Pokemon GO, le nouveau raz-de-marée

Catégorie : Divers, Jeux Vidéo
pokemon go

L’année dernière quand le concept de Pokemon GO est venu aux oreilles du grand public, cela a été un choc : une application pour smartphones permettant, grâce à la réalité virtuelle, de chasser et capturer des Pokemon IRL, dans la vraie vie. Ca laisse rêveur, non ?

Un rêve de gosse à portée de mains. Et vous n’avez pas pu échapper au raz-de-marée sur internet : Pokemon GO est sorti par surprise cette semaine, nous permettant ainsi de découvrir ce qu’allait donner cette application (que je différencie vraiment d’un jeu, comme je le définirai plus tard). Et vous savez quoi ? C’est terrible !

pokemong go 3

L’espoir de toute une génération semble donc se cristalliser dans Pokemon GO, ou presque. L’idée est toute simple et sans prétention, mais avec un potentiel énorme : le monde entier a été cartographié pour disséminé ici-et-là des Pokemon sur nos routes, dans nos rue, ou même chez nous !

Ils sont partout et s’affichent en temps réel sur le smartphone, dans un rayon de X mètres autour de l’avatar nous représentant, permettant de manière très réactive la « chasse » lorsqu’une alerte apparaît. Une alerte peut signifier plusieurs choses :

  • Un « Pokestop » ou point de contrôle, vous permettant d’obtenir certains objets, notamment des Pokeballs ou des Oeufs Pokemon
  • Une arène accessible au lvl 5 pour tenter d’en prendre le contrôle et/ou d’y laisser un Pokemon pour la défendre
  • Des Pokemons aux alentours, dont la proximité vous est signifiée par un nombre de « pas » nécessaires avant la rencontre

Vous pourrez également obtenir des œufs à faire éclore en marchant après les avoir mis sous incubation, vous laissant la petite surprise quant à son contenu. Récemment, c’est un Salamèche que j’ai obtenu par ce biais /o/ Et ma joie était immense, car Madame a choisi de capturer Carapuce en starter de départ … ben oui, n’ayant pas un smartphone d’assez récente génération, nous faisons portable commun pour l’occasion 😉

pokemon go 2_bis

Et plus que le concept, c’est son application que je salue indiscutablement. Là où Nintendo s’est fourvoyé avec Miitomo dans sa tentative de conquête des téléphones portables, Pokemon GO a un autre objectif bien plus porteur : faire bouger les gens de chez eux. Et ça, c’est énorme. L’interaction en ligne avec « des gens », c’est bien, mais avec d’autres « en vrai » ou le simple fait de prendre l’air, c’est beaucoup mieux.

On peut ainsi découvrir des Pokemon autres que ceux de son entourage proche en marchant, voyageant, complétant toujours plus son Pokedex. Un rêve de gosse je vous dis ! Vous pourrez trouver des créatures déjà évoluées, ou déclencher l’évolution vous-même grâce à l’aide de « bonbons » spécifiques obtenus en capturant le Pokemon de base. Un moyen malin de permettre à long terme de compléter son Pokedex, comme on le ferait en jeu à force de les faire combattre.

Et à propos de la génération concernée par cette application, il s’agit uniquement de la 1ère pour le moment, ce qui à mon sens participe au succès phénoménal qui est en train de se mettre en place. Exit les presque 800 Pokemon qui ont de plus en plus de mal à se renouveler tant au niveau des noms que du visuel, retour aux sources avec ce que nous avons connu lors des premières aventures de Sacha en anime, et Red dans le jeu vidéo ! Mais nul ne doute que Nintendo va profiter de cet essor pour mettre en place dans le futur les autres générations pour enrichir le contenu, et certainement ses caisses.

