The Walking Dead – Saison 5

Catégorie : Séries

1

Il y a une semaine s’achevait la cinquième saison d’une des séries les plus en vogue actuellement, The Walking Dead. Cette saison a été pour la première fois très critiquée, notamment sur son rythme, et certains y voient déjà le début de la fin.

Pour ma part comme vous pourrez le lire, je pense qu’au contraire la série a encore de beaux jours devant elle, et il me semble que certains se trompent de but quand ils regardent The Walking Dead. Et oui, ce n’est pas uniquement une histoire de zombies à laquelle nous assistons, peut-être est-il temps d’en prendre conscience 😉

2

Comme chaque article parlant d’une saison n’étant pas la première, je vais faire exception à ma règle du 0% spoil pour pouvoir parler des événements qui s’y sont produits. Attention donc en lisant les prochaines lignes dans lesquelles je vais reprendre le déroulé de la série : sachez à quoi vous attendre !

Nous avions donc quitté nos héros sur un mythique « They are screwing with wrong people » (comprendre : ça va chier grave) de Rick quand nos héros se sont fait capturer dans le Terminus, cette destination rêvée de toute une demi saisons, mais dont les habitants ont certaines … méthodes pour survivre, à commencer par le cannibalisme.

J’ai trouvé ce démarrage excellent, peut-être l’un des meilleurs de la série, avec une Carol plus guerrière que jamais, et une cohésion retrouvée du groupe. Bon, cette frénésie du début rend d’autant plus frustrante le fait que, et bien, ça se résolve assez rapidement, au dépend de ce cher Bob à qui cela fait une belle jambe (pardon …).

Après quoi, la saison connait sa première période de transition, celle où de nouveaux personnages apparaissent et où on apprend notamment à détester un personnage énigmatique : le prêtre. Ce gars je n’ai jamais pu l’encadrer, toujours à penser qu’il allait faire un coup de dans le dos, mais après la saison qui s’achève, c’est peut-être juste un fanatique dépressif incapable de s’adapter au monde tel qu’il est actuellement … Ah et bien sûr cet épisode de mi-saison incroyable qui s’est conclu sur la mort de Beth. Pwah, rarement l’émotion avait été aussi grande, avec Maggie qui venait tout juste d’apprendre que sa soeur était là, en vie … mais c’était sans compter les événements de l’hôpital, qui n’aura finalement été qu’une halte pour nos héros.

3

Ceux-ci reprennent donc une nouvelle fois la route alors qu’une énorme révélation se produit : Eugene ne sait pas comment créer un remède face à l’épidémie zombie, pas même à Washington.  Je vous avoue qu’à ce moment précis, j’ai été plus me gonflé. J’aime qu’une série avance, qu’il y ait des révélations, mais que celles-ci servent un but global pour faire avancer l’histoire. Là on nous dit clairement que l’objectif de nos héros est vain, et que tout est remis à zéro. On se sent un peu orphelin …

Mais très vite un nouveau but voit le jour, alors qu’on (re)découvre un Rick plus violent et protecteur que jamais pour assurer la sécurité de son groupe, sa « famille » . Alexandria … tel est le nom de ce qui semble être le nouvel havre de paix de la série, qui disposerait de protections solides pour résister aux invasions zombies, et où il y aurait des choses dont on avait oublié l’existence : l’eau, l’électricité, la vie courante.

Mais là, c’est le drame. Et oui, le calme s’immisce plus que jamais dans les épisodes et un parallélisme intéressant entre le calme de la vie dans la ville et celui des épisodes est frappant. Beaucoup ont pu être ennuyé par ces passages, personnellement je les ai trouvé excellents. A l’instar des jeux ou films d’horreur, une tension est présente à chaque instant lors de scènes apparemment anodines, comme le calme avant la tempête. Et cette tempête arrivera dans les derniers épisodes, même si moins explosive que ce à quoi on pourrait s’attendre pour un final : il y a des morts, des nouveaux personnages dont un retour de Morgan reconverti en bouddhiste et le groupe parvenant enfin à imposer sa vision des choses (ce qui n’aura pas été facile …) dans Alexandria.

