Final Fantasy X/X-2 : c’est (re)parti ! + concours

Catégorie : Concours, Jeux Vidéo

1

Final Fantasy X, certainement le meilleur Final Fantasy et l’un des jeux de rôle qui m’aura le plus marqué dans ma vie de joueur. Il est sorti il y a 12 ans maintenant (12 ans quoi, la moitié de ma vie !) et sa suite beaucoup moins réussie mais non pas dénuée d’intérêt, il y a 10 ans.

Il y a près d’une semaine sortait enfin ce que j’attendais depuis une éternité : un lifting HD comme il est à la mode d’en faire en ce moment de ces épisodes. Autant je conchie sur ce genre de procédé, autant clairement la corde sensible est touchée ici, pour un jeu que j’adore et auquel je n’ai pas pas rejoué depuis l’époque, sur PS2 ou émulateur : il était donc temps de retourner sur Spira :)

Petite chose je vais surtout ici vous parler de FFX et faire quelque chose que je n’ai jamais fait : vous parler d’un jeu que je n’ai pas fini. J’avais trop hâte d’en parler et puis finalement comme je me souviens du scénario mieux que je ne me souviens de ce que j’ai fait hier, je m’autorise cette dérogation !

7

Me voilà donc sur Spira, l’univers dans lequel on retrouve entre autre Tidus, le héros de l’histoire, mais aussi Yuna ou encore le terriblement charismatique Auron dans une lutte pour vaincre Sin, une entité détruisant tout sur son passage, sorte de calamité pour les hommes ayant abusés de la technologie plutôt de se conformer aux préceptes de Yevon, la religion locale.

Durant ces 10 premières heures de jeu (et je ne suis bien sûr même pas à un quart du scénario global) je me suis rendu compte à quel point les personnages avaient plus de profondeur que ceux d’un Lightning Returns, et pourtant j’aime bien Light et ce con de Snow, mais ici malgré des animations qui à notre époque font parfois peur à voir, on ressent plus de choses qu’avec les graphismes de la génération actuelle. Comme quoi un jeu n’a pas besoin d’être beau visuellement pour captiver.

Enfin je vais finir ici de parler du scénario -décidément je ne fais rien comme d’habitude ici- qui est réellement excellent. On suit le périple de Tidus qui va être un peu malgré lui entraîné dans cette lutte, tout en essayant de comprendre comment il a atterri là-dedans, faisant un saut de 1000 ans dans le futur alors qu’il disputait un match de Blitzball dont il était la star n°1 de l’époque.

Comment ? Une attaque de Sin sur la cité de Zanarkand, qui dans le temps présent n’est plus que ruine et symbole d’hérésie pour tous les fidèles de Yevon. On découvre des éléments de réponses petit à petit, combat après combat, et certaines révélations mettent vraiment sur le cul, jusqu’à arriver à cette incroyable cinématique finale, dont l’émotion est telle qu’elle aura été la seule à m’arracher une larmichette à l’époque, tellement l’intensité de « l’événement » est bien retranscrite. Vous l’aurez compris le scénario est clairement un point fort mais avant de ne pas pouvoir me contenir davantage et ainsi vous spoiler, passons plus en détails les éléments qui composent cet épisode, à commencer par le système de combat.

8

(Oui vous avez le droit au passage à une démonstration du lifting avec la charmante mais non moins sévère Lulu, pas mal non ?). Mais revenons au jeu à proprement dit, les combats donc ! Ici à l’époque la tendance n’était pas au quasi temps réel, aux réflexes à avoir pendant les combats, à l’obligation de ne pas détourner le regard 30sec d’un combat sous peine de mourir aussi sec non, ici on a le droit à du bon vieux tour par tour, ou presque.

A ceci prêt donc que le temps est figé pendant le combat et qu’en haut à droite de l’écran l’ordre d’attaque apparaît clairement, pouvant être influencé bien évidemment par certains sorts ou techniques, et cela laisse tout le temps au joueur de réfléchir à une stratégie en fonction de ce roulement. J’adore ce système. On peut planifier tranquillement quand va attaquer qui, et ainsi attaquer/garder/invoquer des chimères quand on l’enten …. QUOI J’AI BIEN DIT CHIMERES ?! Oui elles font leur retour ici, enfin, elles étaient présentes à l’époque quoi, et punaise que c’est bon de les invoquer et de les voir combattre … Ifrit, Shiva, mais aussi Yojimbo ou encore Anima, quel pied ces quelques secondes où on les appelle avant qu’elles combattent à notre place l’espace d’un instant … aaah … Bref.

Là aussi cet épisode innovait quelque peu sans trop chambouler les amateurs de RPG classique au niveau de l’évolution des personnages. Elle repose sur un système de sphérier, sorte de grille dans lequel nos personnages vont se déplacer comme des pions vers des cases leur octroyant des caractéristiques supplémentaires. Un déplacement coûte un « point » qui s’obtient après quelques combats, l’équivalent d’un niveau gagné. Ainsi on peut faire évoluer nos persos comme on l’entend et les diriger vers des sorts bien particuliers à notre guise plutôt que d’évoluer sans impact sur le choix des stats à développer.

