Mindhunter : saisons 1 & 2

Catégorie : Séries
netflix mindhunter holden bill carr

Tout le monde connait Netflix, particulièrement prolifique depuis quelques mois dans la mise en ligne de séries au format court, d’une dizaine d’épisodes. D’une qualité souvent inégales, il y a parfois de petites merveilles; j’ai par exemple à l’esprit The Sinner avec Jessica Biel que je vous conseille si vous aimez les thrillers à révélation assez folles sur la fin.

Mais ici, je vais vous parler de Mindhunter et de ses deux saisons actuellement disponibles. Je vous spoil par avance ma critique : c’est du très lourd et il s’agit pour moi, avec Peaky Blinders, des meilleures productions sur la plateforme. Allez, sans vous saucer davantage, c’est parti pour l’article qui, rassurez-vous, ne contiendra pas de spoilers.

mindhunter entretien interview ford tench

Le synopsis global est simple mais passionnant : la naissance du profilage au service de la criminologie aux Etats-Unis. Vous connaissez tous la série Esprits Criminels ? Voici donc, en quelque sorte, les origines de leurs méthodes et comment l’évolution des crimes perpétrés sur le sol américain a obligé les plus hautes autorités, ici le FBI, à considérer sérieusement ce qui était une méthode moquée de tous.

Nous suivons un tandem attachant de personnages que tout oppose, hormis la volonté ardente de faire triompher aux yeux du pays les pratiques qu’ils sont en train de développer. Ainsi les agents spéciaux Holden Ford et Bill Tench, qui seront rejoints par d’autres agents, intriguent autant qu’ils dérangent.

La base de leur méthodologie consiste en l’interview de criminels notoires ayant été emprisonnés pour crimes violents. De grandes personnalités américaines qui m’étaient inconnues se laissent alors piéger au jeu de la vanité afin d’expliquer leurs motivations. Ainsi, les personnalités d’Ed Kemper, Richard Speck ou encore Charles Manson, sont passées au crible afin de pouvoir comprendre leur psychologie, élément-clé de la série.

mindhunter meurtre

Tout ne sera pas rose et l’équipe sera souvent confrontés à des murs. Mais Mindhunter ne perd pas de tant avec des enquêtes bouches-trous comme on peut le voir dans de «  » »vieilles » » » séries comme Mentalist, faisant perdre de sa superbe à la trame principale, non, chaque minute passée sert une intrigue ou renforce le background des personnages, et c’est extrêmement plaisant.

Petit à petit on s’attache, on aime, on déteste, personne n’est manichéen ici, surtout dans la seconde saison où cette sensation est davantage développée. Un fil rouge est également présent tout du long pour nous teaser une future traque dans la saison trois qui promet d’être assez fantastique. Certaines scènes ou propos sont d’ailleurs parfois assez dérangeantes, mais jamais gores, on satisfait ainsi une sorte de curiosité malsaine, mais sans prendre le risque de cauchemarder la nuit.

Pour le reste, il vous faudra passer à l’acte et regarder la série pour vous faire votre propre avis. Le rythme global est finalement assez lent, à l’instar des interrogatoires méticuleux des criminels, mais l’intérêt est réellement ailleurs et ces fameux entretiens sont absolument saisissants, sombres et fascinants. En tout cas, ils m’ont captivé ! Et vous, vous êtes plutôt quoi sur Netflix en ce moment ? 😉

Article précédent Article suivant

4 Commentaires

  • Répondre Steph

    On s’est lancé y a pas longtemps et on a tellement adoré qu’on a fini les deux saison en un rien de temps ! Du coup, c’est d’autant plus déprimant de savoir qu’il va sans doute falloir attendre assez longtemps pour voir la suite. C’est en tout cas mon gros coup de coeur série de l’année.

    18 septembre 2019 at 17 h 42 min
    • Répondre Alexandre

      High five !

      Aucune idée quant à la date de la prochaine saison mais j’ai déjà hâte. Et apparemment, il y en aura 5 *_*

      19 septembre 2019 at 11 h 46 min
  • Répondre Quandonestdeux

    Hello ! J’adore cette série !!!!
    Tu pense que le malade du début sera le sujet de la saison 3 ? J’ai cru comprendre qu’il y aurait 5 saisons et donc qu’on ne le verrait qu’à la fin…

    Perso j’ai un peu moins aimé la saison 2, juste parce qu’il y avait moins interrogatoires ^^ mais l’histoire du gamin de Bill… ça fait froid dans le dos.

    17 septembre 2019 at 13 h 02 min
    • Répondre Alexandre

      Oui je le pense ! Par contre, je ne savais pas pour les 5 saisons, wow, TROP BIEN 😀

      Et en effet, la saison 2 est différente. Comme je le dis dans l’article, je suis fasciné par les interrogatoires (en particulier celui du tailleur d’arbre avec la majorette) mais le côté glacial de la situation entre Nancy, Bill et leur fils, c’est stupéfiant aussi.

      Bref, vivement la suite !

      19 septembre 2019 at 11 h 43 min