Deadpool, le troll qui va trop loin ?

Catégorie : Cinéma
Deadpool

Je ne cède pas souvent aux sirènes du matraquage médiatique. Et pourtant c’est clairement ce qui m’a poussé à aller voir le film dont je vais vous parler aujourd’hui, ce qui m’a influencé à aller voir Deadpool.

Difficile de passer à côté du phénomène -même si aujourd’hui quelques semaines après la sortie plus personne n’en parle, le nouveau héros de Marvel a fait une entrée fracassante dans les salles et il était difficile de passer à côté. Critiques élogieuses, retours enthousiastes, tous les éléments étaient réunis pour a priori passer un excellent moment. Tous, ou presque.

tumblr_o3imq4tVSV1v7p8m8o2_500

Tout avait pourtant bien commencé quand je commençais à découvrir un héros que je ne connaissais finalement que peu. Deadpool c’était pour moi le méchant de Wolverine et un gentil/méchant/troller. Au final c’est un peu tout ça et le film étant centré sur lui (non vraiment ?), je le découvre sous d’autres aspects.

La narration du début est d’ailleurs ce que j’ai préféré. On assiste à un parallèle entre la vie d’un mercenaire redresseur de torts un peu loufoque, Wade Wilson, et la quête de vengeance du personnage Deadpool, qui se rejoignent ainsi logiquement.

Pendant ce temps, on découvre également ce dont on parle tant : l’humour du héros. Et là, force est de constater que ça ne fait toujours pas mouche avec moi, encore moins chez Madame. Pourtant, mon entourage sait que j’ai un humour bien con parfois mais voilà, le diffuser quasi non-stop pendant 2h c’est lourd, trèèèèès lourd.

deadpool-DMC_2670_v068_matte.1045_rgb.0.0

Je sais bien que cet humour gras est quasi la caractéristique première de Deadpool, au-delà de sa régénération exceptionnelle à faire rougir Wolverine. Mais voilà, les moments que j’ai préféré ont été ceux où il se montre humain, généralement à l’aide de sa compagne, Vanessa Carlysle. Certains étaient drôles bien sûr, mais impossible de retenir les punchlines et situations incroyables qu’il déroule quand il s’en passe 10 à la minute.

A propos du rythme d’ailleurs, si on parle uniquement de l’action, c’est très bien ficelé. On ne s’ennuie pas et le récit alterne parfaitement scènes de baston avec d’autres plus posées, généralement pour développer cet humour bien particulier. Les affrontements sont d’ailleurs super fluides et j’ai apprécié, pour un film de super-héros, de voir des affrontements physiques au corps-à-corps, et pas uniquement une débauche d’effets spéciaux souvent kitsch.

Enfin, un autre point très sympa à noter est la quantité impressionnante de références à la « culture geek » dans le film. J’ai même dû en louper moi-même tellement il y en avait mais il était agréable d’entendre parler de Lost, Taken ou encore le fameux film Wolverine où Deadpool apparaît. Une sorte de mise en abyme du personnage lui-même vraiment bien pensée qui, pour le coup, fait mouche. Je ne pensais également pas qu’il y avait cette relation si présente avec les X-Men, n’étant pas un aficionado du lore. Et là aussi, c’est un point appréciable qui permet de varier un peu des conneries de Deadpool.

En conclusion, je ne peux pas dire que ça soit totalement un mauvais film, mais je ne peux pas dire qu’il en est un bon, pour moi. Trop de vannes tue la vanne, et c’est ce qui se passe ici. Certaines fonctionnent, d’autres beaucoup moins. Mais même certains points positifs que j’ai évoqué sont ternis, car oui j’ai fait l’effort de ne pas parler de la VF déplorable, où le grand méchant zozotte et Colossus dispose du pire cliché de l’accent russe imaginable. J’ai donc constamment osciller entre rires et gros moments de gêne, ce qui m’a globalement gâché le film, sans pour autant passer un mauvais moment. A vous donc de vous faire un avis sur un film que vous allez définitivement soit adorer, soit détester :)

