Heroes of the Storm, le prochain bébé de Blizzard

Catégorie : Jeux Vidéo

heroes2

S’il y a bien un éditeur qui se démarque de plus en plus ces dernières années, c’est Blizzard, ou plutôt devenu récemment Activision-Blizzard. La firme tend à se développer de plus en plus et sortir du moule MMO auquel on l’associe aisément grâce/à cause de son titre phare : World of Warcraft.

Cette année a été celle du lancement d’Hearthstone, permettant à la licence Warcraft de s’imposer dans le domaine du jeu de cartes. Comme vous pouvez le lire ici, c’est une réussite, et ce malgré certains défauts que je développerai également dans cet article, car inhérent à l’éditeur quelque soit le type de jeu. Mais quoiqu’il en soit vous pouvez difficilement passer devant les nombreuses annonces faisant état du lancement prochain d’un nouveau titre : Heroes of the Storm.

2

Il y a plus d’un an maintenant, je vous faisais état de premières informations concernant le jeu. Depuis, il est passé dans une phase d’Alpha technique, d’abord réservée aux développeurs et peu à peu au fil des mois aux utilisateurs lambdas. Point de concours pour gagner une clé d’accès, ce dernier s’obtenant selon la bonne volonté de Blizzard, qui active aléatoirement des comptes de joueurs parmi ceux ayant fait part de leur volonté de tester le jeu. Après des mois infructueux, j’ai enfin eu le précieux sésame il y a quelques semaines.

Tout d’abord resituons le concept du jeu : la réunion des univers de la firme –Warcraft, Diablo et Starcraft, le tout dans un MOBA, à la League of Legends. Oubliez donc la notion de cohérence, le but est ici de réunir les héros d’univers différents grâce à un prétexte bateau et fumé, le tout pour notre plus grand plaisir. Quoi de plus jouissif que d’imaginer Arthas affrontant Diablo, le tout sous les rayons d’une Nova ?

Le pire, c’est que ça fonctionne, et assez vite. Le jeu débute par une phase de tutoriel très simple durant laquelle vous apprendrez les commandes de base pour attaquer et utiliser vos techniques, chevaucher votre monture pour aller plus vite sur le terrain, ou encore détruire des bâtiments. On découvre alors un gameplay assez simpliste mais qui ne demande qu’à être exploiter à fond lors de parties en ligne.

3

Le gameplay, donc. C’est l’élément que je voulais développer car vraiment propre aux licences Blizzard. L’accessibilité est le maître-mot et cela ne plaira pas à tout le monde, surtout les habitués des jeux de ce type, très structurés à haut niveau. Je vais tenter de vous en révéler une liste non exhaustive, avec les points qui moi-même m’ont marqué.

Je crois que la notion la plus frappante est celle du jeu en équipe. Dans League of Legends pour ne citer que lui, une individualité peut « carry » (mener) une partie, et permettre à ses 4 coéquipiers de remporter la victoire. Oublier ça dans Heroes of the Storm, il vous faudra implacablement jouer en groupe pour gagner des parties. Moi qui était adepte des « ganks » (attaques par surprise) pouvant amener la mort de 2/3 adversaires en quelques secondes, ici j’ai vite déchanté. La frustration disparaît petit à petit au profit d’une autre.

Car oui si le jeu en équipe est important pour avancer dans la partie, tuer vos ennemis et détruire les bâtiments adverses, l’autre indispensable est l’absolue nécessité de remplir les objectifs de maps. En effet, sur les 5 présentes actuellement en jeu, chacune possède un objectif propre octroyant un avantage déterminant sur le restant de la partie : récupérer des pièces d’or afin d’invoquer un pirate bombardant les bâtiments, capturer des autels afin qu’un joueur puisse incarner un dragon, ou encore récupérer des idoles pour lancer une malédiction sur l’équipe adverse.