10

Enfin FFX c’est un ensemble : le scénario, les combats, ainsi que l’évolution des personnages en font partis donc, mais également le mini jeu propre à cet épisode : le Blitzball. En plus d’être le sport de prédilection de Tidus dans le scénario, on peut en effet faire des matchs pour le plaisir afin de gagner toute sorte de récompense, de la simple potion, à des techniques spéciales utilisables en combat.

Je terminerai par ce qui aura laaargement participé au fait que je me souvienne tant du jeu : la bande son. Pwaaah c’est la claque tout au long du jeu. Le célèbre compositeur de la série Nobuo Uematsu est à l’oeuvre ici et on passe tantôt par des thèmes épiques comme lors de la scène d’introduction débutant le jeu (que vous pourrez entendre en fin d’article) mais également par des musiques calmes et douces qui berceront le joueur et lui feront inconsciemment retenir tous les thèmes développés ici.

Vous l’aurez compris donc, ce jeu a marqué mon enfance de ses centaines d’heures de jeu et j’en prends encore le chemin 12 ans après. Même si à notre époque certaines choses peuvent brusquer (la caméra non-libre ou la sauvegarde non-automatique par exemple), on passe aisément au-dessus à l’aide de tous les éléments que je viens de vous développer pour au final ne garder à l’esprit qu’il s’agit là d’un jeu plein de qualités pour lequel je pourrais dire « C’était mieux avant ! » sans pour autant dénigrer les tests et choix particuliers effectués dernièrement dans chaque épisode de la saga FFXIII. Mais pour ma part, je lui préfère ce FFX qui est un petit bijou :)

4

Et pour les plus courageux (et les plus attentifs !) je mets en jeu un code pour débloquer la tenue de Yuna pour Lightning dans Lightning Returns sur le PSN, qui était disponible avec chaque version pré commandée du jeu. Comment le gagner ? Rien de plus simple, ou presque :

Conditions requises :

  • Mettre un commentaire à la suite de ce sujet en indiquant « Je participe » suivi de mon âge. Si vous avez lu l’article, c’est très simple :)
  • Mettre une adresse mail valide associée

 

Chances supplémentaires :

  • Un commentaire cohérent sur un autre article de ce blog : +1 chance
  • Mettre l’âge correct : +5 chances
  • Nous rejoindre sur la page Facebook du blog (lien ici) et envoyer un MP à la page en m’indiquant votre pseudo ici : +5 chances

 

Précisions :

  • Je vérifie l’adresse IP de l’auteur de chaque commentaire, inutile d’essayer de truander
  • Le commentaire vous offre une ligne dans le tableau des participants. Ainsi 1 chance supplémentaire = 1 ligne supplémentaire
  • A la fin du concours, je ferai un tirage au sort parmi toutes les entrées, et le gagnant sera contacté par mail

 

Le tirage au sort s’effectuera Dimanche à 20h.

Bonne chance, mais surtout bon jeu !

—–

TIRAGE AU SORT !

C’est Badgeekette qui remporte ce concours. Merci à tous les participantes et participants pour votre participation, et même si ce concours ne s’est pas achevé sur une victoire, j’espère que chacun prendra tout de même son pied dans le monde de Final Fantasy quel qu’il soit, car c’est bien ça qui nous réunissait ici :)

Au plaisir de vous retrouver, ici sur de prochains articles et concours ou sur la page Facebook du blog, bonne soirée/nuit à tous !

Article précédent Article suivant

29 Commentaires

  • Répondre Nanakie

    Ah, FFX , une pure merveille! Je n’ai decouvert ce jeu qu’il y a seulement 2 ans, par le biais de mon Chéri qui m’a posé une manette dans les mains et m’a dit « tu dois decouvrir ce jeu, tu DOIS le faire. ». Et comme je l’en remercie! Depuis nous avons acheté la version HD sur Ps3 et platiné le 1er opus à 2 manettes… en plus de 150 heures! Pas toujours facile mais quel bonheur de revivre cette aventure! De revoir cette fin incroyable, de réécouter ces musiques… :’)
    Maintenant nous entammons le ffX2 … objectif platine en vue, est ce réalisable? …

    10 février 2015 at 16 h 02 min
    • Répondre Alexandre

      Wow, quel plaisir d’avoir un ressenti si proche du sien, et ce même si tu l’as découvert un peu tard 😉

      Pour le X-2 si tu as déjà platiné le X tu rigoleras devant sa suite. Il sera long, mais pas spécialement dur. Bon courage :)

      11 février 2015 at 10 h 08 min
  • Répondre Belle-île

    ah aussi, je n’ai jamais réussi l’épreuve des éclairs dans le désert (snif) et jamais terminé le jeu malgré un nombre d’heure conséquent passé dessus, j’ai appris la fin en lisant ton blog, merci c’est un élément qui manquait à l’histoire.

    20 novembre 2014 at 13 h 16 min
    • Répondre Alexandre

      Non, vraiment ? Tu m’en vois ravi, tout comme de voir quelqu’un d’autre (même si je ne pense pas que nous soyons les seuls …) ayant eu beaucoup de mal dans cette foutue Plaine Foudroyée !

      20 novembre 2014 at 14 h 24 min
    1 2