Quand Netflix ravive la flamme du dresseur Pokemon

Catégorie : Séries
Pokemon sur Netflix

Quand il y a quelques semaines le service de VOD Netflix a annoncé que les saisons 1 & 2 de Pokemon étaient disponibles sur leur plateforme, mon sang n’a fait qu’un tour. Pokemon, en plus de représenter une des licences du JV qui m’a le plus marquée, était aussi l’un de mes rendez-vous quotidiens à la télévision.

C’est con mais il a suffit de cette annonce pour faire revivre le dresseur Pokemon qui était en moi, pour raviver la flamme qui ne s’était jamais vraiment éteinte. La PS4 n’a donc pas eu son mot à dire et c’était alors le début du visionnage des quelques cinquante épisodes de la saison 1, passés prioritaires vis-à-vis des déjà trop nombreuses séries en cours de visionnage (en plus de celles qui reprennent !).

pokemon

Quel bonheur donc de replonger dans un des dessins animés qui a le plus bercé mon enfance. Si Dragon Ball et Saint Seiya en formaient une grande part, impossible d’éviter le phénomène Pokemon, alors que je sortais de l’école primaire, avec ma cartouche de la version Rouge (évidemment) sur ma Gameboy.

Je ne vais pas revenir sur le confort d’utilisation qu’offre Netflix, mais c’est un réel plaisir d’enchaîner les épisodes par ce biais, je dirais même que c’est difficile de s’arrêter. Chacun durant 20 minutes, il est vraiment tentant de s’en regarder 2 ou 3 rapidement.

Vous l’aurez déjà compris, cet article est un peu particulier et n’a pas pour vocation de parler uniquement de la série en elle-même, mais de tout ce que provoque son visionnage par les fans des premières heures. Mais pour revenir sur l’histoire justement, il était vraiment intéressant de le revoir ainsi, presque 15 ans après le premier visionnage.

Tout d’abord, mais c’est peut-être la nostalgie qui parle, j’ai trouvé que ça n’a pas si mal vieillit. Ok c’est à des années-lumières des animes actuels, mais tout de même, ça reste très bon. Et puis ça fait parti du charme je trouve que de rire devant les énormités de proportions qui nous passent sous les yeux, ou encore devant l’incroyable abnégation de la Team Rocket à suivre le trio de héros pour toujours échouer. Mais de tout c’est la bêtise de Sacha que je retiendrai, à envoyer des Pokeball sur des Pokemon en pleine forme, ou encore un Salamèche alors que l’adversaire a sorti un Grolem. Quel naze 😀

Pokemon-Fan-Arts-pokemon-34449537-500-375

Mais la flamme du dresseur Pokemon qui sommeille en nous ne peut pas se contenter de la série, qui n’est maintenant plus le seul média par lequel on peut profiter de notre passion. C’est ainsi qu’après une discussion sur Twitter avec ma consœur blogueuse Doc Addict, j’ai commandé sur Amazon le CD original des musiques de la série, comprenant entre autres le générique de la première saison et le mythique Pokerap impossible à chanter, mais c’est pour ça qu’on l’aime.

Si ma voiture ainsi que ses passagers sont désormais très heureux de ce qu’ils ont dans les oreilles (je parle des musiques, pas de mes cris sur les chansons), la folie des jeux s’est emparée de moi … et de Madame, qui a repris la 3DS XL pour continuer ses aventures sur Pokemon X, après une pause de plusieurs mois alors qu’il ne lui restait qu’un badge à obtenir. Pour ma part je me suis mis à l’émulation sur PC et après FFVIII, dont je suis en train de corriger l’erreur de n’y avoir jamais joué, c’est bien Pokemon Rouge qui me tente de plus en plus. Voir tous ces pixels à l’écran et reprendre la route (vers la viiiiille de Jaaa-dielle) pour affronter la Ligue Pokemon : je dis oui !

