Horizon : Zero Dawn

Catégorie : Jeux Vidéo
horizon zero dawn

Des jeux comme celui dont je vais vous parler, il n’y en a pas tous les ans. Ces titres qui peuvent dès leur sortie se targuer de figurer parmi les meilleurs de leur génération. Et au risque de déroger à ma règle du spoil pour l’occasion, vous l’aurez compris, Horizon : Zero Dawn est une bombe.

Il était donc temps de lui consacrer l’article qu’il méritait, alors qu’on me fait remarquer dans l’oreillette que je n’avais toujours pas publié d’articles Jeux Vidéo en 2017, le dernier étant FFXV en décembre dernier. Passons donc aux choses sérieuses avec la dernière exclusivité PS4 de Sony, à laquelle j’ai pu jouer grâce à Julien Bourey, CM de PlayStation France.

horizon aloy rost

L’histoire pour commencer, dont le contenu était plus que difficile de se préserver à mesure que les jours passaient, tellement les trailers et les critiques de la presse se mettaient à pulluler à mesure que la date de sortie approchait. « Des mécas dinos », voilà ce que j’avais en tête et qui me suffisait pour être impatient de jouer tout en gardant le mystère.

Sans en dévoiler davantage, j’ai adoré le point de vue d’Aloy, l’héroine du jeu, dans le sens où nous, le joueur, allons découvrir le monde dans lequel elle évolue. Ca m’a énormément rappelé Tidus de FFX, qui par les miracles du scénario se retrouvait propulser 1000 ans dans le futur sans trop savoir ni comprendre pourquoi il y a malgré tout des similitudes avec « avant ». Mais d’ailleurs, c’était quoi « avant » ?

Ici, Aloy ne le sait pas, et nous pas vraiment non plus. On devine, on explore, on interprète les objets, indices et lieux que l’on trouve pour se faire son propre cheminement scénaristique. Et le résultat est tout bonnement génial. Long, passionnant, le scénario se révélera bien plus complexe qu’il ne le parait en premier lieu pour nous dérouler des moments intenses, profonds, magistralement mis en scène par des graphismes à couper le souffle.

Et puisque l’on parle de visuel, il est à noter qu’Horizon est tout simplement l’un des plus beaux jeux depuis Uncharted 4 et The Order : 1886 avant lui, tout simplement. Qu’il s’agisse des décors, aussi variés que magnifiques, on en prend plein les yeux à chaque instant et punaise, que c’est agréable ! Je n’accorde pas une importance folle aux graphismes (la PS4 Pro n’étant pas un investissement rentable pour moi et mon kiki n’est pas intéressé par le PC), mais il faut avouer que c’est bien kiffant.

horizon aloy arc

D’ailleurs, les développeurs ont dû se douter des fractures de la rétine possibles et ont voulu enfoncer le clou : un mode photo est disponible pour notre plus grand plaisir. C’est simple, Madame a dû prendre quelques centaines de clichés durant notre aventure tellement l’immortalisation de certains moments est une évidence. Le mode est par ailleurs très poussé en restant simple d’utilisation malgré des paramètres comme la distance focale, l’ouverture ou encore la présence de filtres pour embellir ce qui doit l’être.

Mais plutôt que des mots, je vous propose un petit intermède visuel avant de passer à la dernière partie de cet article. Attention, certains screenshots peuvent bien évidemment spoiler (l’environnement, le scénario) : prenez donc garde avant de laisser ceci à la portée de vos yeux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je souhaiterais enfin revenir sur le gameplay du titre, exceptionnel lui aussi. Enfin Lara n’est plus la seule à manier l’arc like a boss, Aloy n’a en effet rien à lui envier. Et son arsenal ne se limite pas uniquement à cela avec des lances-cordes et grappins vous permettant de tendre des pièges à vos proies les plus imposantes, ou bien les immobiliser au sol, idéal pour ceux volants ! La variété en combat est extraordinaire et la jouissance, manette en mains, folle. Alors quand le tout est fluide par-dessus, on obtient là des affrontements originaux et une intensité rarement atteinte.

J’évoquais Tomb Raider, mais les inspirations sont nombreuses : The Witcher 3 pour l’ingéniosité de certaines quêtes annexes, Final Fantasy pour des musiques de haute volée, The Last of Us pour la puissance émotionnelle, Assassin’s Creed pour la fluidité des déplacements en exploration, et j’en passe certainement. Et si Horizon m’a évoqué toutes ces excellentes licences, il n’a pas à en rougir de mon point de vue tellement il réussit à parfaitement les entremêler pour créer un « tout » d’un impressionnant calibre.

Ah, et j’oubliais d’évoquer le côté mature du scénario, des relations que l’on y voit, mais aussi des réflexions qui nous sont offerts à mesure que l’histoire se révèle : le mélange de cette humanité native depuis peu, ancrée dans la religion et le mysticisme, se confrontant parfois à la réalité dure, froide et scientifique du passé est un délice dont je ne me suis pas encore remis.

Et c’est ici avec ce dernier paragraphe que ma critique s’achève, non sans avoir été marqué par ce qui est clairement un gros prétendant au trône du Jeu de l’année pour 2017, tellement son contenu est complet, et riche. Vous ai-je également parler de sa durée de vie ? Près de 70h ont été nécessaires pour finir l’aventure et finir la plupart des quêtes secondaires. Pas mal dans une ère où ce critère est trop souvent négligé, non ? Alors vous l’aurez compris, Horizon : Zero Dawn aura été une expérience marquante que je conseille à tous, car il est toujours bon de côtoyer ce qui se rapproche de la perfection 😉

26 mars 2017
Article précédent Article suivant

5 Commentaires

  • Répondre Melifog

    Un plaisir de replonger dans l’univers de ce jeu le temps de la lecture de cet article. Il est effectivement d’une beauté à couper le souffle. Le plus beau à ce jour… C’est dingue d’avoir des jeux de cette qualité ! L’histoire est tout aussi prenante, j’espère qu’on aura une suite (je pense mais attendons avant de s’enflammer). J’adore les screens que tu as partagé.
    Je viens de lancer la playlist du jeu sur Spotify… Je suis totalement dans l’ambiance du coup ! Encore un super article en tout cas :)

    19 avril 2017 at 14 h 26 min
    • Répondre Alexandre

      Venir commenter me donne une piqûre de rappel à moi aussi, et me fait vraiment prendre conscience qu’avec Andromeda à la suite, c’est peut-être le meilleur enchaînement de jeux dans ma vie de joueur 😮

      20 avril 2017 at 13 h 38 min
  • Répondre Gaararyuha

    Je regarde ma femme y jouer en ce moment et elle est aussi enthousiaste que toi. Elle a même rajouté « Je crois qu’il est dans mon Top 5 ! » ce qui est pas mal ! J’essaie de ne pas trop regarder ce qu’elle fait quand elle joue car j’y jouerai plus tard mais en tout cas il a l’air vraiment bon et ton article me conforte dans cette idée !

    26 mars 2017 at 19 h 14 min
    • Répondre Alexandre

      Ta femme a donc de très bons goûts, le jeu est en effet excellent 😀

      Une sacrée période pour le JV !

      27 mars 2017 at 17 h 01 min
      • Répondre Gaararyuha

        Ca c’est sûr ! Pour ma part je suis sur Zelda mais j’avoue ne jamais avoir eut autant envie de faire plein de jeux en même temps ! :)

        28 mars 2017 at 16 h 48 min