J-Stars Victory + : quand le rêve prend forme ?

Catégorie : Jeux Vidéo
1

1

Il y a de ces concepts comme ça qui font rêver. Personnellement j’aime les mangas, shonens pour la plupart, et quand j’ai vu pour la 1ère fois sur 3DS (ou DS je ne sais même plus) qu’il existait un jeu réunissant Ichigo, Naruto ou encore Sangoku, j’étais comme un fou. Mais voilà, celui-ci n’était sorti qu’au Japon …

Alors quand Bandai Namco a commencé à teaser l’arrivée de cet ovni sur PS3 et PS4, ma manette était déjà folle. C’est d’ailleurs grâce à Pierre-Adrien, CM de l’éditeur, que j’ai pu obtenir une copie du titre et je l’en remercie. Après avoir terminé le jeu il y a quelques jours, voici mes impressions sur le titre. Et le moins que je puisse dire est qu’il y a des choses à dire :)

11870860_1625952070979456_3865826327785317257_n

Comme souvent pour ce genre de jeux, j’ai pris pour habitude de commencer un titre par son mode en ligne. Je fonce volontairement dans ce procédé suicidaire pour assouvir mon besoin de compétition tout en me faisant plaisir à l’instinct. Et là on peut dire que j’ai eu tort … Le gameplay des affrontements est vraiment très particulier pour un jeu de combat.

Le principe est le suivant : les affrontements se font en 2 contre 2, avec un personnage en soutien. Vous êtes donc constamment 4 sur le champ de bataille au minimum, ce qui m’a posé un problème dans un 1er temps : celui de la visibilité. Selon les personnages, les coups et techniques utilisés peuvent générer pas mal d’effets visuels et le tout ainsi créé est parfois confus, même avec le temps. Heureusement, le système de lock fonctionne très bien, au contraire du dernier Naruto UNS Générations qui lui était vraiment brouillon.

N’étant pas seul le jour où j’ai débuté sur le jeu, nous avons ensuite débuté ce qui est pour moi l’énorme point fort de ce jeu : un mode histoire jouable en coop LOCALE ! En ces temps où la mode est au jeu en ligne et où le fait de jouer avec des amis IRL semble malheureusement être amené à disparaître, quel plaisir de découvrir que le contraire était possible. Bon, avec un petit défaut toutefois : l’écran qui peut déjà s’avérer confus parfois devient carrément réduit en écran splitté. Mais le plaisir de jouer avec quelqu’un « en vrai » et de pouvoir communiquer pendant le jeu est tel qu’on oublie vite ce qui n’est qu’un détail.

CLpXksbWoAAlxVF

Je parlais donc du mode solo, le cœur du jeu. Comment ce qui est un concept comme celui-ci peut-il espérer former un tout cohérent, alors que sa nature même est de réunir des héros, et donc des univers, bien différents ? Et bien l’astuce vient du fait que tous ces mangas paraissent dans le magazine japonais Shonen Jump. Ainsi un monde est créé artificiellement par le dieu Jump qui va décider de réunir les plus grands combattants de l’univers afin d’en déterminer le plus fort, et lui voir se faire attribuer un vœu.

Nous pouvons donc entamer ce mode solo avec l’un des 4 plus grands héros de manga au choix entre Luffy, Ichigo, Naruto ou Toriko. Chacun se voit automatiquement attribuer 2 compagnons de routes parmi certains personnages, Ace et Seiya pour l’arc de Luffy par exemple (celui que j’ai choisi). Ces aventures sont extrêmement longues pour un jeu de ce type et j’ai eu la surprise d’y passer près d’une vingtaine d’heures, en faisant toutes les quêtes annexes. Toutes ne sont pas passionnantes d’ailleurs, mais elles ont le mérite d’enrichir le roster.

Ce solo ne restera pas dans les annales par son scénario c’est évident, mais il a le mérite de tenter de former un tout cohérent en réunissant des dizaines de personnages disponibles, et c’est finalement bien tout ce qu’on demande au jeu. On peut également « personnaliser » chacun en lui attribuant des cartes avant chaque affrontement qui font varier les statistiques. Perso je ne me suis pas attarder dessus, l’intérêt est relativement faible.