Et enfin pour revenir à la série, je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas sombrer dans la dépression après le visionnage de certains épisodes. Il y avait franchement un certain talent et un certain vice dans la narration, dans certains thèmes abordés. Si l’amour et l’amitié forment une part très importante du récit, l’abandon et les séparations ne sont pas laissés pour compte. Sérieusement, et pour ne pas spoiler, la mise en scène lors d’un certain lâcher de Pokemon est vraiment déchirante. La musique du générique en fond, Sacha qui baisse sa casquette pour mieux verser une larme, le-pokemon-en-question qui s’en va en même temps, pwah, mais c’est horrible.

Vous l’aurez compris, Pokemon c’est bien plus qu’un jeu, c’est un univers, une mythologie à lui seul. Merci donc Netflix de nous rappeler à quel point un dessin animé comme celui-ci a su bercer une partie de mon enfance et écraser encore aujourd’hui la concurrence tellement il forme « un tout » d’une puissance incomparable. D’ailleurs, les annonces que j’ai pu voir sur les internets évoquant un retour prochain des Digimon me rend tout aussi dingue, même si Pokemon a toujours été n°1 dans mon coeur. J’espère donc par cet article avoir ravivé la flamme chez de nombreux dresseurs qui ne s’étaient pas rendus compte de l’avoir perdue, et je vous souhaite bon visionnage à tous avant d’aller entamer le saison 2 😉

14 octobre 2015
Article précédent Article suivant

18 Commentaires

  • Répondre Geeketc

    Je savais même pas qu’il y avait les saisons 1&2 … Je vais corriger ça aussi. Je ne suis pas un fan absolu de Pokémon, mais très régulièrement, l’envie de refaire le bleu en rouge (en émulation) refait surface. Je me suis laissé tenter une fois, autant dire que je ne faisais plus que ça, mais vraiment. Même à 25 ans, je peux passer des heures dans les hautes herbes à tomber sur des rattata en noir et blanc, c’est jouissif.

    15 janvier 2016 at 10 h 46 min
    • Répondre Alexandre

      Héhé, je ne vais pas contredire car je suis dans le même cas ! Qu’il s’agisse d’FF8 que je refais actuellement ou Pokemon que j’attends impatient sur le store de la Wii U : la nostalgie est partout et peut tout faire endurer à nos yeux ^^

      Bon visionnage si tu t’y mets en tout cas 😉

      15 janvier 2016 at 11 h 41 min
  • Répondre Léa

    Ah oui, ce fameux lâché de Pokémon, je vois bien ce quoi tu parles… La rencontre avec Salamèche est particulièrement triste..
    Que de souvenirs, j’avais 6 ans quand j’ai découvert Pokémon sur Tfou le matin pendant les vacances. Après une période où j’ai renié Pokémon pendant mon collège-lycée (car pas à la mode à cet âge), j’ai repris il y a deux ans et j’en suis très heureuse 😀

    Pokémon ♥

    25 octobre 2015 at 17 h 04 min
    • Répondre Alexandre

      T_T Le gars qui le laisse dehors pour l’abandonner sachant que Salamèche va l’attendre, quitte à laisser sa flamme s’éteindre T_T

      Bravo pour le rattrapage alors, il n’est jamais trop tard !

      26 octobre 2015 at 8 h 43 min
  • Répondre Ravenstar

    Pfouaaah, ça me rassure de voir qu’avec le chéri on est pas les seuls à avoir craqué en les voyant sur Netflix, nostalgie quand tu nous tient ^^

    24 octobre 2015 at 12 h 56 min
    • Répondre Alexandre

      La nostalgie n’a pas de prix, surtout quand il s’agit de Pokemon … et d’une somme si modique :)

      24 octobre 2015 at 17 h 40 min
  • Répondre LaGeekEnRose

    Ah? Je crois que dès que j’aurai trouvé un boulot,je vais me prendre Netflix rien que pour ça 😛

    22 octobre 2015 at 14 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Et comme je te comprendrais ! Franchement pour 7/8€ par mois, c’est largement rentabilisé tellement le contenu est énorme :)

      22 octobre 2015 at 14 h 35 min
  • Répondre Dehell

    J’avais essayé de m’y remettre il y a quelques temps, mais au final j’ai eu du mal à accrocher. J’ai trouvé la série assez mal rythmée souvent niaise, et la Team Rocket irritante, j’étais pas mal déçu…
    Sur Netflix elle est aussi en VO ou que VF ? Ptet que la VF jouait aussi dans mon appréciation, faudrait quand même que je retente. Je me souviens qu’il y avait des moments forts très efficaces.

