Captain America – Civil War

Catégorie : Cinéma
civil-war

C’est peut-être la première fois que je me « prépare » autant avant d’aller voir un film.  En effet, avant d’entrer en salle pour ce Civil War dont j’avais tant entendu parler, nous nous sommes fait avec Madame Captain America 1/2 ainsi qu’Avengers 2 histoire d’être remis dans le bain.

Parce que oui, à force de pondre des films de super-héros toutes les semaines, on s’y perd un peu dans la chronologie et les rapports entre chacun. Du coup c’est avec une bonne compréhension des personnalités du Captain et celle d’Ironman, et sans savoir ce qu’il en est du comics du même nom, que je m’apprêtais à voir un putain de bon film :)

captain-america-civil-war-affiche-954684

On avait quitté les Avengers de manière un peu dispersée. Bruce Banner/Hulk fait le choix de s’isoler, Thor part quant à lui enquêter sur les Gemmes de l’infini et le groupe des « Vengeurs », comme c’est si joliment dit en VF, n’est plus tout à fait le même que celui que l’on connait.

De nouveaux personnages provenant notamment des films Captain America font leur arrivée au sein du groupe, mais d’autres aussi sont à prévoir dans le film, comme un certain Black Panther qui transpire bon la classe ! Et bien sûr, sans révéler le rôle qu’il a, Spiderman fait également son arrivée, ayant récemment intégré l’univers Marvel.

Comme pour Avengers premier du nom, j’avais peur d’un melting-pot de héros sans trop de cohérence, ou alors trop bâclé comme pour le récent Batman v Superman. Car oui ce qui fait l’une des forces de ce Civil War, à mon sens, est la cohérence de son univers, de ses intrigues. D’ailleurs, le scénario est une autre chose m’ayant agréablement surpris.

tumblr_inline_nyd3n4SXJw1sypkn8_500

L’histoire donc, sans vous ne dévoiler davantage que ce qui se trouve dans les bandes annonces, va porter sur les conséquences des affrontements des Avengers avec leurs ennemis. Car souvent les humains sont les premières victimes n’ayant rien demandé à personne mais se retrouvant à souffrir, ou pire, lors de ces combats.

Ainsi 2 camps vont voir le jour, 2 idéologies vont s’affronter. Et personnellement j’ai adoré la maturité avec laquelle chaque personnage (surtout les 2 principaux, bien sûr) prenait parti et justifiait sa position. Ironman d’un côté et Captain America de l’autre ont tous les deux des arguments imparables et il est difficile soi-même de se décider.

Ce qui est plaisant également est qu’il n’y ait pas de « grand méchant » et l’habituel surenchère de puissance qui en découle. Quelqu’un attise la flamme de la colère dans l’ombre et les révélations sont ainsi nombreuses, jusqu’à la fin. Attention hein, cela n’empêche pas d’avoir durant les quelques 2h30 du film des scènes de baston à couper le souffle, mais quand c’est en plus parfaitement rythmé avec des moments plus calmes, parfois touchants, pour densifier un peu la psychologie de la multitude de personnages, ça ne fait pas de mal.

Ainsi, difficile d’en dire davantage sans franchir la limite, c’est pourquoi je m’en tiendrai là pour cet article. En résumé et devant la surenchère de films de super-héros actuellement, j’ai ici regardé le meilleur de ces productions depuis Avengers premier du nom. Un parfait mélange d’humour, d’action et de profondeur qui rende le tout très agréable. Le film de la maturité, en somme :)

Article précédent Article suivant

11 Commentaires

  • Répondre Sweet Judas

    Je l’attendais avec beaucoup d’espoir, visiblement trop parce que j’ai quand même été pas mal déçue… Je trouve qu’il y a de gros problèmes de rythme, tout en donnant une impression de bâclé, ce qui est quand même très fort, bravo les copains.

    Je m’attendais à une véritable bataille idéologique qui opposerait les deux figures de proue des Avengers, Captain America et Tony Stark. Je me retrouve avec une vieille histoire de vengeance d’un kosovard (‘fin un pauvre d’Europe de l’Est quoi) qui arrive à faire péter toutes les relations diplomatiques mondiales en deux minutes chrono (je comprends la haine, je pige pas les moyens).

    Résultat, ça se termine en eau-de-boudin, entre une vengeance personnelle parce que « gros méchant, t’as tué mes parents et personne t’a dénoncé, je boude » et un baclâge scandaleux des super-soldats (les copains de Buck, plongés dans le coma depuis cinquante ans) qui se font tirer une balle en pleine tête. Tout ça pour ça, comme dirait l’autre.

    Depuis quand Iron Man est-il une mauviette effrayée par trois bureaucrates en goguette ? Franchement ? Et puis, où est Pepper Potts hein ? Où est-elle ? Rendez-la moi, et puis, par la même occasion, rendez-moi Tony Stark et pas cet ersatz dégoulinant de bons sentiments.

    Hallucination totale également sur le fait que Captain America devienne un connard imbu de lui-même alors que c’était le personnage que j’aimais pour sa naïveté mal dégrossie et dans laquelle il persistait à placer un peu de foi (vu que tous les autres sont de gros cyniques en puissance)(bon oké, Thor aussi est un gros naïf).

