Pokémon Unite

Catégorie : Jeux Vidéo
pokemon unite switch nintendo pikachu

Je crois que c’est la première fois que je vais écrire un article sur un jeu joué sur Switch. Pourtant j’en ai eu l’occasion avec l’excellent Hadès lors de sa sortie physique sur la console, mais le temps et la fatigue faisant, j’ai laissé ça dans un tiroir (pas totalement fermé, par ailleurs). Et depuis quelques temps j’ai ressorti la bête pour une jeu m’ayant titillé à bien des égards, Pokémon Unite.

Il va sans dire que Nintendo aime recycler ses licences, en particulier la saga Pokémon. Si cela m’a perdu depuis pas mal d’années, j’ai été d’autant plus ravi de trouver en Unite du sang neuf. Car oui, il s’agit là d’un MOBA. Vous voyez League of Legends ? C’est pareil … avec des Pokémon, des Pokémon putain ! Le concept est dingue et le potentiel infini vu le nombre de bestioles existantes. Et pour ne pas gâcher le plaisir, le jeu est téléchargeable et jouable gratuitement.

pokemon unite pnj evolution dracafeu lane

Car il faut savoir que j’ai été un joueur passionné de LoL sur PC, à enchainer les parties de plus d’une heure sans sourciller, faisant partie d’une communauté malheureusement toxique tant pour les autres joueurs que pour le jeu lui-même. Mais voilà, depuis j’ai un petit bout dévorant mon temps et mon énergie, et je crois que je n’ai simplement plus l’envie de passer autant de temps sur une seule partie, d’autant plus lorsqu’elle conduit à une défaite. J’élimine de ma vie en généralement la frustration et l’énervement le plus possible.

Pokémon Unite me semblait donc une solution rafraichissante pour renouer avec le genre : l’univers Pokémon est « frais », sain, et les parties sont limitées à 10 minutes, ce qui empêche les interminables teamfights à rallonge. Egalement, le genre même de MOBA à 5 contre 5 m’apporte la dose de compétition que j’adore toujours trouver en ligne. Le jeu dispose également d’un mode classé où l’on affronte des joueurs de son niveau, améliorant logiquement la qualité des affrontements à mesure des parties.

Et avant de parler du cœur du jeu, je souhaiterais parler brièvement de l’interface et des menus, qui sont relativement … à chier. Punaise, j’ai rarement vu quelque chose d’aussi brouillon (ah si, sur des gatchas mobiles) et LENT MON DIEU. Passer d’un onglet à l’autre, valider son personnage, acheter un objet en boutique, tout prend 10 plombes avec un lag insupportable. J’ai d’ailleurs observé que cela se produisait davantage en version « télé » que portable. Pas de chance pour moi, je préfère jouer sur grand écran. Grmbl. Je suis tolérant quand un jeu est gratuit mais vraiment, c’est particulièrement énervant quand cela empêche de prendre le personnage que l’on souhaite et qu’un autre joueur vous le prenne juste parce que le jeu plantait.

pokemon unite map points objectif electhor

Mais parlons du positif : Pokémon Unite a répondu à mes attentes concernant le renouveau que j’attendais. En plus des parties courtes dont je suis fan, les spécificités ici me plaisent beaucoup. Pas de mobs qui avancent seuls sur une ligne jusqu’à des tours à détruire, uniquement des PNJs présents sur la map, que les joueurs peuvent choisir, ou non, de tuer. Les tuer rapporte de l’xp, il est donc bien évidemment conseiller de le faire dès que possible, et ce même si de l’expérience est naturellement gagné à mesure que la partie avance, afin que personne ne prenne trop de retard.

Le niveau de chaque joueur est donc individuel, au contraire d’un Heroes of the Storm qui propose un système de niveau d’équipe. Si j’aimais le principe au début, je me suis rendu compte qu’il m’a plus frustré qu’autre chose avec le temps : les exploits individuels pouvant retourner une game étaient impossibles, et c’est ça qui me plait. Notamment en tant que Jungler, rôle que j’affectionne le plus. Ici dans Pokémon Unite, si tout le monde respecte son positionnement (à savoir 2 sur la ligne supérieure, 2 sur la ligne inférieure et 1 jungler), je retrouve ce plaisir de coordonner une attaque surprise sur l’adversaire afin de prendre petit à petit l’avantage.

Et comment gagne-t-on dans ce jeu, me direz-vous ? Et bien si votre équipe possède le plus de points au bout des 10 minutes de jeu. Et ces points, on les obtient en déposant des pokeballs gagnées soit en tuant les PNJs de la map précédemment évoqués, soit des joueurs. Mais attention lorsqu’on les porte, leur obtention n’est pas définitive, il faut les poser sur des petits checkpoints présents sur les 2 lignes … que gardent évidemment les joueurs adverses. De temps à autre, des Pokemons plus forts que les autres et octroyant divers bonus font leur apparition sur la map afin de rythmer et diriger les affrontements. Et tout s’accélère une nouvelle fois lors des 2 dernières minutes de jeu : Electhor fait son apparition au centre de la map et toutes les pokeballs déposées voient leur valeur doublée !

On ne s’ennuie donc que rarement lors des parties, même si les bénéfices de la mort d’Electhor sont un peu trop puissants à mon goût et que cela peut injustement faire gagner la partie à une équipe pourtant dominée pendant toute la partie. Egalement, un équilibrage de certains personnages est encore nécessaire selon moi (Ectoplasma, Zeraora, Ronflex pour ne citer qu’eux) et le roster doit s’grandir rapidement mais globalement, qu’on se le dise, quel kiff de s’affronter avec des Pokémon sur un format inédit comme celui-ci. D’ailleurs, pour ceux qui aiment jouer sur mobile, Pokémon Unite sortira dessus le 22 septembre, à la même date que la traduction française du jeu. Car oui c’est une sacrée aberration mais le jeu est en anglais. Pas très gênant honnêtement quand on est initié du genre, mais pas certain que ça soit agréable pour tout le monde.

Article précédent

Laisser un commentaire