Overwatch, la (semi) déception

Catégorie : Jeux Vidéo
overwatch_entete

Quand le grand Blizzard décide de prendre de place dans un nouveau pan du JV, forcément le monde tremble. Et le pire, c’est qu’à chaque fois c’est une réussite ! Qui donnait cher d’Hearthstone, le jeu de cartes, ou encore d’Heroes, le MOBA ? Pas grand monde … et pourtant, regardez le succès et les recette, notamment de l’e-sport, qu’ils génèrent maintenant. C’est un fait, Blizzard est partout.

Partout ou presque, c’est pourquoi les premières annonces d’Overwatch ces dernières années ont une nouvelle fois eu l’effet d’une bombe. Univers cartoon et futuriste, personnages possédant des pouvoirs et un gameplay bien particuliers, le prochain bébé de blibli a fait rêvé les joueurs du monde entier lors d’une Bêta aux presque 10 millions de joueur. Mais qu’en est-il du jeu final, sorti il y a quelques semaines ? Réponse.

Alors tout d’abord quel en est le contenu, de ce jeu ? Et bien au risque de commencer par un point négatif, exactement la même chose que sur la Bêta : pas grand chose. Un matchmaking pour des parties rapides à 6 contre 6 sur 4/5 maps différentes, un mode particulier à la manière des Bras de Fer d’Hearthstone où les règles du jeu changent chaque semaine (personnages imposés, pouvoirs à temps de recharge très rapide, etc) et … c’est tout.

Parties classées qui n’apparaîtront pas avant Juillet, pas de mode solo ni d’autres modes de jeu, voilà tout ce que vous pourrez faire sur Overwatch. Je noirci volontairement le trait car je suis très déçu à ce niveau. Je sais très bien que l’intérêt du titre est ailleurs, mais punaise les gars nous ont tout déballé pendant la Bêta et n’offrent rien d’autres au lancement du jeu, du moins pas avant X mois/années. Avons-nous le droit avec ce jeu à l’un des soucis majeurs du JV actuel ? Je le crois, oui.

Tout miser sur un jeu en ligne est déjà risqué, mais proposer un contenu aussi pauvre en parallèle est une honte. Dire que je critiquais Star Wars Battlefront pour cela … même le novateur Evolve semblait plus riche. Bref, revenons sur ce sur quoi Blizzard semble avoir misé, le multijoueur. Heureusement d’ailleurs, un mode splitté local est présent pour permettre à … hey, mais qu’est-ce que je raconte ?! BIEN SUR QU’IL N’Y A PAS D’ECRAN SPLITTÉ ! Bon sang, cette mode du tout en ligne …

Mais revenons aux raisons de mon achat : avec Madame, et en toute connaissance de cause sur le fait qu’il n’y avait pas de mode solo, nous avons acheté le jeu et passé d’excellentes heures en compagnie de certains affreux en la personne de Melifog et MatSilverX. Car voici bien l’intérêt du titre, jouer avec des amis en ligne, au risque de se lasser extrêmement vite pour des raisons que je vais évoquer juste après. Et là le titre laisse apercevoir tout son potentiel car la dimension stratégique qui manque quand on joue au titre en solo est partiellement effacé en tentant d’harmoniser les différents personnages dans l’équipe.

Car il y a des outils sympas lors de la création de l’équipe : le titre indique en temps réel ce qu’il manque pour avoir une composition équilibré. Tanks, défenseurs, attaquants ou encore soigneurs, une vingtaine de personnages sont disponibles avec un gameplay propre pour chacun. En plus des attaques de base, chaque combattant dispose basiquement de 2 à 3 sorts en plus de son attaque ultime, et c’est un plaisir de jouer en variant les plaisirs. Et niveau variété, Overwatch met en place une petite innovation sympathique : il est possible en cours de partie de changer de personnage, en fonction des besoins donc.

Du coup, c’est idéal pour pallier à d’éventuels abus du côté adverse. Et des abus il y en a tant certains personnages sont clairement déséquilibrés. Pour ne rien arranger, il est possible dans une même team de prendre plusieurs fois le même personnage ! Alors c’est drôle les premières secondes, mais essayez d’atteindre un objectif ou de défendre un convoi lorsque 5 tourelles de nain protègent la zone : c’est impossible. La réactivité de la tourelle, tout comme sa cadence de tir, est bien trop élevée. Que dire également de Bastion, la gatling sur pattes ? Et c’est bien dommage, car tout cela nuit au plaisir global du jeu, qui possède pourtant un gros potentiel.