A noter d’ailleurs qu’on ne peut le comparer à un free-to-play dans la mesure où on peut absolument tout faire à son rythme, et que les micro-transactions ne sont que pour les plus impatients et ne servent pas à acheter des Pokemon directement ou encore prendre le contrôle d’une arène pour X temps. Et j’adore cet esprit, cette effervescence que cela engendre parmi les dresseurs que nous sommes, à partager nos captures et prises de position.

pokemon go 1

C’est donc bien une petite révolution dans le monde du JV-application qui est en train de se dérouler et qui, même si inévitablement elle s’effritera avec le temps, saura ravir les utilisateurs qui joueront le jeu de rôle qu’on nous propose ici. Le concept est intelligent, bien pensé, et permet à chacun de se bouger physiquement pour enrichir sa collection en découvrant indirectement les coins importants par chez lui. Bravo Nintendo, c’est un sacré coup que vous venez de donner ! :)

L’application n’étant disponible à l’heure actuelle qu’aux Etat-Unis et en Océanie, il faut réaliser une petite manipulation pour pouvoir y accéder :

Alors, prêts à aller au Mont Everest pour débusquer Artikodin, au Vatican afin d’obtenir Mew, ou encore dans le zoo le plus proche et être sur de voir un troupeau de Tauros ? Je n’ai plus qu’une chose à vous dire : GO !

9 juillet 2016
Article précédent Article suivant

13 Commentaires

  • Répondre Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte

    Je m’y mets doucement, j’essaye de jouer un peu tous les jours lorsque la connexion me le permet et que les serveurs ne saturent pas… Le fait de connaître tous les pokemons actuellement sur l’appli m’a vraiment décidé à jouer car j’avoue que je ne connais pas du tout les dernières générations. Comme j’aimerais avoir un Rondoudou et un Togepi ^_^

    23 juillet 2016 at 22 h 02 min
    • Répondre Alexandre

      Je vois que tu es comme beaucoup autour de moi, fan des premières heures et ça fait plaisir à voir ^^

      Malheureusement, beaucoup utilisent l’appli actuellement à cause de l’effet de mode, ne respectant pas leur entourage et ne connaissant même pas l’intégralité des Pokemon, je trouve ça dommage, surtout lors des events …

      Par contre attention, Togepi c’est de la seconde génération (Or/Argent), donc pas encore disponible 😀

      25 juillet 2016 at 9 h 36 min
  • Répondre Shayann

    Comme je te l’ai dit dans notre échange de commentaires sur mon propre article, c’est ton article qui m’a inspirée et motivée à écrire le mien.
    J’avais envie de discuter ici d’un point que tu soulèves dans ton article : le free to play. C’est vrai que dans ce jeu, pas besoin de dépenser d’argent réel si on n’est pas pressé de faire les choses à son rythme. C’est très appréciable je suis d’accord avec toi.
    Mais pour moi c’est la définition du free to play finalement, c’est comme ça que chaque jeu ftp devrait être. Et j’espère que le jeu ne va pas succomber aux déviances qu’on observe généralement, en trouvant un moyen d’obliger les joueurs à dépenser pour rester compétitif (oui Hearthstone, c’est toi que je regarde).
    Bref en tout cas super article :)

    18 juillet 2016 at 21 h 30 min
    • Répondre Alexandre

      Depuis le lancement de l’appli, de cet article et de ton commentaire, j’avoue qu’on a craqué juste hier avec un petit achat de 10€ sur le store pour avoir des Pokepièces et accélérer les incubateurs :p

      Mais même là ça n’offre aucune garantie d’avoir un Pokemon roxxor ou quoique ce soit, et c’est ça que je kiffe. Je considère ça comme de l’argent donné aux devs, et ça me va très bien comme ça :)

      25 juillet 2016 at 9 h 34 min
  • Répondre Dehell

    Alors je viens faire le relou mais Nintendo et Miitomo n’ont pas grand chose à voir avec Pokémon GO :)
    Le jeu est créé (et édité) par Niantic, en partenariat avec la Pokémon Company, qui est la société qui détient la propriété Pokémon. Nintendo n’est qu’actionnaire de Pokémon Company, tout comme Game Freaks (les devs des jeux) et Creatures (les produits dérivés).
    Malheureusement, Pokémon GO ne fait pas partie du programme des applis mobiles de Nintendo, dont on a pour l’instant vu que Miitomo :/

    18 juillet 2016 at 15 h 48 min
    • Répondre Alexandre

      J’étais persuadé de t’avoir déjà répondu ma chouquette, désolé de la méprise !