En conclusion nous avons là un jeu au contenu très riche. J’ai d’ailleurs omis de parler du mode Route de la victoire qui est un mode arcade où les affrontements s’enchaînent sous réserve de remplir certaines conditions. Malgré tout, si vous décidez d’acquérir le jeu faites le en connaissance de cause : le gros du titre se trouve dans le fan-service dispensé à merveille dans des affrontements funs et nerveux, mais attention certains éléments sont superflus et clairement dispensables. En somme vous y passerez de nombreuses heures seul mais aussi et surtout avec des amis, que cela soit en ligne ou en local. Bon jeu ! :)

Article précédent Article suivant

19 Commentaires

  • Répondre Gabssama

    T as parfaitement décrit le jeu! Je l ai pris Day one et si j étais pas fan de tous ces mangas, je n aurais joué que quelques heures. L’univers est vraiment cool et le contenu est plus que généreux.

    Par contre, le mode solo Goku n’existe pas, c’est Toriko qui jouit d’un arc solo 😉

    31 août 2015 at 19 h 46 min
    • Répondre Alexandre

      Très généreux oui, et moi au contraire je ne connaissais finalement peu de shonens, et bien je me suis lancé dans MonsterxHunter dispo sur Netflix =)

      Et merci pour la remarque, je vais (enfin) aller modifier ça dans l’article !

      1 septembre 2015 at 11 h 37 min
      • Répondre Gabssama

        Monster x Hunter mdrrrr C’est un cross over entre Monster et Hunter x Hunter ? lool

        La premiere saison sur netflix te mettra l eau à la bouche. Le vrai manga commence après 😉 En tout cas il fait parti de mes mangas préférés!

        1 septembre 2015 at 12 h 10 min
        • Répondre Alexandre

          MDR le mec se fout de ma gueule 😀

          Bon ben j’ai pas tout retenu du nom visiblement, mais j’ai bien choisi. Tant mieux alors ^^

          1 septembre 2015 at 13 h 48 min
          • TobyOne

            Bien sûr que t’as bien choisi si t’as décidé de te lancer dans Hunter x Hunter ! Bon article :)

            13 septembre 2015 at 14 h 24 min
  • Répondre Romain B.

    Je suis assez d’accord, en tant que fan de mangas en général j’ai apprécié le titre mais il possède tout de même quelques défauts gênants comme cette sal***rie d’invincibilité après être tombé à terre…

    Le jeu reste bien sympa toutefois même s’il manque un chouïa de finition. Ceci dit, comme l’a souligné très justement Sharnalk, c’est presque un miracle que le titre ait pu sortir tant il y a d’éditeurs différents chez nous qui se partagent tous ces titres (dont certains ne sont même pas sortis chez nous d’ailleurs…)

    31 août 2015 at 19 h 45 min
    • Répondre Alexandre

      Ah oui c’est vrai tu fais bien de le rappeler, j’ai oublié de le mentionner dans mon article. C’est particulièrement frustrant de savoir qu’il faut absolument s’éloigner d’un adversaire après l’avoir bien enchaîné parce que finalement il lui suffit d’un coup pour avoir l’avantage. Ils auraient du réduire ce temps pour uniquement empêcher des combos infinis quoi =/

      Mais oui, globalement c’est un « bon titre qui manque de finitions », on peut dire ça ^^

      1 septembre 2015 at 11 h 35 min
  • Répondre sharnalk

    J’avais acheté la version Japonaise du jeu sur PS3, il était pas mal, mais pour jouer en ligne, il fallait forcement jouer avec des joueurs européens.

    Je me demandais sur quoi bossait Spike depuis Ultimate Tenkaichi sur PS3, et finalement ils ont eux l’honneur de pondre ce nouveau J Star. Et là, je ne peux que saluer Bandai Namco Europe pour être parvenu à localiser le jeu en France, ce n’était clairement pas gagné en raison des nombreuses sociétés à détenir les héros de ce jeu.

    A l’époque des salons genre la Paris Manga, les salariés de BN nous faisait bien savoir que pour vendre le jeu en France, ils devraient le vendre genre 100 euros pour rentrer dans leur frais.

    A mon avis, les Japonais ont du forcer cette sortie, car le jeu s’est très mal vendu au Japon, et pour des raisons diverses et variées.

    Le jeu n’est pas mal mais on fait vite le tour et quelques personnes sont vraiment bien trop puissants par rapport à d’autres, notamment pour Kankichi Ryotsu (une légende de Shonen Jump).

    Bon jeu en tout cas, on retrouve certains mécanismes de Spike, et Seiya peut se vanter d’apparaitre enfin dans un bon jeu à défaut d’être loupé graphiquement lorsqu’il enfile la Gold Cloth du Sagittaire.

