Professeur Layton VS Phoenix Wright : la perle de la 3DS

Catégorie : Jeux Vidéo

1

J’en avais toujours été convaincu par les épisodes des sagas éponymes : les noms de Layton et Phoenix Wright sont généralement synonymes de très bons titres. Ce cross-over, annoncé comme un pavé dans la mare il y a quelques années, a trouvé le chemin de l’Europe il y a quelques mois.

 J’avais plus que hâte de mettre la main dessus, et c’est à Madame que je le dois. Enfin j’allais voir ensemble ces 2 grands noms des jeux de réflexion, que cela passe via des énigmes parfois très complexes pour Layton ou des heures délicates de plaidoyer au tribunal pour Phoenix Wright. En route donc pour la cité mystérieuse de Labyrinthia.

3

Naïvement mon inquiétude première était le visuel. Et oui ce sont deux univers bien distincts, notamment au niveau de la patte graphique. Pourtant, l’alliance se fait naturellement et même si j’avoue que le côté « plat » du professeur Layton me choquait au départ, je m’y suis finalement fait, et le tout est harmonieux … en fait, je crois que ce sont surtout ses petits yeux tout ronds là qui me perturbent dans cet univers où les personnages sont très expressifs, surtout à ce niveau.

C’est donc par un petit twist initial (qui ne trouvera d’ailleurs son explication qu’à la fin) que tout le monde se rend dans dans les murs de Labyrinthia.  On le comprend rapidement, sorcières et chevaliers vont devenir notre lot quotidien dans un folklore médiéval du plus bel effet. Nous croiserons ainsi les villageois en ville ou au barreau, tous ayant leur caractère propre qu’il faudra dompter pour percer les secrets de la ville.

Le scénario d’ailleurs est vraiment très bon. Pas exceptionnel mais l’ensemble est vraiment prenant. On a notre lot de révélations, de questions qui nous tracassent jusqu’aux dernières minutes de l’histoire, et ça c’est bon ! Je pensais même relever quelques incohérences mais finalement tout nous est expliqué et je n’ai pas eu de zones d’ombre. Bon bien sûr on ne pourra que sourire parfois devant ces explications, mais c’est bon enfant et globalement dans la veine des Layton à ce niveau.

8

Un des éléments très intéressants de ce cross-over est également l’utilisation des pièces SOS au tribunal. Oui vous savez cette monnaie qui s’obtient en scrutant l’environnement et qui permet d’acheter des indices pour résoudre les énigmes, et bien on peut ici l’utiliser pour nous aider lors des contre-interrogatoires, et je trouve l’idée gé-niale. Là où dans les Phoenix Wright on bloquait pendant 3h à se demander quelle pièce à conviction exacte il fallait montrer à quel moment pour faire avancer le script, on a enfin une aide pour accélérer des phases parfois longues et pompeuses.

Mais il fallait bien une ombre au tableau pour entacher ce très bon jeu, c’est la difficulté. Là où dans les deux sagas d’origine la difficulté est parfois élevée, voir très élevée (je suis un grand traumatisé des énigmes finales des Layton …), ici c’est globalement une balade jusqu’à la fin du jeu, hormis certains passages au tribunal qui sont parfois retords. Ca ne gâche pas tout bien sûr, mais on sent une orientation très grand public qui n’aurait pas perdue à être un poil plus complexe.

Malgré tout vous l’aurez compris cela n’enlève rien au plaisir de jouer à cette aventure pendant des heures, de longues heures même (23 pour ma part, ce qui est énorme pour une production actuelle), durant lesquelles on s’interroge sur la nature du mystère qui plane sur Labyrinthia. Vous vivrez des passages d’anthologie, vraiment, durant lesquels on reste sur le cul il faut bien le dire, et c’est bien à cela qu’on reconnait les grands jeux. Ce Professeur Layton VS Phoenix Wright est donc une réussite sur bien des points et s’élève  au rang des meilleurs jeux sur 3DS, à posséder absolument ! :)

20 juillet 2014
Article précédent Article suivant

2 Commentaires

  • Répondre Doc-addict

    C’est un des meilleurs jeux de 3DS, avec le FinalFantasy Threatrythm et Pokemon X/Y. Je suis d’accord pour les révélations, parfois c’est un peu tordu mais quand on se laisse porter par l’ambiance cela ne nous choque pas. Contente qu’il t’ai plu!

    20 juillet 2014 at 22 h 09 min
    • Répondre Alexandre

      Aaah oui le FF Threatrythm (impossible à prononcer à l’oral) il faut vraiment que je me le procure celui-là, ça doit pas être bien cher depuis le temps que c’est sorti …

      Sinon oui on se laisse porter comme tu dis. Les révélations dans les Layton bercent toujours un peu dans le fantastique donc c’est pas choquant :)

      21 juillet 2014 at 10 h 11 min