    Gâchis du personnage de Black Panther dont les motivations comme les répliques sont complètement caricaturales. Alors que c’est lui qui a le costume le plus classe, c’est quand même pas de bol.

    Quelques points positifs : l’introduction d’un Spider-Man frais, positif & enthousiaste devant une bataille où il a une chance sur deux de mourir (bref, l’esprit Marvel quoi) et puis ma réconciliation avec l’homme-fourmi dont les 15 premières minutes de son film m’avaient coupé toute envie d’aller plus loin (non mais un homme-fourmi, alors qu’on a Captain America et Iron-Man, faut avouer que ça envoie pas vraiment du rêve, quand même). Et puis la présence de Buck, évidemment. C’est un peu lui qui assure le minimum syndical pour en faire un véritable film de super-héros.

    Voilà, j’ai encore écrit un commentaire en forme de roman (désolée), mais en gros : c’est passable. Le deuxième opus était quand même nettement au-dessus. Et sans forcer.

    24 mai 2016 at 17 h 52 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien comme quoi un ressenti est bien personnel, car je ne peux nier aucune de tes arguments, et pourtant mon impression générale est bien meilleure ^^’

      Mais je veux revenir sur un point en particulier dont tu parles : les super-potes endormis de Buck ça m’a choqué également. On les présente comme des gros badass de fou plus forts que lui mais finalement … il n’en est rien, tués dans « l’oeuf ». Je sais pas trop quoi en penser, balancé entre le soulagement de pas juste voir une simple bataille aux poings et le gâchis de nous les avoir teasés pour ne rien en faire au final 😮

      26 mai 2016 at 12 h 03 min
  • Répondre sifhel

    Pour moi c’est un film de super héros que je place dans les très moyens. C’est pas pire que Green Lantern mais je m’attendais vraiment à mieux.

    7 mai 2016 at 19 h 00 min
    • Répondre Alexandre

      Green Lanterne je ne l’ai jamais vu, j’ai vraiment du mal avec cet acteur à la base (c’est le même que Deadpool, non ?) … mais bon, perso j’ai bien kiffé de part la narration un peu particulière par rapport aux autres Avengers par exemple, et à l’évolution de la psychologie des personnages pendant le film :)

      8 mai 2016 at 13 h 32 min
  • Répondre ozsmoz

    Article interessant. Par contre, j’ai pas trouvé que c’était le meilleur des films. Malgré Black Panthers (introduit n’importe comment en 15s mais tellement classe.) Spiderman est là pour vendre le reboot du film. (Tante May? Plz?!) Et le manque de scénar’ était un peu commage. Bon c’était agréable a voir. Ca changer un peu de la routine des Iron Man, Captain, & Avendger (perso’ j’ai pas du tout aimé le 1er par exemple.) C’était assez non manichéen . Mais j’ai sentis comme un arrière gout de Batman VS superman dans le pitch quand même. J’espère que Marvel continuera sur sa lancée. Qu’il feront d’autres films avec des enjeux différents mais qu’il nous mette au moins du scénario.

    4 mai 2016 at 20 h 52 min
    • Répondre Alexandre

      Naaan, t’es sérieuse pour Spiderman, ENCORE un reboot ? xD Moi qui n’ai déjà pas regardé le précédent par manque d’intérêt/charisme du héros …

      Et pour la comparaison avec BvS, je trouve ce dernier bien kitsch justement, et ce Civil War bien dense par rapport à lui. Aah, les goûts et les couleurs ^^

      6 mai 2016 at 12 h 39 min
      • Répondre ozsmoz

        Si.mais las un reboot de amazing un reboot de superman (les derniers films spiderman étaient des amazing pas la mem e histoire)
        Donc ouais la grosse pub pour le film
        Ha alors que moi j’adore le réal’ qui a fait batman vs superman et les acteurs et je l’ai trouvé mieux fait graphiquement et plus beau. Mais comme tu dis, les goûts et les couleurs.

        6 mai 2016 at 13 h 03 min
  • Répondre Romain B.

    Ton article m’a donné envie d’aller le voir ! Je pense que dimanche on se fera une séance avec madame. :)

    4 mai 2016 at 11 h 37 min
    • Répondre Alexandre

      Et bien tu m’en voies ravi, j’espère que vous serez aussi enthousiastes que moi 😀

      Bonne séance !

      6 mai 2016 at 12 h 06 min
      • Répondre Romain B.

        Nous sommes allés le voir dimanche dernier du coup et je partage ton avis à 100%. J’ai vraiment bien aimé le développement plus poussé des personnages et même si certains nouveaux sont là pour le fan-service, ça ne va jamais trop loin je trouve. Après c’est clair qu’il n’est pas parfait mais il a le mérite de tenter autre chose donc pour moi c’est un pari réussi.

        Après j’avoue, je suis généralement très bon public donc bon. xD

        13 mai 2016 at 17 h 28 min
        • Répondre Alexandre

          Non c’est exactement ça, ils ne se sont pas éparpillés dans le n’importe quoi avec tous les personnages, et pourtant il y avait de quoi au vue du nombre impressionnant de héros présents 😮

          Content de trouver quelqu’un partageant mon ressenti en tout cas 😀

          16 mai 2016 at 23 h 11 min