Les 2 visages d’X-Men : Days of Future Past

Catégorie : Cinéma

5

Vous ne devez entendre parler que de ça en terme de sortie ciné en ce moment, le nouvel épisode des X-Men est en effet dans les salles depuis Mercredi. Un film attendu de longue date, après un très bon Le Commencement sorti il y a quelques années mais aussi après ce qui est pour beaucoup, moi inclus, un échec : Wolverine, le Combat de l’Immortel.

La barre était donc haute, allait-il ici s’agir d’une suite au Commencement ? De la trilogie X-Men ? J’aurais souhaité le premier, et été curieux par l’autre (du fait de la mort de 80% des personnages à la fin du 3), mais en fait il s’agira des deux, et ce par un procédé scénaristique qu’il est dur de maîtriser : le voyage dans le temps. Toutefois le contexte des mutants et de leurs pouvoirs n’ayant pour limite que l’imagination des scénaristes, cela semblait bien s’y prêter. A raison ?

2

Cette critique va être en deux temps, comme l’indique le titre, car en effet il a clairement deux niveaux de lecture. Le premier en le regardant individuellement des autres épisodes de la saga et le second prendra en compte les précédents et toutes les incohérences que cela entraîne, nuisant à la crédibilité du film dans son ensemble.

En soit Days of Future Past est donc clairement un bon film, très bon même. Grâce à un casting assez monumental (avec entre autres Hugh Jackman, Jennifer Lawrence, Ellen Page, Michael Fassbender -ah oui et bien sûr Omar Sy), il envoit du pâté et c’est même trop de stars qu’on regrette de ne pas voir chacun individuellement, mais c’est donc agréable de voir les acteurs des anciens personnages et de nouveaux incarnés par des visages connus.

Le film est très bien rythmé aucun soucis là dessus; on est est vite mis dans le bain en découvrant le monde apocalyptique faisant suite aux événements d’X-Men 3, moyennant une petite ellipse. Les mutants y sont traqués par des humains ayant mis au point des armes robotiques dont il est impossible à échapper. Mention spéciale d’ailleurs pour ces armes, les Sentinelles, qui sont magnifiquement réalisées et dont les animations sont au top, tout comme les scènes de baston en général, d’ailleurs.

La solution est donc d’envoyer Wolverine dans le passé pour tenter d’empêcher « un certain événement » de se produire, et ainsi permettre un futur meilleur aux mutants. Pourquoi, comment ? Et bien je ne peux vous conseiller autre chose que d’aller voir le film afin de ne pas vous spoiler. Sachez juste que malgré un dénouement prévisible et un Wolverine presque anecdotique au final, ce film pris indépendamment des autres est réellement excellent. Les sauts temporels sont bien maîtrisés et quand tout est fini on a cette impression agréable de « boucle bouclée ». Mention spéciale à Mystique que l’on voit beaucoup dans cet épisode et Magneto qui est décidément un de mes personnages favoris, montrant une nouvelle fois ici que s’il n’est pas stoppé par le professeur Xavier, c’est lui le patron.

spoiler alert

On va maintenant aborder les choses qui m’ont dérangé durant la séance. Attention cette partie de l’article va spoiler bien comme il faut, prenez garde si vous n’avez pas encore vu le film !

D’ailleurs la première chose qui frappe est un peu ce que j’ai dit plus haut : l’ellipse qui est faite au début nous place dans une époque ancrée après la trilogie classique et les deux épisodes consacrés à Wolverine, tout comme celle où se situe le passé dans lequel Logan est projeté quand il doit arrêter Mystique se déroule quelques années après les événements du Commencement. Vous suivez ? Et bien dans les deux cas, l’ellipse est bien trop grande et on aimerait avoir plus d’explications.

Et c’est finalement dans le premier cas qu’on accepte le plus les choses. L’apocalypse qui nous est comptée est crédible au premier regard, car il faut dire qu’après la fin du 3, tout le monde est mort ou presque. C’est là que survient une chose qui m’a interpellée : le professeur Xavier est vivant. Alors oui la scène cachée après les crédits du 3 nous montrait le réveil d’un hypothétique professeur tout comme celle après le Combat de l’Immortel où Xavier et Magneto rencontre Logan pour lui demander son aide concernant le projet « Retour vers le futur ». Mais ça ne suffit pas.

C’est quoi ce délire où des événements aussi importants que celui-là subissent des zones d’ombre aussi énormes, merde il a juste été désintégré par Phénix, on mérite un peu plus que ça comme résolution non ? J’ai pu voir sur internet qu’il aurait transféré son esprit avant de mourir ou je sais pas quelle connerie du genre … bullshit total, je crois que même si ce genre de miracle était racontée dans un film j’aurais du mal à le croire, mais là rien du tout et comme on le voit souvent Xavier, c’est assez gênant.