Vous l’aurez donc compris, passé l’improbable hype que j’ai eu au lancement du jeu (gg Blizzard, vous êtes les meilleurs pour ça !), je suis déçu d’Overwatch. Pas assez de contenu, des personnages (pourtant le coeur du jeu) non équilibrés ou encore et j’ai oublié d’en parler les objets que l’on obtient dans les coffres (eux-mêmes obtenus à chaque lvl up) qui peuvent être des doublons de ce que l’on a déjà, bref je ne vois pas l’intérêt de jouer au titre sur le long terme. Chercher à réaliser le Platine du jeu ? Bien trop dur, certains trophées sont ridiculement difficiles (il n’y a qu’à voir les 0,0% de joueurs l’ayant obtenu actuellement). Attendre le mode classé ? Mais pourquoi faire hormis se dorer le kiki dans un jeu si répétitif et déséquilibré … Ainsi, on peut légitimement se demander si le géant du JV n’a pas sorti Overwatch un peu trop tôt en basant tout sur la communication autour du titre, au détriment d’un vrai contenu accrocheur sur le long terme. Vous êtes les juges …

14 juin 2016
Article précédent Article suivant

8 Commentaires

  • Répondre Oncle Sam

    C’est étrange que le déséquilibre des personnages n’est pas été corriger lors de la Beta mais c’est le genre de chose qui viendra tu peux en être certains. Heureusement que je ne me suis pas précipité sur le jeu (la pub donnait vachement envie quand même). Le 100% multi joueur, non merci.

    15 juin 2016 at 11 h 45 min
    • Répondre Alexandre

      Je pensais comme toi pour les correctifs, mais le 1er vient d’apparaître et nerf des personnages pourtant assez équilibrés. Les priorités de Blibli ne semblent pas être celles des joueurs, c’est assez perturbant … et décourageant. Je garde espère sur le (très) long terme malgré tout !

      15 juin 2016 at 16 h 13 min
  • Répondre Hibou

    Alors ça. Je m’y attendais pas.

    Enfin si, un peu, je me suis lassé de Team Fortress, je me voyais pas passer ma vie sur Overwatch mais ce que tu en dis me refroidir énormément.

    Je le prendrai un jour sur ordi à petit prix, en attendant j’économise…

    15 juin 2016 at 11 h 21 min
    • Répondre Alexandre

      Le seul intérêt étant le jeu en groupe, ne l’achète même pas plus tard, tu auras pour compagnons de vulgaires randoms bien sales, et ça te dégoûtera plus qu’autre chose !

      Enfin, qui sait, sur le long terme Blizzard nous réservera peut-être de bonnes surprises, nous verrons bien :)

      15 juin 2016 at 16 h 10 min
  • Répondre Arnod

    Yep, je confirme, je m’en suis vite lassé. Vite redondant en solo, l’interêt est relancé avec un team d’amis, mais là encore le vide reprend vite le dessus. Manque de contenu, pas de gain autre que cosmétique, déséquilibrage, on a vite fait le tour du titre pourtant excellent.

    De ce côté, on a rien à redire à Blizzard, ils savent faire des jeux, faudrait juste qu’ils comprennent comment les remplir à l’avenir.

    15 juin 2016 at 11 h 13 min
    • Répondre Alexandre

      Copain o/

      Malheureusement ravi de constater que tu aies le même ressenti que moi. On a eu beau s’amuser ensemble notamment mais seul et sur le long terme, c’est plat, sans saveur. Franchement je n’y joue plus qu’une ou deux sessions par jour, mais rien de plus :(

      15 juin 2016 at 16 h 09 min
  • Répondre Clémence

    Oh, malheureusement tu confirmes mes craintes sur ce jeu … J’hésitais beaucoup à le prendre mais j’ai peur de m’en lasser bien trop rapidement vu le peu de contenu :[. Et même si le but du jeu est ailleurs, c’est vraiment dommage qu’ils n’approfondissent pas plus l’excellent univers qu’ils ont mis en place dans un mode solo.

    14 juin 2016 at 21 h 26 min
    • Répondre Alexandre

      Et pourtant il y a matière !

      Ils ont réalisé des mini-films de quelques minutes centrés sur quelques personnages du cast, et ces films sont vraiment supers :) Du coup, je ne comprends vraiment pas pourquoi ils n’ont pas fait un mode solo comme tu dis, avec de jolies cinématiques qui vont bien … enfin, tu peux passer ton tour il me semble, oui.

      15 juin 2016 at 16 h 07 min