Cette saison aura donc eu son lot d’émotions fortes comme de moments calmes, mais à bien y regarder la précédente était déjà construite de la même manière : une première partie de saison forte en action, puis une seconde plus calme, prenant le temps de développer davantage la psychologie de chaque personnage. Alors oui il y aura des moments creux, mais malgré tout ils servent à crédibiliser nos héros et à justifier leurs interrogations, particulièrement nombreuses dans cette ville où un nouveau départ semble enfin possible. A noter enfin les 2 gros points à retenir : Rick a dit adieu à sa barbe de 100 jours et Carol est clairement devenu le pilier du groupe avec son arme absolue : les cookies ! Et vous, qu’avez-vous pensé de cette saison ? 😉

5 avril 2015
Article précédent Article suivant

14 Commentaires

  • Répondre Sweet Judas

    Ahah, et bien en ce qui me concerne, cette saison 5 est une de mes préférées… La deuxième partie de saison a provoqué un profond regain d’intérêt chez moi, probablement suite au traumatisme de la mort de Beth et le fait d’avoir vu Daryl s’effondrer en larmes sur le sol, suivi de Maggie… (je suis sensible, c’était un peu trop pour moi les trois en même temps).

    Cela dit, la construction et le rythme étaient déjà semblables à celle-ci dans la saison précédente et même dans la suivante. C’est aussi ça qui rend l’ensemble intéressant, les périodes « de plein et de vide » si je peux me permettre l’expression. Si on veut une série pleine de « pleins » et de « whatzefuckisme » jouissif et d’un mauvais goût absolument jubilatoire, il y a Z Nation (j’ai vu qu’elle avait été recommandée au-dessous, et je ne peux que plussoyer fortement)(très fortement).

    20 mai 2016 at 20 h 06 min
    • Répondre Alexandre

      C’est beau de lire quelqu’un ayant vu les 2 séries et qui pour autant sait faire la distinction de genre entre les 2 :)

      Comme tu le dis, The Walking Dead c’est ça, c’est aussi de la profondeur et de la psychologie développée pour les protagonistes, et pas juste du random zombie chelou qui veut bouffer tout le monde. N’empêche que pour la culture, il faudrait que je me teste les premiers épisodes …

      24 mai 2016 at 15 h 49 min
  • Répondre sorenette

    Étrangement, cette saison a été pour moi un peu la saison du regain d’intérêt.
    Ça fait un moment que je n’en pouvais plus de The Walking Dead, parce qu’à chaque fois, les nouvelles saisons commencent fort et finissent en beauté, mais au milieu on se fait chier avec des personnages qui ne font rien, restent tout le temps au même endroit et des cliff-hangers assez cheap…
    Cette fois-ci, je n’ai pas regardé la saison au fur et à mesure, mais avec mon chéri on s’est tout enfilé une fois que c’était terminé et ça passe beaucoup mieux. J’ai trouvé que cette fois il y avait moins de longueurs, puisque les personnages ne passent pas toute la saison à camper dans un même endroit (bon, à part l’épisode sur la mort de Tyrese, j’ai toujours pas compris) et les situations dans l’hôpital et Alexandria provoquaient des tensions intéressantes. J’ai hâte de voir la suite et ça, ça fait un moment que je ne l’avait pas dit ^^!

    27 avril 2015 at 11 h 17 min
  • Répondre tinalakiller

    Hélas, cette saison m’a pas mal déçue et pour moi il s’agit de la plus mauvaise saison de la série jusqu’à présent. Je sais que voir des zombies n’est pas que le but de cette série, bien sûr que c’est en réalité la complexité de l’être humain qui nous intéresse. Cependant, il y avait tout de même trop d’épisodes par rapport à d’habitude, du coup on sent que l’intrigue est inutilement allongée, ça traîne trop ! On aurait pu enlever 4 épisodes, sans déconner! Et puis, bizarrement à part le tout dernier épisode (heureusement qu’il relève à lui seul le niveau de cette saison franchement pas terrible), on ne peut pas dire qu’on ait été réellement surpris : ni par les cannibales (après effectivement, le début de saison est quand même cool), ni par la révélation d’Eugene, ni par les morts de Beth / Tyreese / Noah, ni par les intentions de Rick à Alexandria. Ca se laisse regarder mais c’est quand même dommage. Je trouve également Daryl, Michonne et Maggie endormis dans cette saison. Après comme toi, il y a quand même un faux suspense autour de ce prêtre qui est quand même intéressant et captivant dans un sens. Encore une fois, heureusement que la fin est bonne car j’ai tout de même envie de regarder la sixième saison mais il va falloir se ressaisir…

    19 avril 2015 at 19 h 30 min
    • Répondre Alexandre

      Tu n’es pas la seule à avoir ce ressenti, comme tu peux le lire dans les commentaires. Peut-être que tu as raison et que cet allongement au niveau des épisodes provoquent finalement plus une léthargie chez le téléspectateur plutôt qu’un entrain à voir la suite.