8 mars 2016
Article précédent Article suivant

20 Commentaires

  • Répondre maxcho14

    Peut-être pas un film qui restera un dans les anale (même si il trou le cul, c’est le cas de le dire), mais en tout cas il reste la meilleur adaptation de la Fox a ce jour d’une licence Marvel (ne me parle pas de X-Men Origins: Wolverine), autant dans le personnage (humour cru, situation à la limite du politiquement), Deadpool c’est avant tout le personnage qu’on apprécie ou non, pas de juste milieux. À la limite, l’intrigue n’est pas ce qui est le plus important pour ce film, c’est Deadpool qu’on vient voir, il supplante le scénario pour être l’élément central de l’action.
    Et je suis pas d’accord avec toi que Colossus avec un accent russes c’est clichés. Ca fait partie justement de cette logique d’adaptation fidèle de comics et l’entendre avec ce putains d’accent russe, ça fait juste plaisir, depuis le nombre d’années qu’on attendait ça dans les autre films X-Men.
    Voilà tout est dits, et j’ai aussi fait un petit billet de ma critique personnelle du film sur mon blog (un petit coup d’auto-promo ça fait pas de mal 😛 )

    14 mars 2016 at 11 h 29 min
  • Répondre morphouine

    Entièrement d’accord avec toi.
    J’aime l’humour vulgaire, alors ça fait directement mouche… à part quand on arrive au 18ème  » allez je vais me branler mdr », et autres vulgarité. En soi, les vulgarités ne sont pas dérangeantes, le personnage est comme ça de base, mais deadpool me semblait être légèrement plus subtile. Peut-être que c’est la faute de la VF d’ailleurs s’il ne semble pas réfléchi.
    Le film est vraiment chouette, sinon. Même si je déplore que tout le budget soit parti pour le final sur l’espèce de bateau abandonné plutôt que dans un méchant crédible, par exemple. Les méchants sont les méchants les moins badass que j’ai vu de ma vie. Sérieusement la nana c’est shwarzeneger, et le mec… juste un bonhomme qui chouine dont on comprend même pas exactement les motivations hormis se faire des thunes sur des mutants. Aucun intérêt, et c’est dommage.
    Et sinon, j’ai adoré la scène d’après générique à la toute fin, ainsi que le générique de début. ça annonçait un film barré, et ça se finit sur un personnage barré.
    Point fort du film: sa musique, aussi. vraiment. La bande son tourne en boucle chez moi.

    9 mars 2016 at 9 h 13 min
    • Répondre Alexandre

      Ah pas bête tiens pour les méchants. C’est vrai que je n’y avais pas pensé en particulier, mais en effet on a là un beau duo bien naze avec des motivations inconnues/caca quant à leur statut de vilains …

      Mais oui sinon, la scène post-générique était sympa, parce qu’il y a ce fameux « 4ème mur » mais qu’il reste soft dans ce qu’il dit, pas des branlettes toutes les 5min, oui :)

      11 mars 2016 at 10 h 09 min
  • Répondre Elodie

    Personnellement j’ai adoré ! J’avais lu beaucoup de commentaires qui disaient qu’effectivement l’humour était trop lourd mais j’ai pas trouvé que c’était le cas, je me suis marré du début à la fin, mon chéri a un humour assez lourd du coup je dois avoir l’habitude je pense xD

    9 mars 2016 at 2 h 48 min
    • Répondre Alexandre

      Hey c’est rassurant de lire ça, ça veut dire que j’ai encore de la marge avec mon propre humour. Mwéhéhé, je m’en vais dire ça à Madame …

      10 mars 2016 at 14 h 31 min
  • Répondre Peb

    effectivement c’est un peu la marque de Deadpool cet humour et comme toit je ne suis pas forcément fan (à l’écran tout du moins car en BD ça ne me pose aucun problème). D’après les retours que j’ai eu d’amis la VF est effectivement catastrophique et empêche de vraiment bien profiter du film.

    8 mars 2016 at 22 h 54 min
    • Répondre Alexandre

      Pour toutes ces raisons je t’encourage alors à attendre une éventuelle sortie DVD pour te lancer, ou alors une VO avec billets à tarif réduit ^^’

      10 mars 2016 at 14 h 31 min
  • Répondre Marsala

    Pour ma part, les commentaires meme élogieux de mes collègues l’ayant vu ne m’ont pas donner envie de le voir.
    Pas envie de voir un héros plus méchant que juste, vulgaire et sanguinaire
    Voilà le tableau que je me suis dressé de ce personnage avec les quelques retours et les bandes annonces
    J’ai peut être tort mais comme le film est vendu, je n’ai à envie de soutenir ce genre production

