Les Animaux Fantastiques 3 – Les Secrets de Dumbledore

Catégorie : Cinéma
animaux fantastiques 3 secrets dumbledore johnny depp proces amber heard harry potter

Il y a des choses que l’on regarde, auxquelles on joue, que l’on fait, par habitude, par réflexe. Quand le terrain semble conquis et l’univers familier, la confiance est acquise et on se retrouve comme ça, devant les Animaux Fantastiques 3 – Les Secrets de Dumbledore sans trop savoir pourquoi. Ah si, profiter de pouvoir faire une séance ciné sans notre petit monstre et ça, ça n’a pas de prix !

C’est donc un peu à l’arrache je dois vous l’avouer que nous y sommes allés avec Madame, qui est une très grande fan de l’univers, alors que nous n’avions que moyennement apprécié le 1er volet, et extrêmement peu de souvenirs du second. Univers parfois peu inspiré, changement d’acteur principal suite à la « polémique Johnny Depp », c’est sans aucune attente particulière que nous avons replongé … ah si, peut-être celle de revoir Poudlard, mise en avant dans les différents trailers.

animaux fantastiques 3 secrets de dumbledore norbert dragonneau

Je ne vais pas vous le cacher, le scénario de ce troisième film n’est clairement pas son point fort. On continue d’assister à l’élévation de Grindelwald dans le monde de la magie, à la propagation de son discours de haine envers les humains/moldus, et un peu d’animaux fantastiques en fond. Un résumé que l’on pourrait finalement appliquer au film précédent, et même au premier en poussant légèrement. D’ailleurs, et ça n’est pas leur faute, mais ces thèmes font tellement écho à la société actuelle que leur redondance m’a été pénible. Exclusion des autres, culte du sang pur et d’une tranche de la population … pfiou, la fatigue.

Mais bon on est dans l’univers d’Harry Potter quand même, ou presque, et la magie s’en mêle pour le meilleur. En toile de fond, une élection mettant en concurrence Grindelwald et d’autres pontes du monde magique pour en obtenir la présidence. J’ai trouvé ce fil rouge intéressant, même si apparemment ça n’est pas présent dans les livres, car il a aussi permis un lien presque naturel avec les animaux fantastiques, parfois mis un peu en retrait.
En effet, au-delà des petites bêtes devenues habituelles avec Norbert Dragonneau, se trouve dans ce film le Qiling, une créature mystique utilisée autrefois pour désigner le souverain de manière naturelle en sentant la bonté et la sincérité de celui-ci, et non via des élections au sens classique du terme. Tout le film se base donc sur cette intrigue, avec son lot de mensonges, manipulations et trahisons. Des choses très classiques avec toutefois des surprises bien venues.

animaux fantastiques 3 secrets de dumbledore aberforth jude law

Visuellement pas de soucis, c’est très moderne voire un peu trop dans le sens où on assiste souvent, lors des sorties de baguettes, à une déferlante de couleurs et de sorts sans aucune incantation. C’est tout bête mais ça me dérange : avant un mouvement de baguette correspondait à un sort bien précis, pas une simple projection d’énergie ou random boule de feu/trait de foudre. Mais bon, on s’y fait et franchement les animaux fantastiques présents tout comme l’humour parsemé ici-et-là aide à ne pas lever les yeux au ciel trop longtemps.

Mais alors, que sont vraiment les « secrets de Dumbledore » ? Et bien deux choses selon moi d’importance et d’intérêt variable : d’une part un approfondissement de sa généalogie, notamment son frère et sa sœur au passé tragique que l’on voit et dont on entend parler dans la saga originelle, mais aussi son neveu Prudence, qui serait bien un Dumbledore comme l’avait indiqué Grindelwald dans le précédent film.

Egalement la relation de Dumbledore avec ce dernier à travers un pacte de sang est au cœur des débats, dans et en-dehors du film. Personnellement, je trouve ça génial qu’il y ait cette relation entre les deux personnages, clairement expliquée plusieurs fois, d’autant plus quand on connait les sorties plus que douteuses de J.K. Rowling au sujet des relations et droits de la communauté LGBT. Et concrètement dans l’histoire on comprend pourquoi Dumbledore et Grindelwald ne peuvent pas réellement s’affronter et ce qu’il leur en coûterait de le faire.

La fin du film pourrait toutefois changer cet état de fait, sans tout vous dévoiler, et la porte ouverte pour de futures productions est large. Enfin, visiblement c’est encore en suspens selon les chiffres de fréquentation de la production en salles. Nous verrons bien, mais j’ai presque hâte de voir la suite où peut-être, enfin, Grindelwald aurait une vraie ampleur en terme de méchant. Honnêtement, c’est depuis 3 films beaucoup de blabla pour pas grand chose … me rappelant un certain Voldemort d’ailleurs. Et aussi Poudlard bordel, enfin revoir la mythique école avec des choses connues ou que l’on découvre, parce que là c’était franchement l’arnaque, on a dû la voir genre 10mn dans tout le film, du fan-service pur très frustrant. En bref, les Animaux Fantastiques 3 – Les Secrets de Dumbledore divisera une fois encore, surtout les membres de la communauté HP qui seront, ou non, satisfaits des libertés prises ici.

Article précédent

1 commentaire

  • Répondre Nanakie

    J’y suis allée pour les mêmes raisons : le plaisir de retrouver les salles obscures sans gnômes, et l’attrait de l’Univers. J’ai trouvé le film long… Je ne me souviens plus du 2, mais me rappelle avoir eu un bon feeling en le regardant, alors peut-être qu’il serait le meilleur des 3 selon moi ?
    Bon en tout cas ce #3 est mou, bien que l’intrigue politique soit très intéressante.

    Arf et puis, les allemands méchants, again et again et again…. ça SAOULE !!!
    J’ai quand même envie d’une suite !

    10 mai 2022 at 10 h 14 min
  • Laisser un commentaire