      Vont-ils changer d’optique pour la prochaine saison ? J’en doute. Préparons-nous à avoir les mêmes moments creux, encore et encore …

      20 avril 2015 at 11 h 54 min
      • Répondre tinalakiller

        Disons que je n’aime pas les séries avec trop d’épisodes, c’est un véritable piège ! On croit que ça va satisfaire plus les spectateurs, qu’ils seront plus accro, que les personnages seront plus développés. Mais le risque de trop en dire pour ne plus rien dire et les spectateurs peuvent vraiment décrochés.
        Personnellement, j’aimerais surtout qu’on aille vers la solution finale, là j’ai l’impression que cette série ne nous mène nulle part. Je me demande si les scénaristes ont même une idée d’une fin possible…

        21 avril 2015 at 17 h 34 min
  • Répondre ficktiff

    D’accord, et pas d’accord. Certains épisodes calmes sont nécessaires, là-dessus aucun problème, mais pas tous, et c’est un petit problème. Je m’explique :

    Je ne regarde pas The Walking Dead pour l’action (j’ai d’autres séries pour ça), et le côté psychologique mis en avant depuis les premiers épisodes est l’un des traits qui m’a fait le plus accroché au début. Toutefois, le passage à 18 épisodes rend une saison trop longue, les six épisodes de la première saison font clairement trop court, il y a trop d’informations par épisode, même si finalement c’était intense. La seconde saison et ses 12 épisodes semblaient trainer en longueur aussi, mais c’est juste que la période de la ferme n’est pas forcément la plus intéressante de l’histoire. Pourtant, cette seconde solution était probablement la meilleure, puisqu’assez long pour laisser place à la psychologie, et à l’action.

    Le passage à 18 épisodes a fait trainer en longueur des passages pas forcément utiles, et ô combien ennuyeux pour le spectateur (je crois que les saisons 4 & 5 battent des records là-dessus). Au final, j’ai trouvé comment passer outre ces épisodes dans la prochaine saison : regarder les 3 premiers, les 3 d’avant le mid-season, les 3 suivants et les 3 de la fin. Ils feraient mieux de repasser à 12 épisodes, mais après ce n’est que mon avis ^^

    13 avril 2015 at 11 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Et si c’était toi qui avait la bonne solution ?^^

      Comme je l’avais avoué sur la 4, je me suis moi-même endormi devant un épisode, et ce pour la 1ère fois de ma vie, c’est assez révélateur je dois l’admettre … En fait moi je crois que le vrai souci, c’est cette foutue diffusion épisodique. C’est vrai quoi, quand on a un épisode « calme » par semaine, et bien c’est frustrant et on en veut plus.

      Sur la 5 ça s’est encore produit, et sur pas mal d’épisodes à la suite, d’où le ras-le-bol qui a eu lieu lors de la diffusion. Alors qui sait, peut-être est-ce toi qui a raison 😉

      13 avril 2015 at 12 h 07 min
  • Répondre Olivia de GameofBeauty

    Moi je suis assez mitigée sur cette saison. J’ai trouvé beaucoup d’épisodes inutiles mais au final les épisodes où ils arrivent à Alexandria sont mes préférés. C’est vrai que beaucoup veulent de l’action, mais The Walking Dead n’est pas seulement une série où on tue du zombie à chaque épisode. Si les fans veulent voir ça, il y a la série Z Nation. The Walking Dead est vraiment une série de survie où on voit jusqu’où peut aller l’humanité pour survivre : la lâcheté, l’héroïsme, le cannibalisme, l’égoïsme, le fanatisme … Bref je trouve qu’au niveau psychologie de l’humain c’est une des meilleurs séries du XXIème siècle. La saison 6 promet d’être très intéressante. Et comme tu l’as souligné dans ton article, The Walking Dead a de longs jours devant elle. Je ne me fais pas de souci. Je suis impatiente de voir le spin-off qui relate le début de l’épidémie.

    P.S. J’espère que mon commentaire va apparaître !

    7 avril 2015 at 13 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Ravi de voir que nous partageons la même vision des choses concernant la série :)

      Je ne connaissais pas Z Nation mais après avoir fait une recherche rapide en effet ça a plus l’air d’être porté sur l’action/gore, clairement rien à voir avec TWD …

      Sinon moi aussi j’ai hâte pour le spin off, et bien parce que TWD est plus qu’avare à ce niveau et ça me gonfle … Finalement, on ne sait encore rien sur les origines de ce bazar, et on est tout de même à la saison 6 mine de rien, il serait temps que les producteurs lâchent le morceau à ce niveau :)

      9 avril 2015 at 13 h 56 min
      • Répondre Olivia de GameofBeauty

        Je te recommande la série Z Nation, c’est très léger, c’est du divertissement à l’état pur (sauf l’épisode 9 qui est une horreur, j’ai jamais vu un épisode aussi inutile de toute ma vie !) = on tue du zombie, c’est drôle, les personnages sont complétement fous !!! Bref je me suis bien marrée devant cette série.

