faut avouer ça aurait été cocasse pour l’occasion, démarrer un blog sur un article sur la fin, c’est aussi entrevoir la perspective et la direction que je souhaiterais donner à cet article. Chaque fin n’est pas vide, mais le terreau fertile des prémices d’un renouveau et d’une nouvelle ère. Il est certain qu’Alex nous réservera de nombreuses surprises encore concernant son blog, de multiples évolutions, de nouveaux streams de qualitay, des services volées garanties 100% gagnantes, des karaokés géants participatifs, de nombreux hauts fails, et accessoirement si son sbire le plus fidèle est assez sage, un concours pour ce dernier uniquement !

    Donc au delà de nos différences, merci Alex, pour avoir permis cette émulation. Et dès que le vent te portera de nouveau, sois sûr que nous ne serons pas loin pour te soutenir encore davantage. Nous sommes comme dans les fondations (ou plutôt dans ta cave, au fond, on va prendre la poussière, si tu tentes pas de nous emmurer et décrépir xD)

    Et pour finir, une chanson entière, parce que l’allégorie est tellement représentative dans son ensemble ici : https://www.youtube.com/watch?v=VOAtCOsNuVM (Oui, c’est la musique de fin de « La Vie de Bryan », spéciale dédicace dans les paroles ^^) Et oui, toutes les paroles de cette chanson sont importantes, surtout pour toi Hibou !

    20 septembre 2016 at 9 h 26 min
  • Répondre Hibou

    Finir les TFGA sur Mass Effect et The Witcher.

    Parfait.

    20 septembre 2016 at 8 h 47 min
  • Répondre Foine

    Un TFGA « classique », un peu comme le mien ! 😀
    D’ailleurs on se retrouve aussi sur le choix de certaines fin, même si je pense que le parallèle que j’ai fait entre ME3 et un autre jeu cher à ton cœur va te faire sauter au plafond ! 😉
    Mais je ne t’en dis pas plus !

    Encore un fois un très bon top.
    Merci à toi, pour tout !

    20 septembre 2016 at 8 h 30 min
  • Répondre Gabssama

    snif :'(

    20 septembre 2016 at 0 h 58 min
  • Répondre Dehell

    Ma modeste contribution à ce Finale: https://www.youtube.com/watch?v=YUgZeyDF5qw

    Bisous.

    20 septembre 2016 at 0 h 11 min