7
Enfin si je devais expliquer LA grosse incohérence, c’est celle-ci. Le rôle de Mystique dans les événements du passé sont tout à fait légitimes du fait des actions anti-mutants de Trask. Oui mais voilà, sa « fin » ne colle pas du tout avec les événements que l’on connait de la trilogie que l’on connait. En effet -attention tenez vous bien pour suivre, si les Sentinelles du futur ont pu être activées pour traquer les mutants en s’adaptant face à leurs pouvoirs, c’est grâce à l’ADN de Mystique, pris directement de son corps, mort, que les hommes de Trask ont pu récupérer après que celle-ci lui ait collé une balle dans la tête. Et ça, c’est l’événement que Wolverine a pour mission d’empêcher.

Non mais ya pas un problème là ? Dans le passé, Mystique est morte, ce qui permet de développer les Sentinelles. Ce développement se fait donc pendant la trilogie pour les faire sortir d’usine dans le futur apocalyptique. Et devenez quoi, on voit Mystique dans chacun des trois films ! Comment cela est-il possible ? Elle a un tel rôle dans ce Days of Future Past qu’il a été impossible pour moi de me détacher de cette incohérence énorme, et ce malgré la très bonne interprétation de Jennifer Lawrence. De la même façon d’ailleurs on sait que le gouvernement et les « hommes » étaient au courant de la présence, ou plutôt de la menace mutante, suite à l’assassinat de Trask mais pour autant il n’y en a jamais été question dans la trilogie, malgré les nombreuses occasions d’accélérer le développement des Sentinelles.

Encore cette désagréable sensation donc de se faire déposséder de l’univers que l’on connait, faisant table rase du passé pour poser les bases d’une nouvelle suite de films, et ça se sent. J’aurais également pu parler des griffes de Wolverine qui sont censées après le Combat de l’Immortel avoir été épurées de tout adamantium, et pourtant on le voit très clairement dans le futur apocalyptique : ce ne sont plus ces os que l’on voit, mais clairement le métal. Certains diront que Magneto lui aurait ré-intégrer l’adamantium … là encore je demande à voir, les sous entendus d’événements importants, ça me gonfle.

Voilà, j’ai du en oublier en cours de route mais c’est ce qui m’a frappé en voyant le film. Ces deux niveaux de lecture sont délicats à digérer, d’autant plus que si on le prend indépendamment de tout autre film il est excellent, mais cette impression de « triche » prend le dessus, surtout à la fin où même si niveau scénaristique c’est énorme, voir que tout le monde est finalement en vie, tout mignon tout gniangnian c’est comme tiré un trait sur les morts des épisodes précédents, et l’impact que cela représentait. Malgré tout ce que je viens de vous raconter je vous conseille d’aller le voir, que vous ayez vu les précédents ou non (c’est mieux si c’est le cas, bien sûr) et vous invite à venir partager vos impressions ici, afin de pouvoir échanger sur ce film que tout le monde encense actuellement, critiques comme grand public :)

Article précédent Article suivant

3 Commentaires

  • Répondre Alexandra

    En même temps vu que les squelettes en adamantium ça n’existe pas, qu’on n’est pas sûr pour le gène mutant et qu’on ne maîtrise pas le voyage dans le temps, pourquoi se poser toutes ces questions ? Rien n’est cohérent dans les comics 😉
    Nan bon je te taquine. En réalité on s’est fait la même réflexion pour Mystique. Au lieu de dire qu’elle est morte en 1973, ils auraient simplement dû faire croire qu’en essayant de l’attraper ils l’ont blessé et ont récupéré de l’ADN, comme dans Days of future past finalement. Après pour Wolverine, me souviens plus trop de la fin de l’Immortel, mais il me semble que le doute était permis justement, à savoir s’il était en fer ou plus. Mais peut-être te dis-je n’importe quoi ^^
    Mon chéri a beaucoup de mal à suivre entre les préquels, les suites, les histoires dérivées. Il arrive plus à les remettre dans l’ordre 😉

    3 juin 2014 at 10 h 28 min
  • Répondre Letersk

    De toute façon pourquoi se poser des questions de cohérence à partir du moment où les films violent le comics originel ? (Xavier avec des cheveux, Xavier qui se fait tuer par Phoenix, Wolverine plus fort que Phoenix, Phoenix qui normalement est gentil contrairement à l’alien Phoenix Noir qui a pris la place de Jean Grey, l’équipe de base de Xavier qui n’est pas du tout celle du film, etc etc.)
    En fait pour aimer ça, il faut voir les films comme ils sont et ne pas chercher à voir la cohérence entre les anciens et les nouveaux. Après il est cool, et puis comme souvent dans Marvel faut s’imaginer qu’il y a plein d’arcs différents, des mondes parallèles, donc que Xavier soit mort ou non osef ! ^^

    27 mai 2014 at 14 h 50 min
    • Répondre Alexandre

      Haha, tu as finalement résumé en peu de lignes ce que je tente de faire passer : pour réellement profiter du film il ne faut pas chercher à le lier aux autres. Mais quand j’ai été le voir je n’ai pas réussi cet exercice … vivement le Blu-ray que je corrige le tir ^^

      27 mai 2014 at 15 h 03 min