Ces atouts sont tellement puissants qu’il faut réellement que tous vos camarades soient unis dans la tâche, pour pallier au risque de mauvaises rencontres en pleine récupération d’objectifs. Les affrontements ne se font donc pas uniquement sur les lignes « principales », d’où arrivent les vagues de petits monstres automatiquement, mais partout ailleurs également. Ils sont nombreux et nerveux, sans tomber dans le n’importe quoi visuellement parlant.

heroes2 (1)

Avant de parler du visuel des personnages à proprement parler, je voudrais finir sur un autre point du gameplay : l’arbre de talent. Et oui, un arbre de talent dans un MOBA c’est possible. Il faut savoir qu’il n’y a plus de niveaux individuels, mais un niveau d’équipe commun, et à certains paliers on a le choix entre plusieurs compétences : préférerez-vous booster vos attaques de base, une de vos 4 compétences de base ou améliorer votre sort spécial ? Attention, pas de retour en arrière possible. Personnellement, j’adore ce concept qui permet, pour un même personnage, d’avoir des gameplay totalement différents et variés, rappelant les premières années de WoW quand les différents arbres de talents ne tendaient pas à autant se ressembler.

Et puisqu’on parle de personnalisation, elle est aussi possible visuellement. La monture que vous utiliserez pour aller d’un coin à l’autre de la carte peut être changé. Bien sûr les plus jolies visuellement parlant sont payantes avec de l’argent réel (à des prix parfois fumés …),  mais heureusement en montant en niveau avec vos personnages préférés, vous débloquerez des tenues différentes, parfois également pour les montures. Un petit plus qui différencie parfois énormément 2 mêmes personnages. A titre d’exemple, je vous laisse imaginer le skin « Murloc » pour Diablo

Les personnages eux sont disponibles en les échanger contre la monnaie du jeu que l’on obtient en remportant ou non des parties et en accomplissant les quêtes journalières qui nous sont proposées, du type « remporter 3 parties avec des Assassins ». Pour les plus pressés il est d’ailleurs là aussi de passer par la case porte-monnaie afin d’acheter les personnages mais bon franchement, avec une rotation des personnages gratuits toutes les semaines, il est possible de tous les tester sans soucis, et de ne payer avec la monnaie du jeu que celui que vous préférez jouer, inutile d’en venir à ça.

Pour conclure la conclusion sur ce qui n’est finalement qu’une Alpha d’Heroes of the Storm, j’ai d’ailleurs ainsi passé sous silence les différents modes de jeu -absents dans cette phase du développement, je dirais que Blizzard s’en sort bien, et que la recette fonctionne de nouveau. Certains hurleront devant le gameplay simplifié du titre par rapport aux ténors du genre tandis que d’autres verront d’un mauvais oeil la main mise de Blizzard sur tous les types de jeux. Leur projet de FPS à venir, Overwatch, ne va d’ailleurs pas les rassurer … Pour ma part je vais être plus modéré en disant que la firme m’a une nouvelle fois surpris dans un domaine où je ne l’attendais pas du tout, et elle a réussi une nouvelle fois à imposer une identité propre dans un style de jeu pourtant bien figé à ce niveau. Un vrai pied souris en main, et c’est bien ça le principal !

29 décembre 2014
Article précédent Article suivant

2 Commentaires

  • Répondre Doc-Addict

    Je ne sais pas si je testerais… j’ai une mauvaise opinion de LoL déjà, à cause des joueurs qui te hurlent dessus pour rien parce que tu viens de commencer le jeu et que tu as le malheur de tomber sur des blaireaux… Cela m’a vite refroidie. Après, si la communauté est différente, j’aimerais bien tester pour voir la qualité des graphismes, le style de jeu, et le mélange des genres. Je ne doute pas que ce soit un très bon jeu, mais je n’accroche pas au MOBA, alors que j’adore les MMORPG. M’enfin… 😉

    5 janvier 2015 at 20 h 42 min
    • Répondre Alexandre

      Ben écoute pour le moment c’est vraiment le phénomène inverse : personne ne parle lol

      Ca a des bons côtés mais aussi des tristes : si les joueurs ne suivent pas naturellement les objectifs de map à réaliser, c’est chaud … Mais écoute si tu gagnes un accès quelconque, je te coacherai avec plaisir ^^

      6 janvier 2015 at 14 h 01 min