        Je pense que les scénaristes n’ont pas parlé des origines du virus, car ils avaient en projet de faire un spin-off. C’est monnaie courante en ce moment à Hollywood, des spin-off à gogo = NCIS est la reine pour ça et en plus NCIS est à la base un spin-off de JAG.

        16 avril 2015 at 20 h 15 min
        • Répondre Alexandre

          Ca serait encore pire alors, quelle bande d’enflures ! ^^

          Concernant Z Nation tu m’intrigues vraiment, ça fait pas de mal une série « brain-off » de zombies, merci pour la découverte !

          17 avril 2015 at 9 h 28 min
  • Répondre Elodie

    J’ai bien aimé le début de saison et puis comme tu l’as dit, je me suis ennuyé dans la deuxième partie.. Je suis consciente que la série ne porte pas sur les zombies mais sur la survie au milieu d’eux mais quand même, je trouve que certaines scènes, certains dialogues sont inutiles et plombes un peu le tout. De même certains personnages sont un peu passé au second plan je pense à Michonne qui heureusement redevient importante une fois arrivé à Alexandria.

    Sinon concernant l’épisode final, j’ai été vachement déçue en fait. Il était bien hein mais je m’attendais à tellement plus. En fait j’avais lu et notamment un tweet de Norman Reedus il me semble comme quoi que l’épisode allait être super émouvant, je m’attendais donc à la mort d’un des persos principals et en fait non alors ok c’était pas super joyeux non plus mais voilà quoi x)

    Enfin, on revoit Morgan ! Ca m’a tellement soulé qu’on nous le montre dans des sortes de scènes cachées et tout ça pour rien, je me suis même demandé si il l’avait pas oublié du coup ça fait plaisir de voir que non. Par contre je pense que ça s’annonce pas top avec Rick, je pense qu’il va le voir autrement maintenant, ça se voit dans son regard à la fin.

    Pour la ville, on les avait prévenu, certains ont pensé que Rick avait eu tort l’épisode d’avant en pétant son petit câble mais je trouve qu’il avait raison et ça s’est confirmé, si ils ne changent pas de comportement, ils vont mourir. Le danger n’est pas que dehors et laissé quelqu’un vivre sa vie tranquillou juste parce qu’il est médecin et qu’ils ont besoin de lui alors qu’il bat sa femme, c’est dégueulasse et ils ont eu la preuve qu’il fallait agir avant qu’il soit trop tard.

    J’ai failli arrêté la série la saison d’avant justement à cause de ces épisodes qui trainait en longueur (je pense encore à l’épisode Beth/Daryl :p) et je suis bien contente que non même si cette deuxième partie m’a aussi déçue mais j’ai toujours hâte de voir la suite, surtout à propos de ces mecs et de leur W !

    Pour le Spin off par contre je pense passer mon tour, j’aurais préféré voir un groupe de personne dans un autre pays, voir ce qu’il se passe ailleurs et pas juste à un autre moment donc ça me déçoit un peu en fait mais bon je changerais peut être d’avis en voyant les réactions sur le pilote cet été.

    6 avril 2015 at 1 h 17 min
    • Répondre Alexandre

      Aah le spin off ! Moi pour ma part j’en attends beaucoup, avec un pitch qui promet de nous expliquer un peu plus les origines de tout ce bordel de zombies, j’ai hâte de voir sir les promesses sont tenues :)

      Le truc pour la série c’est que les moments calmes le sont trop, et comme je l’ai dit ils sont malgré tout nécessaires mais cet exemple que tu reprends sur la saison précédente, les aventures de Beth/Daryl, et bien je me suis endormi devant l’un d’entre eux … alors je te comprends très bien.

      Ils ont pourtant les capacités à mieux rythmer leur aventure, parfois c’est très mou c’est vrai … mais ça vaut généralement le coup d’attendre, peut-être le souci vient-il finalement du fait qu’on les regarde 1 par 1, impatients que nous sommes, au lieu d’attendre la saison complète pour ne pas être frustrés ^^

      6 avril 2015 at 14 h 32 min