13 Reasons Why

Catégorie : Séries
13 reasons why

Vous le savez pour celles et ceux qui me suivent maintenant depuis un moment, je n’aime que rarement me laisser bercer par l’avis de la presse et de l’engouement général suscité par un film, un jeu, ou comme ici une série. Car sans nul doute vous avez entendu parler de la récente production de la plateforme Netflix : 13 Reasons Why.

Série mettant en scène des adolescents avec un message me semblant tout ce qu’il y a de plus banal pour cet âge, celle-ci n’avait vraiment rien pour me plaire. Et puis ma chère et tendre s’est mise à la regarder en solo et en a parlé sur bon blog, ici. Et malheureusement pour mon temps libre, j’accorde à son avis un certain crédit. Du coup, plus d’excuses pour ne pas se lancer !

13 reasons why jackass

N’ayant pas envie de m’appesantir sur le pitch qui ne fera que naître chez vous les mêmes craintes que j’avais pu avoir, je vais me contenter de copier/coller l’officiel pour me concentrer sur l’essentiel, le traitement des thèmes développés.

« 13 Reasons Why suit l’histoire de Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. A l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ? »

Pas spécialement folichon, hein ? Et pourtant. La narration, tout d’abord, sera clairement un des éléments essentiels pour l’appréciation positive du récit. En effet, la série se compose de 13 épisodes dont chacun sera consacré à l’une des raisons du suicide d’Hannah, comme autant de personnes responsables de son acte.

Je ne pensais pas cela si intéressant et avait peur de la redite inévitable que propose un passé déjà produit, mais dont on changerait uniquement le point de vue. Et pourtant, par un mélange très bien dosé de scènes du passé et du présent via le personnage de Clay, on démêle petit à petit les intrigues en suspend et à mesure des révélations, le tout devient de plus en plus lourd, glauque, et résolument mature.

13 reasons why personnages

Car si je ne vous spoilerai pas le contenu, je dois particulièrement pointer du doigt l’âpreté avec laquelle certains événements nous sont développés. Brutaux, choquants, ils peuvent avoir pas mal de qualificatifs, d’ailleurs repris par la presse … parfois à juste titre. Et là vient un point que je voulais aborder, les critiques reçues pour son contenu.

En effet, depuis sa mise en ligne sur Netflix, j’ai lu des interviews de pédopsychiatres, enseignants et autres corps de métier liés à la jeunesse, pester contre la série pour sa violence psychologique. Certes, le contenu est difficile, lourd, mais j’estime comme pour un jeu vidéo « limite » que le rôle des parents est de juger si oui ou non un adolescent peut effectivement regarder cette série. Pour les 18+ c’est à la sensibilité de chacun, mais de la même manière qu’on ne peut reprocher aux jeux vidéo d’être violents tout en achetant le dernier GTA à son enfant de 8ans, il me parait bien hors de propos de critiquer 13 Reasons Why pour sa violence alors qu’au contraire il me parait salutaire de la dévoiler.

Car oui, ce que j’ai trouvé le plus intéressant, c’est cette tombée de rideau sur ce qu’il peut se passer durant l’adolescence. Alors bien sûr extrapolations et séquences romancées sont légions, mais en apportant une double-lecture à ce qui nous est proposé, on prend rapidement conscience des dangers de certains choses : l’exposition de la vie privée sur les réseaux sociaux ou encore l’isolement ressenti quand on ne se fond pas dans un moule, autant de choses dont on ne peut aujourd’hui nier l’existence.

Alors certes, ce n’est peut-être pas à mettre devant tous les regards, mais absolument face à tous les autres. Chacun de nous trouvera écho dans l’un des personnages, et portera une réflexion personnelle vis-à-vis de son vécu, passé ou actuel, et peut-être en ressortir différent. Quoiqu’il en soit, j’ai personnellement dévoré cette série en un week-end et je n’en ai pensé que du bien. Alors certes les héros sont des adolescents, mais il faut vraiment des apparences, car ça serait ici passer à côté d’une pépite !

Article précédent

6 Commentaires

  • Répondre Sweet Judas

    Mouais… Je suis un poil moins enthousiaste. Personnellement, je trouve que la série n’a que le mérite d’aborder des thèmes encore trop ignorés ou pire, passés sous silence. Mais est-ce qu’on avait réellement besoin de faire treize épisodes dessus ? Je ne pense pas. J’ai d’ailleurs fait une pause à l’épisode 7 parce que j’avais l’impression qu’on me brassait du vent depuis… l’épisode 2. En fait, on brasse du vent de l’épisode 2 à 10 (et sur 13 épisodes, ça fait quand même beaucoup).

    Excepté Tony et Clay, dans une certaine mesure, je trouve les personnages caricaturaux, mal développés ou mal joués (coucou Jessica, je parle de toi). Après, le fait que je trouve Hannah horripilante et absolument pas attachante pour deux sous joue probablement dans le ressenti final. Je suis également déçue que les répercussions de l’histoire de Sherry ne soient pas plus développées (‘fin j’veux dire, y’a quand même de quoi faire cogiter un truc pareil, non ?).

    Je crois qu’il y aura une saison 2. J’espère sincèrement y voir davantage d’implication et de profondeur, et qu’on dépasse ce cercle d’adolescents débiles qui refusent qu’on donne les cassettes à la police/adultes responsables alors que bon…:
    1) Deux viols y sont allègrement explicités dans les détails.
    2) Et on nous cale même une histoire d’homicide.
    A moins d’être complètement neuneus, je pige pas leur délire.

    19 mai 2017 at 9 h 23 min
  • Répondre Melifog

    Cette série est une pépite, j’ai tellement aimé ! Je l’ai dévorée en très peu de temps, on a tellement hâte de découvrir le contenu des cassettes !
    Contente de lire ton retour sur 13 Reasons Why =D
    Tu comptes regarder la saison 2 ?

    15 mai 2017 at 12 h 25 min
    • Répondre Alexandre

      Je la regarderai oui car je suis très curieux et l’univers m’a bien accroché, mais j’ai pas mal de doutes vis-à-vis de la pertinence du format : ils ne peuvent pas refaire des cassettes et il y aura des flashbacks pour faire revenir Hannah, du coup pwaaah, pleins de questions ! :’)

      18 mai 2017 at 11 h 43 min
      • Répondre Melifog

        Tant qu’ils nous font pas revenir Hannah vivant ça m’ira… x)

        18 mai 2017 at 13 h 50 min
  • Répondre tinalakiller

    J’ai adoré cette série et je ne comprends pas cette polémique. Non il ne faut pas mettre cette série entre les mains de n’importe qui – surtout qu’il y a eu après le 13e épisode un documentaire sur le harcèlement et le suicide. Mais un harcèlement et un suicide, c’est violent, ce sont des faits. C’est bien qu’une série populaire affronte ces sujets frontalement justement. Bref, je pourrais dire un million de choses mais cette série est juste bourrée de qualités et est nécessaire.

    14 mai 2017 at 22 h 22 min
    • Répondre Alexandre

      Merci de ton retour Tina, c’est rassurant de voir qu’on est pas le seul à penser ainsi vis-à-vis du show :)

      18 mai 2017 at 11 h 41 min

    Laisser un commentaire