    27 août 2015 at 20 h 28 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien, merci pour ces précisions, je n’imaginais pas à quel point le jeu avait eu du chemin à faire avant de sortir chez nous … j’espère qu’il aura les ventes nécessaires pour montrer l’intérêt des joueurs pour ce genre de titre original :)

      Mais comme tu le dis justement et comme j’ai tenté de l’écrire, il faut objectivement être mitigé sur ce jeu : il est fun, nerveux, on s’éclate bien avec maiiiis il n’est pas exempt de défauts !

      28 août 2015 at 9 h 18 min
      • Répondre sharnalk

        C’est là la problématique de l’Europe, tous les droits sont éparpillés. Naruto, Dragon Ball et One Piece n’appartiennent pas au même propriétaire par exemple en France.

        Les ventes sont plutôt bonnes en Europe et aux USA, bon bien sûr la version inédite sur PS4 est une exclusivité chez nous, auquel à peaufiné Spike mais ça reste de l’ordre du gadget.

        Après c’est le genre qui veut ça, car il faut uniformiser les personnages, pour que chacun ait son propre panel de coups. Il y a quelques finesses dans le jeu pour prolonger les combos, mais ça reste néanmoins très accessible et c’est ce que souhaitais justement l’éditeur.

        30 août 2015 at 17 h 55 min
        • Répondre Alexandre

          On peut donc affirmer que c’est une réussite, tant pour l’éditeur que pour le grand public ? J’en suis ravi en tout cas, c’est un ovni que je voyais un peu se prendre le mur … mais il faut croire que non 😉

          31 août 2015 at 10 h 54 min
  • Répondre Doc-Addict

    Je ne sais pas si j’y jouerais, mais j’ai bien envie de tester le multi local, ça doit être vraiment fun d’utiliser Ichigo et son sabre et de taper sur Luffy (car je n’aime pas One Piece, c’est dit!).

    26 août 2015 at 14 h 51 min
    • Répondre Alexandre

      Comment ça tu n’aimes pas One Piece è_é

      Il y a des choses qu’il va me falloir te corriger quand on se verra è_é

      28 août 2015 at 9 h 15 min
  • Répondre Peb

    Ce jeu me tente bien depuis que j’ai eu connaissance des premiers trailer mais je ne suis pas sur de vraiment l’apprécier en fait car je ne connais pas très bien les manga que j’ai laché depuis longtemps, et à part Sangoku, Naruto, Luffy (et je ne connais pas très bien One Piece), Kenshin et Seiya, je ne connais aucun personnage du roster je crois. Du coup je passerai à côté de la plus grande partie de la saveur du jeu je pense :/

    25 août 2015 at 12 h 09 min
    • Répondre Alexandre

      Détrompe-toi ! Je suis exactement dans ton cas et ne suis pas un puriste de toutes les licences, j’en connais moins d’une dizaine. Mais pour chaque univers, globalement hein, tu as 2 ou 3 persos donc ça permet de se faire plaisir avec des visages connus.

      Et puis pour ma part certains dialogues/techniques en jeu m’ont donné envie de découvrir certains, donc c’est tout bon :)

      25 août 2015 at 13 h 40 min
  • Répondre sorenette

    Wahou c’est clair que le trailer vend du rêve pour un peu qu’on aime les shonen! Ça a l’air riche et c’est cool qu’il y ait une coop locale dans le mode histoire. Comme Hibou, je me laisserai peut-être tenter si je le trouve d’occasion un de ces jours ^^!

    24 août 2015 at 22 h 00 min
    • Répondre Alexandre

      C’est tellement rare la coop locale T_T

      Mais en ce moment on est servi, avec ça, Rocket League et Lara Croft et le temple d’Osiris sur le PSN, c’est cool !

      Et comme pour le Hibou, je valide à 100% la décision pour l’occasion :)

      25 août 2015 at 9 h 06 min
  • Répondre hiboudiurne

    Tu le vends bien! Je pensais qu’il n’en valait pas la peine, mais ton article me fait relativiser… Je pense craquer quand il baissera de prix :)

    24 août 2015 at 19 h 01 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien je pense que tu optes pour le bon choix : soit d’occasion, soit lors d’une baisse de prix, mais il est franchement fun. Sans atteindre le niveau technique d’un Naruto UNS mais c’est plaisant :)

      24 août 2015 at 21 h 27 min