Hunger Games 2 : l’embrasement

Catégorie : Cinéma

2

Mercredi sortait dans les salles le second épisode de la trilogie Hunger Games, l’Embrasement.  Le moins qu’on puisse dire après visionnage, c’est qu’il porte bien son nom, et on en ressort avec ce sentiment bien connu du « Hey mais non, c’est pas la fin là hein ?! ».

Rassurez vous, comme d’habitude ici point de spoil à l’horizon même si c’est dur et tentant. Non il n’y aura rien de plus que ce que vous ne pouvez voir dans les bandes annonces pour le film, qui en montrent déjà bien assez comme ça. C’est parti :)

Dans la continuité du 1er film donc, celui-ci reprend là où l’action s’était arrêtée : Katniss et Peeta viennent de remporter les Hunger Games, organisés par le Capitole pour rappeler au peuple, organisé en districts, leur toute puissance. Ces jeux « moissonnent » un homme et une femme de chaque district afin qu’ils s’affrontent à mort pour qu’il n’en reste qu’un. De cette façon, la pression exercée est telle que la population reste soumise et l’idée d’une rébellion comme il y en a eu une par le passé est réduite à néant.

Oui mais voilà, grande première dans l’histoire des jeux, il y a deux gagnants. Et ça, le Capitole n’apprécie pas. Ce n’est pourtant pas faute de leur avoir mis des bâtons dans les roues, multipliant les coups bas et les tricheries pour les voir morts. Mais c’est donc un fait ils sont là; eux le symbole de la remise en question de l’ordre mis en place, capables de transgresser les règles dictées en haut lieu.

1

L’habituel cortège des vainqueurs va alors se dérouler normalement, non sans grincements de dents de la part du président Snow. Cette parade de la victoire fait le tour de chaque district pour témoigner de la reconnaissance des vainqueurs aux familles et au peuple des vaincus.

Mais là encore rien ne va se passer comme prévu. D’un côté Katniss qui ne supporte plus de jouer la mascarade des amants maudits avec son partenaire (ce qui lui a malgré tout permis de survivre lors des jeux), a également beaucoup de mal à faire face à ces familles de personnes qu’elle a connu, et qui lui ont parfois sauvé la vie dans l’arène.

En parallèle dans les différents districts la colère gronde et la population voit en Katniss un symbole de soulèvement, de fin de l’oppression du Capitole, et en plusieurs endroits les répressions sont grandes. Les pacificateurs ne font pas dans la dentelle et exécutent les ordres le plus froidement du monde, tentant de remettre en place une soumission totale aux lois.

3

Mais la colère reste et le symbole est grand : Katniss est toujours en vie malgré ses infractions aux règles, elle représente ce que le peuple désire tant : se libérer de l’oppression. C’est alors que pour mettre fin à cela Snow va organiser pour les 75 ans des Hunger Games les jeux de l’expiation; jeux qui vont réunir les vainqueurs des précédentes éditions, ces survivants qui ont chacun remportés la victoire à leur époque. Cette nouvelle moisson va donc faire reprendre du service à notre archère dans une arène dont il est difficile de parler sans spoiler, mais elle n’a rien à voir avec celle du premier épisode. La survie face aux défenses de l’arène pourrait se révéler plus ardue que prévu …

En conclusion ce film est une excellente suite très bien ficelée avec une révélation à la fin, qui plus est très fidèle au roman d’après ma chère et tendre. Malgré une première partie plutôt calme centrée sur les personnages et leur ressenti, qui explique la mise en place des jeux et le ressenti des populations, il met en place le contexte et l’ambiance du prochain film dont le titre est : « La révolte ».

28 novembre 2013
Article précédent Article suivant

4 Commentaires

  • Répondre Yuan

    Je trouve que les deux premiers épisodes ont été très bien adaptés, tu as lu les livres ?

    7 avril 2014 at 14 h 46 min
    • Répondre Alexandre

      Haha doublon avec FB :) Comme dit là-bas : moi non mais Madame oui et d’après elle l’adaptation est fidèle !

      7 avril 2014 at 14 h 49 min
  • Répondre florian

    Et pas un mot sur les acteurs lol?!
    Que dire sur la sublime Jennifer Lawrence, magistrale notamment dans la toute dernière scène, qui annonce la couleur de la suite :)

    3 avril 2014 at 10 h 15 min
    • Répondre Alexandre

      Bien sur qu’elle est canon et qu’elle joue bien, mais je n’ai pas trouvé le jeu particulièrement incroyable où un acteur incarne parfaitement le rôle, voir le sublime. Une autre actrice aurait pu avoir ce rôle, j’entends par là que c’est le scénario global du film qui est bon, mais pas elle en particulier qui le porte :)
      Et puis si on parle d’acteurs mon préféré ça reste le présentateur des Hunger Games, il me fait bien triper ^^

      3 avril 2014 at 10 h 19 min

    Répondre à Yuan Annuler la réponse.