      Merci pour les précisions pour lesquelles tu n’es pas relou bien au contraire, c’est important de ne pas faire qu’écouter la « masse » et savoir les faits véritables :)

      Mais j’aime à associer Pokemon à Nintendo, et ce malgré l’historique que j’ai découvert dans le bouquin de Third Editions. Peut-être pour relever indirectement le niveau extrêmement bas qu’avait mis en place Miitomo, d’ailleurs :]

      25 juillet 2016 at 9 h 30 min
  • Répondre Romain B.

    Je suis bien tenté par le « jeu » personnellement mais j’attends vraiment une sortie « officielle » du titre pour me lancer. Merci pour cet article en tout cas qui m’a convaincu de m’y mettre dès que possible. ^^
    Mon seul regret d’avance c’est qu’il doit « manger » pas mal de data non ? Est-ce que tu aurais une idée du total de Mo (Go ?) que tu as utilisé avec l’application ?

    14 juillet 2016 at 18 h 36 min
    • Répondre Alexandre

      Je suis ravi de lire ton retour l’ami, et mes excuses pour le temps de réponse : il fallait que je vérifie mes données avant :p

      Donc à titre d’exemple, nous y jouons depuis la sortie avec Madame de manière régulière (au moins 2h par jour, + le week-end) et nous utilisons +/- 1Go par semaine ! On a un forfait 5Go donc ça passe juste, mais j’imagine qu’avec – et en étant + raisonnable avec le temps, ça passe large :)

      18 juillet 2016 at 9 h 56 min
      • Répondre Romain B.

        Merci du retour ! Il faut donc tout de même un bon forfait data pour en profiter pleinement ! 😉

        18 juillet 2016 at 14 h 41 min
  • Répondre coffeequestfr

    Ton article me donne une hype de fou mais le plus triste dans tout ça, c’est que j’ai un windows phone… abattez moi, un rêve de gosse auquel je n’ai pas accès.

    « Sacha en anime, et Red dans le jeu vidéo ! » Non non, c’est blue en jeu vidéo car Pokemon bleu c’est mieux 😀

    10 juillet 2016 at 10 h 42 min
    • Répondre Alexandre

      Pokemon Bleu, c’est pour les faibles, mwahaha !

      Et plus sérieusement oui le coup des Windows Phone et autres smartphones incompatibles, c’est vraiment naze :( Un tel truc, tout le monde devrait pouvoir en profiter tellement le concept est énorme, nous font chier ces devs et autres barrières dans le monde des portables …

      Courage, ça viendra peut-être =/

      11 juillet 2016 at 10 h 14 min
  • Répondre Tigger Lilly

    Je suis d’accord avec toi, cela va probablement faire une petite révolution dans le monde des applis. Dans les années à venir, il va y avoir des dizaines d’applis dans le genre. Manque plus qu’Internet soit gratuit quand on voyage dans d’autres pays 😀 A moins qu’avec le GPS ça suffise? Pas encore eu l’occasion d’y jouer.

    9 juillet 2016 at 18 h 20 min
    • Répondre Alexandre

      Non malheureusement il faut activer la fonction GPS d’une part, mais également avoir accès à Internet, que ça soit via le Wifi ou les « Données mobiles » :)

      Mais si tu es amatrice de Pokemon de longue date ou simplement des premières versions comme moi, je te conseille à 100% de tester par toi-même 😀

      11 juillet 2016 at 10 h 12 min

    Laisser un commentaire