    8 mars 2016 at 21 h 48 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien tu vois, j’aurais voulu avoir ta force mentale car finalement, j’en sors déçu. Du coup je peux te confirmer à 100% que ça ne t’aurait pas plu, tu as bien fait 😉

      9 mars 2016 at 20 h 20 min
  • Répondre Belle-île

    C’est le seul personnage de comics à savoir qu’il en est un aussi, ça donne le ton je trouve, moi je me suis vraiment régalée même si l’intrigue était classique. C’est ça aussi que j’attends quand je vais au cinéma (vu en VO bien sûr), merci pour ces retours en tout cas 😉

    8 mars 2016 at 21 h 33 min
    • Répondre Alexandre

      Oui, c’est certain que l’intrigue n’était pas très originale, mais en effet l’expérience aurait peut-être gagnée à être en VO, je n’aurais pas imaginer une VF si catastrophique :(

      9 mars 2016 at 20 h 11 min
  • Répondre Choup'N'Beauty

    Tu sais déjà que j’étais très étonnée que tu n’aies pas apprécié plus que ça l’humour gras du zozo. Pour ma part, je me suis beaucoup amusée (ça se trouve, ça veut dire en vrai que j’ai un humour encore plus pourri que le tien xD). Je ne connaissais pas du tout ce personnage et du coup j’ai passé un très bon moment. Je pensais être plus gênée par le fait que c’est un héros qui tue les méchants. En général ce n’est pas forcément le cas. Mais finalement non, ça ne m’a pas plus dérangée que ça.
    Ceci dit, très bonne critique :p
    Bisous bisous !

    8 mars 2016 at 21 h 17 min
    • Répondre Alexandre

      Ah en effet le fait qu’il tue directement c’est cool, ça évite le côté gnian gnian auquel on assiste trop souvent dans ce genre de films !

      Mais sinon oui retenons l’essentiel : t’as vraiment un humour de merde 😮

      9 mars 2016 at 18 h 04 min
  • Répondre anahaddict

    Il faut dire que en effet la VF immonde n’aide pas ! J’ai tellement hâte de le voir ENFIN en VO. Moi j’aime beaucoup son humour et je me suis bien marrée, mais le soucis c’est que Deadpool ce n’est pas que de l »humour. Le personnage aurait mérité d’être un peu plus profond et cruel (comme il l’est dans les comics). J’ai apprécié les scènes d’actions également, sans trop de FX (il faut dire que le budget ne le permettait pas et au final tant mieux). Les références geek c’est aussi bien propre à deadpool qui a conscience d’être un personnage de comics (ici de film) et qui ne se gêne pas pour défoncer le 4e mur haha (si jamais, j’ai aussi fait une critique sur mon blog 😉 )

    8 mars 2016 at 20 h 53 min
    • Répondre Wubri

      le problème c’est que si tu le fais très cruel tu risques de te faire tacler par les classifications (-12, -16, etc ainsi que par leurs équivalents étrangers) donc tu te prives de potentiels spectateurs et d’argent. Du coup le film court le risque de ne pas être rentable.

      8 mars 2016 at 21 h 06 min
      • Répondre anahaddict

        Bah oui c’est bien ça le problème. De devoir se contraindre à ça et ne pas avoir la liberté de faire ce qu’ils veulent du film.. (déjà celui là est interdit au moins de 17 ans aux USA et interdit en Chine tout court). Et ça ne la pas empêché d’exploser tous les records (600 millions de recette pour un film qui en a couté 58)

        9 mars 2016 at 8 h 46 min
    • Répondre Alexandre

      Noté ! Il faudra que j’aille lire ton article, qui visiblement sera un peu plus enthousiaste que le mien, si j’ai bien suivi 😉

      9 mars 2016 at 17 h 58 min
  • Répondre Wubri

    je n’ai pas vu le film car je ne vais plus au cinéma mais aussi et surtout car j’ai l’impression que c’est un personnage assez casse-gueule à adapter au cinéma (de par son tempérament et tout). D’ailleurs dans le comics il est conscient d’être un personnage de fiction et le fait remarquer aux lecteurs, en est-il de même dans le film ?

    8 mars 2016 at 20 h 38 min
    • Répondre Alexandre

      Oui, il en est de même ! Le fameux « 4ème mur » qui représente en effet cette connaissance du héros du fait qu’il soit, ici, filmé :)

      Il s’adresse d’ailleurs quasi constamment au spectateur.

      9 mars 2016 at 9 h 03 min

    Répondre à Peb Annuler la réponse.