    15 octobre 2015 at 13 h 40 min
    • Répondre Alexandre

      Ah ben là, ce que tu décris fait parti du « folklore » de la série Pokemon, si ça te rebute ^^ …

      Et oui, VO et VF sont dispos, sous-titrés ou non !

      15 octobre 2015 at 13 h 53 min
  • Répondre Salomé

    Je te laisse un petit commentaire pendant que j’écoute le générique de Pokemon.
    C’est fou comme des années après, je me souviens encore parfaitement du générique de Pokemon ainsi que des nombreuses chansons de l’OST en français. Tout comme toi, j’avoue que c’était mon rendez-vous quand c’était diffusé sur Tfou le matin! J’avais même la cassette du 1er épisode Pokemon avant que la sortie de la série à la TV pour te dire! Bref, entre ça et surtout la cartouche bleu que j’ai saigné à mort (j’avais mon Pokedex de complet et ma team niveau 100, NORMAL) (ma soeur avait la cartouche rouge pour qu’on se complète notre collec, et encore aujourd’hui, on fait ça XD)
    Bref, Pokemon, dans mon coeur, me fait toujours autant vibré, et rien que de l’évoquer ici me rappelle de merveilleux souvenirs!
    Bref, Pokemon forever in my dark kokoro <3 Et on finira tous par être les meilleurs dresseurs!

    15 octobre 2015 at 0 h 14 min
    • Répondre Alexandre

      Etant enfant unique mais fan absolu, j’avais acheté les 2 versions et une autre Gameboy pour pouvoir avoir les 150 malgré tout ! 😀

      Le coup de la cassette chapeau, Madame m’a dit aussi qu’elle l’avait à l’époque … COMMENT MON WALKMANN A PU PASSER A COTE DE CA ?!! è_é

      Allez, je me remets le générique pour la peine :p

      15 octobre 2015 at 9 h 25 min
  • Répondre Studinano

    Voilà… J’ai envie de reprendre un abo Netflix juste pour ça… C’est pas malin !

    14 octobre 2015 at 21 h 39 min
    • Répondre Alexandre

      Héhé, rien qu’avec ça il serait rentabilisé ! Il y a une cinquantaine d’épisodes par saison et 2 saisons disponibles donc … un mois serait même certainement trop court ^^’

      15 octobre 2015 at 9 h 05 min
  • Répondre Darkshine

    Faut que je mette le coup de grace à Saphir Alpha… Et ensuite je pense reprendre ma vieille DS pour redémarrer un SoulSilver qui avait mal tourné… Je ne te remercie pas, mes heures de jeu vont encore grimper en flèche et à force, je vais me faire foutre dehors par Madame… Très bel article, s’il en est.

    14 octobre 2015 at 21 h 08 min
    • Répondre Alexandre

      Aouch, désolé pour Madame ^^’

      Merci pour le compliment, mais je suis ravi de voir que d’autres sont capables de « retomber en enfance » dès qu’il s’agit de Pokemon. C’est quand même la preuve qu’une licence peut se renouveler assez (bien qu’avec les remakes il y ait discussion possible ^^) pour durer sur plus d’une dizaine d’années !

      15 octobre 2015 at 9 h 03 min
  • Répondre Doc-Addict

    Il faut qu’on se fasse un Pokerap!! Et un karaoké :) tu as évoqué tout ce que j’aime dans cette licence, cette nostalgie, ce Sacha (Ash Ketchum!) qui ne fait que des erreurs (surtout avec Dracaufeu) mais surtout ce jeu qui me rend accro même à 25ans! Vivement le prochain!

    14 octobre 2015 at 20 h 12 min
    • Répondre Alexandre

      Oui, je crois que je vais me mettre à rattraper le retard des épisodes auxquels je n’ai pas joué d’ailleurs ! J’ai de quoi faire depuis rubis/saphir …

      Et pour le Pokerap, c’est quand tu veux, je l’écoute au moins 2x par jour ! :p

      15 octobre 2015 at 9 h 01 min